Edition du 15-11-2018

Bayer HealthCare rejoint un consortium de génomique structurelle visant à accélérer la recherche en épigénétique

Publié le jeudi 19 décembre 2013

Bayer HealthCare rejoint un consortium de génomique structurelle visant à accélérer la recherche en épigénétiqueBayer HealthCare vient de rejoindre un Consortium de génomique structurelle (CGS), un partenariat public-privé sans but lucratif qui dispose de laboratoires de recherche active à l’Université de Toronto et à l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni. Bayer participera au financement du consortium en vue d’accélérer la recherche pharmacologique préconcurrentielle dans les domaines de l’étude des protéines et de l’épigénétique.

De plus, Bayer fournira au CGS une partie de sa banque de composés à des fins de criblage et effectuera des travaux de recherche chimique visant la découverte de sondes. Les efforts de recherche conjoints des membres du consortium pourraient ouvrir la voie à de nouvelles possibilités pour la mise au point de traitements novateurs, particulièrement en oncologie.

« Nous sommes très heureux de nous joindre au CGS, qui a un bilan impressionnant en matière de détermination de la structure des protéines par cristallographie aux rayons X et de découverte de sondes chimiques destinées à la recherche épigénétique », affirme le Pr Hanno Wild, vice-président principal et chef de l’équipe Générations et analyse de candidats du groupe mondial Découverte de nouveaux médicaments de Bayer HealthCare. « Ce partenariat public-privé unique allie les forces de partenaires de premier plan issus du milieu universitaire et de l’industrie, dans le cadre d’un vaste réseau scientifique international. En faisant progresser les connaissances grâce à la découverte de nouvelles sondes, nous espérons acquérir une meilleure compréhension des processus pathologiques et trouver de nouvelles avenues pour les programmes de découverte de médicaments, dans l’optique d’accélérer la mise au point de nouveaux médicaments dans des domaines où d’importants besoins restent à combler. »

Le CGS et Bayer HealthCare collaboreront à divers projets de recherche menés à Toronto et à Oxford afin de découvrir de petites molécules pouvant entraver l’activité des protéines intervenant dans la régulation épigénétique, dans le but d’élucider les mécanismes pathologiques. Les structures protéiques déterminées par cristallisation aux rayons X et les sondes chimiques que les travaux du consortium permettront de découvrir seront versées dans le domaine public, sans restriction quant à leur utilisation, pour servir d’outils à l’avancement de la recherche en épigénétique.

L’épigénétique est la branche de la biologie qui étudie les changements héréditaires et acquis survenant dans l’expression des gènes en l’absence de mutation de la séquence d’ADN sous-jacente. Grâce à la découverte de nouvelles sondes chimiques permettant d’étudier les processus épigénétiques et à la détermination de la structure de protéines cibles par cristallisation aux rayons X, qui aidera à mieux comprendre les phénomènes de liaison et à adapter les sondes, les connaissances scientifiques pourraient faire de grands pas en avant dans ce domaine. On espère ainsi paver la voie à de nouveaux programmes de découverte de médicaments ciblant des maladies jusqu’ici incurables.








MyPharma Editions

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Maladies rares et neurodégénératives : Servier soutient le projet de recherche d’une startup américaine

Publié le 14 novembre 2018

Le laboratoire Servier et LabCentral, célèbre incubateur américain de startups innovantes dans le domaine des sciences de la vie, ont annoncé l’attribution du Golden Ticket 2018 (Ticket d’or) à Amathus Therapeutics, une jeune pousse engagée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives, telles que la maladie de Parkinson, et les troubles rares de stockage lysosomal.

Médicaments : 8 Français sur 10 ont confiance

Publié le 14 novembre 2018

Ipsos vient de publier les résultats de la 8e vague de l’Observatoire sociétal du médicament* du Leem. L’enquête dresse un bilan contrasté entre, d’un côté un regain de confiance dans le médicament et dans la place qu’occupent les entreprises du médicament au sein du système de santé, et d’un autre côté une détérioration des items […]

Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Publié le 14 novembre 2018
Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Alizé Pharma 3, une société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques pour le traitement de maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui l’arrivée d’une personne clé dans son équipe de direction et la structuration de son portefeuille de produits pour accompagner son ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies rares.

Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Publié le 14 novembre 2018
Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a obtenu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’extension aux États-Unis de l’indication thérapeutique d’Oralair® (extraits allergéniques de pollens de flouve odorante, dactyle, ivraie, pâturin des prés et fléole des prés), comprimé sublingual d’immunothérapie allergénique, aux patients âgés de cinq à neuf ans souffrant de rhinite allergique due aux pollens de graminées.

Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Publié le 13 novembre 2018
Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des Français aux médicaments homéopathiques. Ainsi, selon le sondage Ipsos – Weleda/Lehning/Boiron*, 74% des utilisateurs jugent les médicaments homéopathiques efficaces et 74% sont opposés à l’arrêt du remboursement des médicaments homéopathiques.

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

Publié le 13 novembre 2018
ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l’arachide.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions