Edition du 26-11-2020

Bayer HealthCare rejoint un consortium de génomique structurelle visant à accélérer la recherche en épigénétique

Publié le jeudi 19 décembre 2013

Bayer HealthCare rejoint un consortium de génomique structurelle visant à accélérer la recherche en épigénétiqueBayer HealthCare vient de rejoindre un Consortium de génomique structurelle (CGS), un partenariat public-privé sans but lucratif qui dispose de laboratoires de recherche active à l’Université de Toronto et à l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni. Bayer participera au financement du consortium en vue d’accélérer la recherche pharmacologique préconcurrentielle dans les domaines de l’étude des protéines et de l’épigénétique.

De plus, Bayer fournira au CGS une partie de sa banque de composés à des fins de criblage et effectuera des travaux de recherche chimique visant la découverte de sondes. Les efforts de recherche conjoints des membres du consortium pourraient ouvrir la voie à de nouvelles possibilités pour la mise au point de traitements novateurs, particulièrement en oncologie.

« Nous sommes très heureux de nous joindre au CGS, qui a un bilan impressionnant en matière de détermination de la structure des protéines par cristallographie aux rayons X et de découverte de sondes chimiques destinées à la recherche épigénétique », affirme le Pr Hanno Wild, vice-président principal et chef de l’équipe Générations et analyse de candidats du groupe mondial Découverte de nouveaux médicaments de Bayer HealthCare. « Ce partenariat public-privé unique allie les forces de partenaires de premier plan issus du milieu universitaire et de l’industrie, dans le cadre d’un vaste réseau scientifique international. En faisant progresser les connaissances grâce à la découverte de nouvelles sondes, nous espérons acquérir une meilleure compréhension des processus pathologiques et trouver de nouvelles avenues pour les programmes de découverte de médicaments, dans l’optique d’accélérer la mise au point de nouveaux médicaments dans des domaines où d’importants besoins restent à combler. »

Le CGS et Bayer HealthCare collaboreront à divers projets de recherche menés à Toronto et à Oxford afin de découvrir de petites molécules pouvant entraver l’activité des protéines intervenant dans la régulation épigénétique, dans le but d’élucider les mécanismes pathologiques. Les structures protéiques déterminées par cristallisation aux rayons X et les sondes chimiques que les travaux du consortium permettront de découvrir seront versées dans le domaine public, sans restriction quant à leur utilisation, pour servir d’outils à l’avancement de la recherche en épigénétique.

L’épigénétique est la branche de la biologie qui étudie les changements héréditaires et acquis survenant dans l’expression des gènes en l’absence de mutation de la séquence d’ADN sous-jacente. Grâce à la découverte de nouvelles sondes chimiques permettant d’étudier les processus épigénétiques et à la détermination de la structure de protéines cibles par cristallisation aux rayons X, qui aidera à mieux comprendre les phénomènes de liaison et à adapter les sondes, les connaissances scientifiques pourraient faire de grands pas en avant dans ce domaine. On espère ainsi paver la voie à de nouveaux programmes de découverte de médicaments ciblant des maladies jusqu’ici incurables.








MyPharma Editions

Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Publié le 25 novembre 2020
Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Le Dr Mariya Pavlyuk, médecin et PhD, rejoint le laboratoire Généthon, dédié à la conception et au développement de produits de thérapie génique, et sera en charge du développement clinique, des affaires médicales et pharmacovigilance ainsi que des affaires règlementaires.

COVID-19 : Moderna signe une lettre d’intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Publié le 25 novembre 2020
COVID-19 : Moderna signe une lettre d'intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, a salué l’annonce ce mardi de la signature d’une lettre d’intention entre la biotech américaine Moderna et Recipharm, une entreprise de l’industrie pharmaceutique, pour produire en France le vaccin contre la Covid-19 développé par Moderna.

AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

Publié le 24 novembre 2020
AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

La biotech française AlgoTherapeutix qui développe un traitement topique innovant des neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie (NPIC), réalise une levée de Série A de 12 millions d’euros auprès de Bpifrance, qui mène ce tour via son fonds InnoBio 2, et de Omnes. Des investisseurs privés historiques et nouveaux ont également participé à cette levée. Les fonds levés permettront d’amener le programme phare ATX01 à une preuve de concept clinique.

Alnylam : approbation de l’UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 24 novembre 2020
Alnylam : approbation de l'UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé aujourd’hui l’autorisation de mise sur le marché accordée par la Commission européenne (CE) à OXLUMO™ (lumasiran), un ARNi thérapeutique, pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1) dans toutes les tranches d’âge.

DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

Publié le 24 novembre 2020
DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

DBV Technologies, entreprise biopharmaceutique au stade clinique, a annoncé aujourd’hui, que le Dr Hugh Sampson a décidé de quitter son poste de Directeur Scientifique chez DBV, à compter du 1er décembre 2020, pour reprendre son programme de recherche au Jaffe Food Allergy Institute du Mount Sinaï de New York (États-Unis).

COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

Publié le 23 novembre 2020
COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

AstraZeneca et l’Université d’Oxford viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des essais du candidat vaccin, au Royaume-Uni et au Brésil. Les données montrent que le vaccin a été très efficace pour prévenir l’infection par COVID-19, le critère d’évaluation principal, et qu’aucune hospitalisation ni aucun cas grave de maladie n’a été signalé chez les participants ayant reçu le vaccin.  

Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Publié le 23 novembre 2020
Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, et IBEC (Institute for Bioengineering of Catalonia), ont annoncé leur collaboration dans le cadre de l’organisation d’un événement numérique les 24 et 25 novembre 2020, rassemblant des acteurs medtech et biotech du secteur de l’oncologie. Cet événement est organisé en lien avec Biocat, La Caixa Foundation, Meditecnologia et avec le support d’EIT Health.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents