Edition du 12-04-2021

BioCellChallenge : des résultats positifs pour sa technologie de livraison intracellulaire d’anticorps thérapeutiques

Publié le jeudi 3 décembre 2015

BioCellChallenge : des résultats positifs pour sa technologie de livraison intracellulaire d’anticorps thérapeutiquesBioCellChallenge, une société toulonnaise spécialisée dans la conception et le développement de molécules dédiées à la livraison dans les cellules vivantes de principes actifs thérapeutiques, vient d’annoncer les résultats positifs des tests portant sur l’activité in vivo d’un anticorps thérapeutique.

« Les résultats confirment l’efficacité de la technologie ImmunoCellin de BioCellChallenge, qui permet le passage transmembranaire de l’anticorps. Aucune toxicité aux doses administrées dans le cadre des tests n’a été observée. », indique la société dans un communiqué.

Les tests menés de janvier à juillet 2015 sur 18 souris ont montré que la livraison intracellulaire d’un anticorps monoclonal spécifique dirigé contre l’oncoprotéine RAS, impliquée dans de nombreux cancers, permet de réduire significativement la prolifération des cellules tumorales. Dans 100% des cas, la durée de vie des animaux a été significativement prolongée (+30%). Une guérison a été observée dans 33% des cas. Aucune mortalité par toxicité ni inflammation n’a été constatée, pas plus que d’évolution anormale de la croissance des souris.

L’anticorps thérapeutique, spécifique d’une protéine donnée et délivré dans la cellule, permet de bloquer la fonction de la protéine et de fragiliser, voire d’induire la mort de la cellule cancéreuse. La formulation à base de lipides permet d’encapsuler les anticorps pour faciliter leur passage transmembranaire. Sans transporteur adapté, les anticorps ne sont pas en mesure de traverser seuls la membrane plasmique des cellules vivantes et d’atteindre leurs cibles intracellulaires. La formulation et les propriétés de la technologie de BioCellChallenge permettent de délivrer les anticorps directement à l’intérieur du cytosol des cellules vivantes, sans préparation spécifique préalable et sans avoir à les modifier chimiquement. L’activité de l’anticorps n’est aucunement altérée.

« A ce jour, aucune solution ne permet de transporter efficacement les anticorps à l’intérieur des cellules vivantes. Aujourd’hui, les médicaments qui existent s’adressent essentiellement à des cibles situées à la surface des cellules. Les anticorps sont des protéines circulant dans le sang et restant à l’extérieur des cellules. Or, dans le cas des cancers, plus de 90% des cibles dérégulées conduisant à la maladie sont à l’intérieur des cellules », explique le Dr. Laurent Meunier, Fondateur de BioCellChallenge. « L’internalisation d’anticorps thérapeutiques offre un potentiel colossal en permettant d’atteindre de nouvelles cibles, beaucoup plus nombreuses. Cette approche permet d’attaquer directement la ou les protéines dérégulées chez le patient, alors que de trop nombreuses personnes échappent encore aux traitements anti-cancéreux. », poursuit-il.

En octobre 2015, BioCellChallenge a revendu son activité « réactifs » à la société Eurobio pour se concentrer à présent sur les projets collaboratifs et proposer de l’out-licencing. La prochaine étape pour la société consistera à tester la livraison d’un anticorps de type ADC (Antibody Drug Conjugate), conjugué à un composant cytotoxique permettant la mort de la cellule cancéreuse.

La technologie de BioCellChallenge offre une approche nouvelle ou complémentaire à la plupart des anticorps de type ADC en phase de développement ou déjà commercialisés. En effet, la livraison de l’ADC directement dans le cytosol permettrait de diminuer la quantité de toxines nécessaires tout en limitant significativement leur diffusion dans l’organisme. Pour les groupes pharmaceutiques, l’utilisation de cette technologie pourrait permettre de relancer certains programmes ADCs. Elle pourrait également permettre aux CROs d’optimiser les résultats des phases précliniques.

Source : BioCellChallenge








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Publié le 12 avril 2021
AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Fondée en 2018 pour inventer les traitements topiques de douleurs complexes, AlgoTherapeutix développe ATX01 dans les Neuropathies Périphériques Induites par la Chimiothérapie. Après la récente levée de fonds de Série A, et au moment où ATX01 entre en phase clinique de développement, AlgoTherapeutix renforce son Conseil d’Administration avec l’arrivée de deux éminents spécialistes du secteur.

Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Publié le 12 avril 2021
Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé la nomination du Dr Amina Zinaï en tant que directrice du développement clinique. Le Dr Nasser Azli conserve son poste de directeur médical.

Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l’ARNm

Publié le 12 avril 2021
Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l'ARNm

Sanofi vient d’annoncer l’acquisition de Tidal Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement préclinique d’agents thérapeutiques qui font appel à une technologie ARNm unique de reprogrammation in vivo des cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires, et présente un fort potentiel d’application à d’autres maladies.

Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Publié le 12 avril 2021
Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Calixar, société de biotechnologie spécialisée depuis plus de 10 ans dans l’isolement de protéines membranaires natives et fonctionnelles, a annoncé investir un million d’euros dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Cet investissement stratégique, soutenu par Bpifrance, permettra à la société de devenir le partenaire incontournable et exclusif en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux, …) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques.

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents