Edition du 22-10-2020

Citoxlab acquiert le CRO Solvo Biotechnology

Publié le mardi 13 mars 2018

Citoxlab acquiert le CRO Solvo BiotechnologyLe groupe Citoxlab, un des CROs leaders en recherche préclinique, a annoncé avoir signé un accord portant sur l’acquisition de Solvo Biotechnology, un CRO spécialisé dans l’étude des transporteurs de médicaments et l’évaluation des interactions médicamenteuses. L’opération sera finalisée au cours du mois prochain. Les détails financiers de l’accord n’ont pas été dévoilés.

Créé en 1999, Solvo Biotechnology est le leader mondial dans le domaine de la recherche sur les transporteurs de médicaments. Il s’agit d’un domaine en plein essor, car la recherche sur les mécanismes de transport est devenue indispensable au développement de nouveaux médicaments. En plus des données sur le métabolisme, une connaissance approfondie des transporteurs des candidats médicaments est cruciale pour identifier les interactions médicamenteuses potentielles, et contribue à la compréhension des profils pharmacocinétique, pharmacodynamique et de sécurité. Ces études sur les transporteurs sont également une exigence réglementaire pour initier les essais cliniques de grande envergure et pour l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché des nouveaux médicaments auprès des agences réglementaires de santé.

Solvo Biotechnology emploie environ 100 personnes, réparties sur deux sites en Hongrie, à Budapest et à Szeged. Sa réputation scientifique solide est basée notamment sur ses nombreuses publications dans des journaux scientifiques renommés, ainsi que sur la diffusion du « Transporter Book » qui est devenu une référence au sein de la communauté scientifique spécialisée dans la recherche sur les transporteurs.

Grâce à cette nouvelle acquisition, Citoxlab renforce sa position de leader dans le secteur des CRO non-cliniques, avec un chiffre d’affaires consolidé de 136 millions d’euros (167 millions de dollars) et un effectif global de 1 300 personnes réparties sur neuf sites en France (Evreux et Saint-Nazaire), au Canada (Laval et Boisbriand), aux Etats-Unis (Kansas-City), au Danemark (Copenhague) et en Hongrie (Veszprém, et maintenant Budapest et Szeged).

Le Dr Jean-François Le Bigot, PDG du groupe Citoxlab, déclare : « L’acquisition de Solvo Biotechnology nous permet de mettre à disposition de nos clients les modèles in vitro les plus élaborés en matière de pharmacocinétique et de métabolisme des médicaments. Ils sont totalement complémentaires des modèles pharmacocinétiques in vivo que nous offrons déjà depuis nos sites en France, USA et Canada. Par exemple, l’utilisation d’hépatocytes humains in vitro permet l’évaluation du transport et le métabolisme à un stade extrêmement précoce de développement. Ce type d’investigation est de plus en plus souvent intégré lors de la sélection des candidats. Les comparaisons inter-espèces in vitro contribuent désormais significativement à la sélection des espèces pertinentes pour les études de sécurité. Naturellement, la réputation scientifique internationale de l’équipe de Solvo Biotechnology, qui réalise plus de 50% de ses projets pour des clients américains, ainsi que le dynamisme et l’esprit d’entreprise de son fondateur Ernö Duda, également fondateur de l’Association Hongroise de Biotechnologie, ont pesé dans notre décision d’acquérir Solvo Biotechnology. »

Ernö Duda, PDG de Solvo Biotechnology, ajoute : « Nous sommes très fiers qu’un leader comme Citoxlab ait accepté d’investir dans notre entreprise. Nous connaissions déjà leur excellente réputation de “Science-Driven CRO”, en particulier pour leurs décisions stratégiques et pour le respect envers les équipes et les cultures d’entreprise des sociétés qu’ils ont acquises précédemment. Je suis très confiant que rejoindre le groupe Citoxlab est une excellente opportunité pour le futur développement international de Solvo Biotechnology et de son équipe. Nous avons d’ailleurs déjà identifié plusieurs opportunités concrètes de développement scientifique et commercial à court terme, qui nous permettrons d’offrir à nos clients un portefeuille de services élargi. »

Source : Citoxlab








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents