Edition du 19-05-2019

Benzodiazépines: la HAS maintient leur intérêt thérapeutique important

Publié le lundi 29 juin 2015

Benzodiazépines: la HAS maintient leur intérêt thérapeutique important La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de réévaluer les benzodiazépines dans le traitement de l’anxiété et a décidé de maintenir un intérêt thérapeutique important pour ces produits. « Utiles dans l’anxiété, les benzodiazépines restent une solution temporaire », souligne néanmoins la HAS qui publie une fiche mémo afin d’aider les médecins à proposer une stratégie d’arrêt progressif des benzodiazépines.

La HAS rappelle ainsi qu’environ 7 millions de personnes auraient consommé des benzodiazépines anxiolytiques en 2014 dont 16 % en traitement chronique (plusieurs années). « Efficaces sur une courte période, la Commission de la Transparence a estimé que leur intérêt thérapeutique était toujours important. Cet avis est une recommandation au maintien du taux de remboursement à 65% », indique la HAS dans un communiqué.

La Commission de la Transparence a ainsi réévalué l’intérêt thérapeutique des benzodiazépines utilisées dans cette indication : alprazolam (XANAX), bromazépam (LEXOMIL), clobazam (URBANYL), clorazépate (TRANXENE), clotiazépam (VERATRAN), diazépam (VALIUM), loflazépate (VICTAN), lorazépam (TEMESTA), nordazépam (NORDAZ), oxazépam (SERESTA), prazépam (LYSANXIA) et leurs génériques.

« Toutefois les nombreux effets indésirables de ces produits (troubles de la vigilance, chutes, troubles de la mémoire…) et leur utilisation parfois prolongée, exposant au risque de dépendance », conduit la HAS à publier conjointement une fiche mémo pour aider les médecins à réduire les prescriptions au long cours des benzodiazépines, que ce soit dans l’anxiété ou dans l’insomnie.

Une consommation chronique encore trop fréquente

« De façon générale, les benzodiazépines anxiolytiques sont efficaces à court terme (8 à 12 semaines) mais leurs effets indésirables et le risque de dépendance qu’elles induisent doivent conduire à inscrire leur prescription dans une stratégie à court terme, soit dans un contexte de crise aigüe d’angoisse, soit en seconde intention dans les troubles anxieux ou les troubles de l’adaptation. », estime ainsi la HAS.
« Il est donc important que dès l’instauration d’un traitement par benzodiazépines dans la prise en charge de l’anxiété comme dans celle de l’insomnie, le médecin puisse impliquer le patient dans une démarche d’arrêt de ce traitement. », poursuit-elle.

Pour contribuer à cette démarche, la HAS publie aujourd’hui une fiche dédiée aux modalités d’arrêt des benzodiazépines en population générale. Celle-ci recommande « d’évaluer la dépendance au traitement du patient et son degré d’attachement à ces produits pour décider avec lui d’une stratégie adaptée à sa situation ».

Source : HAS








MyPharma Editions

Servier inaugure son nouveau siège américain à Boston

Publié le 17 mai 2019
Servier inaugure son nouveau siège américain à Boston

Servier Pharmaceuticals, la filiale américaine du laboratoire pharmaceutique Servier, a annoncé le 9 mai l’ouverture officielle de son siège américain. L’entreprise étend ainsi sa présence mondiale et franchit une étape supplémentaire pour confirmer sa place d’acteur reconnu de l’industrie pharmaceutique. Aux États-Unis, l’oncologie sera une priorité pour Servier ; d’autres aires thérapeutiques et besoins médicaux seront ciblés par la suite.

Deinove prêt à démarrer l’essai clinique de Phase II pour son composé antibiotique DNV3837

Publié le 17 mai 2019
Deinove prêt à démarrer l’essai clinique de Phase II pour son composé antibiotique DNV3837

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé que toutes les conditions sont réunies pour le démarrage prochain de l’essai de Phase II testant le candidat-antibiotique DNV3837 dans le traitement des infections à Clostridioides (1) difficile.

Asthme : AstraZeneca lance une campagne de sensibilisation

Publié le 16 mai 2019
Asthme : AstraZeneca lance une campagne de sensibilisation

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’asthme, AstraZeneca a lancé une grande campagne de sensibilisation et d’information pour aider les patients à « prendre ou reprendre le contrôle de leur asthme ». Parce que l’asthme touche 6,7% de la population française et qu’il tue encore près de 900 personnes par an en France…

PEP-Therapy : résultats positifs de l’étude de toxicité réglementaire de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 16 mai 2019

PEP-Therapy, société de biotechnologie qui développe des peptides comme thérapies ciblées en oncologie, a annoncé que son candidat médicament first-in-class, PEP-010, a conclu avec succès l’étude de toxicité réglementaire (GLP toxicity study), progressant ainsi vers son essai clinique de phase I.

Ixaltis : succès de la phase 2 de son produit phare la Litoxetine dans l’incontinence urinaire

Publié le 16 mai 2019

Ixaltis, start-up pharmaceutique spécialisée dans les maladies urogénitales, vient d’annoncer les résultats positifs de la phase 2 du développement clinique pour l’incontinence urinaire de son composé principal la litoxetine.

Oncologie : Roche ouvre son pipeline au monde académique pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce

Publié le 16 mai 2019
Oncologie : Roche ouvre son pipeline au monde académique pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce

En signant l’an passé un partenariat avec l’Institut national du cancer (INCa), Roche s’est engagé pour la première fois à mettre à disposition trois molécules innovantes de son pipeline associées aux tests génomiques tumoraux de dernière génération de Foundation Medicine pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce conduits par la communauté de xacadémique en oncologie et financés par l’INCa et la Fondation ARC pour la recherche contre le cancer.

DNA Script lève 35 M€ pour accélérer le développement de ses premiers produits commerciaux

Publié le 16 mai 2019
DNA Script lève 35 M€ pour accélérer le développement de ses premiers produits commerciaux

DNA Script a annoncé la clôture d’un tour de table de Série B, sursouscrit, de 35 millions d’euros. Le montant ainsi levé permettra à la start-up française d’accélérer le développement de ses premiers produits commerciaux, basés sur sa technologie propriétaire de synthèse d’acides nucléiques par voie enzymatique, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents