Edition du 21-05-2022

Bayer recentre ses activités sur les sciences de la vie

Publié le vendredi 19 septembre 2014

Le groupe allemand Bayer a annoncé jeudi sa décision de se concentrer intégralement sur ses activités des Sciences de la Vie – HealthCare et CropScience – et d’introduire MaterialScience en bourse, en tant que société distincte. Objectif : se positionner comme un des leaders mondiaux dans les domaines de la santé humaine, animale et végétale. Aujourd’hui, les sciences de la vie représentent déjà près de 70% des ventes de Bayer.

Le Conseil de Surveillance a ainsi approuvé jeudi à l’unanimité le projet du Directoire. « Notre intention est de créer deux sociétés leaders mondiales : Bayer en tant qu’entreprise mondiale leader dans l’innovation, présente dans les activités des Sciences de la Vie, et MaterialScience en tant qu’acteur de premier plan dans le domaine des polymères », a annoncé le Président du Directoire de Bayer AG, Dr. Marijn Dekkers. Les deux sociétés sont très bien positionnées dans leurs industries respectives, a-t-il ensuite déclaré. « L’emploi devrait rester stable au cours des prochaines années, tant en Allemagne qu’au niveau mondial », indique le groupe dans un communiqué.

« Au cours des dernières années, le coeur des activités de Bayer s’est largement déplacé vers les Sciences de la Vie, avec le lancement réussi de nouveaux produits pharmaceutiques, l’acquisition en cours de la division produits de santé grand public de l’américain Merck & Co., Inc. et le développement très positif de l’activité CropScience », explique le groupe. « L’objectif est de poursuivre la dynamique de croissance de ces activités grâce à de nouveaux investissements ciblés sur les marchés porteurs. Après avoir régulièrement évalué son portefeuille d’activités, le Directoire a finalement décidé de recentrer le groupe sur ces deux domaines. Aujourd’hui, les Sciences de la Vie représentent déjà près de 70% des ventes de Bayer et 88% du résultat avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA), avant éléments exceptionnels », poursuit-il.

« Bayer demeurera une entreprise au portefeuille attractif et équilibré avec un accent mis sur la croissance interne », a expliqué M. Dekkers. À cette fin, la société a l’intention d’augmenter ses dépenses de recherche et développement, renforcer de manière sélective la recherche commune entre HealthCare et CropScience, et continuer d’assurer la réussite de la commercialisation des produits pharmaceutiques lancés récemment. Bayer s’attend à ce que ces produits aient un potentiel annuel de ventes d’au moins 7,5 milliards d’euros : l’anticoagulant Xarelto™, le traitement ophtalmologique Eylea™, les médicaments contre le cancer Stivarga™ et Xofigo™ et le traitement pour l’hypertension artérielle pulmonaire Adempas™.

Les deux activités du futur groupe Bayer ont réalisé un chiffre d’affaires de près de 29 milliards d’euros en 2013. Elles emploieront près de 99 000 personnes, dont environ 29500 en Allemagne. Le siège social restera à Leverkusen.

« MaterialScience sera la quatrième plus grande entreprise du secteur de la chimie en Europe »

Bayer prévoit ainsi d’introduire MaterialScience sur le marché boursier comme une société distincte dans les 12 à 18 prochains mois. « Une des raisons majeures de ce projet est de donner à MaterialScience un accès direct à son capital pour son développement futur. Cet accès ne peut plus être garanti par le Groupe Bayer en raison des besoins conséquents d’investissements pour les activités Sciences de la Vie, à la fois pour la croissance interne et externe de l’entreprise », indique le groupe. « En outre, en tant que société distincte, MaterialScience peut aligner toute son organisation, ses processus et sa culture d’entreprise sur son propre environnement industriel et son business model », ajoute-il.

Selon Bayer, une fois l’introduction en bourse réalisée, MaterialScience sera la quatrième plus grande entreprise du secteur de la chimie en Europe, avec un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards d’euros en 2013 (chiffre proforma). La nouvelle société devrait employer environ 16 800 personnes, dont 6 500 localisées en Allemagne. Elle prendra un nouveau nom et une identité séparée, et son siège sera basé à Leverkusen.

Source : Bayer








MyPharma Editions

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Valneva : l’EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Publié le 19 mai 2022
Valneva : l'EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté la soumission du dossier d’autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001. L’acceptation du dossier signifie que VLA2001 sort du processus de revue progressive des données pour rentrer dans le processus formel d’évaluation par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents