Edition du 21-01-2019

BCI Pharma reçoit 3,9 millions d’euros de financement public et privé

Publié le lundi 12 mars 2018

BCI Pharma reçoit 3,9 millions d’euros de financement public et privéBCI Pharma, une société de biotechnologie belge développant des librairies innovantes d’inhibiteurs de kinases, a annoncé avoir reçu 1,9 million d’euros de financement public de la part de la Région wallonne (DG06). La société a également reçu 2 millions d’euros d’investissement public/privé.

Les fonds obtenus serviront à accélérer et à finaliser les projets de recherche de BCI Pharma dans le domaine du cancer, des douleurs neuropathiques, de l’inflammation et de la neuro-inflammation. L’entreprise a tout d’abord créé une holding belge avant d’ouvrir un laboratoire à l’hôpital universitaire de Liège, en septembre 2017.

La subvention publique a été attribuée dans le cadre du programme de financement de la Direction générale opérationnelle de l’Economie, de l’Emploi et de la Recherche (DG06). BCI Pharma a réussi à attirer au total cinq investisseurs belges.

L’investissement et la subvention vont également permettre à BCI Pharma de lancer des études de preuve de concept et de céder sous accord de licence les nouveaux candidats précliniques first-in-class ou best-in-class dans de nouvelles approches thérapeutiques, notamment pour les douleurs neuropathiques, l’inflammation et l’immuno-oncologie.

La technologie de BCI Pharma permet d’identifier des inhibiteurs de kinases très actifs et sélectifs qui ciblent des pathologies majeures. Ces inhibiteurs peuvent servir à améliorer les thérapies actuelles ou à proposer des solutions thérapeutiques pour des pathologies ayant d’importants besoins médicaux non satisfaits. Les librairies de kinases Bikin de BCI Pharma offrent à la fois des inhibiteurs très actifs, très sélectifs et innovants dotés d’une nouvelle structure chimique.

Les inhibiteurs de la protéine kinase sont un type d’inhibiteur d’enzyme capable de bloquer l’action des protéines kinases afin d’inhiber la phosphorylation d’un acide aminé spécifique. Il semblerait que la phosphorylation contribue à la croissance de certains cancers et de certains troubles inflammatoires ; les inhibiteurs de kinases peuvent donc représenter une nouvelle approche thérapeutique.

« Nous sommes ravis de ce financement public et de l’investissement reçu, ils montrent le grand potentiel de nos librairies de kinases », déclare Dominique Surleraux, PDG de BCI Pharma. « Nous avons pu attirer des investisseurs des régions flamandes et wallonnes de Belgique. Nous pensons que nos recherches peuvent contribuer à améliorer significativement le traitement de la douleur neuropathique, de l’inflammation et de la neuro-inflammation, ainsi que de certains types de cancer. En outre, notre nouveau laboratoire est situé au cœur de l’hôpital de Liège, où nous bénéficions de l’expertise de scientifiques et de cliniciens renommés et de l’accès à plusieurs plateformes technologiques en génomique et en imagerie. »

« Meusinvest est ravi d’ajouter BCI Pharma à son portefeuille. Grâce à son laboratoire de pointe situé au cœur de l’hôpital, toutes les conditions sont réunies pour stimuler l’expertise scientifique, les résultats cliniques et la croissance de BCI Pharma », ajoute Benoît Fellin, membre de Meusinvest.

« Les investisseurs privés, qui ont été réunis pour co-investir avec TheClubDeal, soutiennent avec enthousiasme les projets de BCI, qui visent à trouver ou améliorer des traitements innovants ciblant des pathologies majeures », conclut Jean-Marc Legrand, PDG de TheClubDeal.

Les marchés de la douleur neuropathique, de l’inflammation et de la neuro-inflammation sont colossaux. Le marché mondial de la douleur neuropathique devrait atteindre 6,8 milliards de dollars d’ici 2024.

Source : BCI Pharma








MyPharma Editions

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions