Edition du 21-01-2021

Biocitech: les entreprises du parc ont continué d’innover en 2011 dans un contexte économique difficile

Publié le mercredi 11 avril 2012

Biocitech, le parc technologique parisien dédié aux sciences de la vie vient de faire le bilan de l’année 2011. Les résidents du parc restent dynamiques, multiplient les collaborations et innovent en matière de R&D, avec, en 2011, plus de chercheurs sur le site, plus de preuves de concept, plus de brevets déposés et plus d’étapes franchies en préclinique.

Ainsi les 27 entreprises résidentes du parc ont continué d’investir, d’innover et de signer des contrats en 2011. De nombreux indicateurs sont en hausse, et notamment le nombre de chercheurs sur le site qui augmente de 3 pour cent (317 chercheurs sur un total de 551 employés). Dans le domaine de l’innovation : le nombre de preuves de concept (9) est en hausse de 30 pour cent, tout comme le nombre de brevets (177, +17 pour cent) et le nombre d’étapes précliniques franchies (5, +60 pour cent). De plus, 60 avancées scientifiques significatives ont été recensées, soit une hausse de 7 pour cent par rapport à 2010.

Cette productivité scientifique et technologique montre que les entreprises du site ont été très actives dans les domaines de la recherche et du développement. Ces indicateurs sont en augmentation et, à terme, des produits ou des services innovants développés sur le site de Biocitech arriveront sur le marché. Au-delà de ces avancées technologiques, la qualité des travaux menés par les résidents est reconnue par 14 publications scientifiques internationales, en augmentation de 7 pour cent par rapport à l’année précédente.

De plus, les entreprises du site ont participé à 117 réunions scientifiques en 2011 (soit +49 pour cent). Biocitech continue pour sa part d’organiser de nombreux événements scientifiques – une quinzaine en 2011 – de portée nationale ou internationale, qui ont réuni plus de 1 200 participants au total. Un colloque a été organisé avec les acteurs locaux (Conseil Général deSeine-Saint-Denis, Université Paris 13, PMEs et grands groupes implantés en Seine-Saint-Denis), qui a permis de mettre en évidence le dynamisme des filières des sciences pour le vivant et le développement d’une filière porteuse d’avenir en Seine-Saint-Denis.

En revanche, les étapes de développement en aval sont en baisse, tant pour le nombre de phases I (7) et II (1) lancées cette année que pour le nombre de licence-in (1) et out (2) signées par les résidents, marqueurs des difficultés financières rencontrées par plusieurs résidents.

Une hausse du nombre de contrats et de partenariats
Cependant, les entreprises ont continué à signer des contrats en 2011 (13, +40 pour cent), les partenariats internes au parc Biocitech ont continué d’augmenter (22, +4,5 pour cent). A nouveau en 2011, l’effet « campus » a permis aux résidents de nouer des contacts entre eux et de développer des offres conjointes. Mais les accords avec les sociétés externes ont décru (52, -8 pour cent), en particulier avec les sociétés étrangères (11, -63 pour cent) reflet, là aussi, du climat économique maussade en 2011.

Les entreprises du site Biocitech sont jeunes et innovantes. Les plus jeunes d’entre elles, en phase de démarrage, ont signé des taux de croissance fulgurants (+5 000 pour cent pourl’une d’entre elles). Cependant, le chiffre d’affaires cumulé des résidents régresse de 15 pour cent. De plus, le montant total des aides et subventions reçues est en baisse, à 6,5 millions d’euros. Le montant des fonds levés est en chute à 2,85 millions d’euros contre 30 millions en 2010, portant le total des fonds levés depuis la création du parc en 2003 à 404,10 millions d’euros.

Invités à donner leur sentiment sur l’année écoulée et sur les perspectives de 2012, les résidents de Biocitech se montrent plutôt pessimistes. Ils ont, majoritairement, une vision négative tant de l’année écoulée que de 2012. Parmi les principaux sujets d’inquiétude, figure en premier plan le financement de leur activité, par le biais de contrats ou de levées de fonds.

Malgré tout, en 2011, quatre nouvelles entreprises se sont installées sur le site. Elles couvrent des domaines variés, et offrent toutes des prestations de services qui enrichissent et complètent la filière : stockage d’échantillons biologiques avec Biobank for Life, bioinformatique pour Helios Biosciences, screening pour Mitologics ou recherche préclinique pédiatrique sous contrat avec PupPharma.

« L’année 2011 n’a pas été facile économiquement, et c’est particulièrement vrai pour les entreprises jeunes et innovantes comme celles qui sont installées à Biocitech. Malgré les fortes tensions financières, les résidents ont continué à faire des découvertes, des avancées scientifiques et à recruter du personnel qualifié. Je pense que la mutualisation des ressources et la possibilité offerte par notre parc de nouer des contacts commerciaux et scientifiques en interne ont pu jouer un rôle d’amortisseur pour ces entreprises », indique Jean-François Boussard, Président de Biocitech. « Le climat économique est maussade et les contacts avec l’extérieur sont difficiles, tant au niveau des partenariats et des contrats, que pour les financements publics et plus particulièrement encore pour l’accès aux fonds propres de type capital risque. Toutefois, par rapport à une entreprise isolée, les résidents bénéficient du partage de compétences et de l’effet campus du site, ce qui leur confère une résistance particulière et renforce le dynamisme de leurs activités. »

Source : Biocitech








MyPharma Editions

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents