Edition du 07-12-2019

Accueil » Industrie » Stratégie

Biocodex en négociations exclusives en vue de l’acquisition des Laboratoires Iprad

Publié le mardi 19 novembre 2019

Biocodex en négociations exclusives en vue de l’acquisition des Laboratoires IpradLes Laboratoires Iprad et Biocodex ont annoncé être entrés en négociations exclusives en vue du rachat par Biocodex des Laboratoires Iprad. Les deux sociétés possèdent un portefeuille de produits complémentaires dans le domaine de la santé familiale. Leur rapprochement permettra de créer un acteur de premier plan, tant en France qu’à l’international, en particulier dans le domaine des microbiotes.

Les laboratoires Iprad sont une société familiale fondée en 1989, ayant connu une belle croissance depuis 30 ans et devenue entreprise de référence en France dans le Feminine Care, avec les marques Saforelle®, Mucogyne®, Gestarelle®, Physioflor®, et des médicaments gynécologiques comme Secnol® et Gydrelle®. En collaborant avec les professionnels de santé, de solides partenaires et en s’appuyant sur l’expertise de leurs équipes, les Laboratoires Iprad ont développé des produits pour améliorer la santé et le bien-être des femmes tout au long de leur vie.

Iprad est aussi actif dans le Family Care, avec notamment les marques Thalamag® ou Chronodorm® et la gamme de compléments alimentaires CARRARE, proposant des produits pour la bonne santé des microbiotes humains.

Biocodex est également une société familiale fondée en 1953, connue pour son expertise en gastro-entérologie grâce à sa souche phare, Saccharomyces Boulardii CNCM i-745, commercialisée sous la marque Ultra-Levure® en France, et Enterol®, Floratil® ou Bioflor® à l’international. Biocodex a développé une position de leader dans le domaine des microbiotes avec le lancement récent d’une gamme innovante de probiotiques, Symbiosys®, la Fondation Biocodex sur les microbiotes, qui finance la recherche fondamentale et l’Institut Biocodex sur les microbiotes. En France, Biocodex commercialise aussi Acupan®, Otipax®, Melaxose®, Circadin®. Enfin, BIOCODEX a une expertise reconnue dans le système nerveux central ; elle exploite notamment un médicament orphelin original, l’antiépileptique Diacomit®, indiqué dans le syndrome de Dravet.

La nouvelle dynamique qui naîtra de la complémentarité de ces deux sociétés va permettre de consolider la croissance des deux entités. Elle renforcera leurs positions respectives en France et accélérera le développement à l’international des produits des Laboratoires Iprad, grâce à la forte implantation de Biocodex qui compte 17 filiales et un réseau d’une centaine de distributeurs.

La famille fondatrice des Laboratoires Iprad a choisi un autre groupe familial qui partage les mêmes valeurs, dans le souci de préserver les fondements du groupe et de favoriser sa croissance notamment à l’international.

L’acquisition définitive étant soumise aux procédures d’informations et d’autorisations prévues par les réglementations en vigueur, dont l’approbation de l’Autorité française de la Concurrence, elle devrait être effective dès janvier 2020.

Source : Biocodex








MyPharma Editions

Ipsen : suspension clinique partielle pour les études IND120181 et IND135403 sur le palovarotène

Publié le 6 décembre 2019

Ipsen vient d’annoncer que, à la suite de discussions avec les autorités réglementaires américaines (FDA), une suspension clinique partielle, à effet immédiat, pour les enfants de moins de 14 ans avait été émise pour les études IND120181 et IND135403 évaluant le candidat médicament expérimental palovarotène dans le traitement chronique de la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) et des ostéochondromes multiples (MO), respectivement.

Celyad reçoit 2,5 millions d’euros supplémentaires de financement non-dilutif

Publié le 6 décembre 2019
Celyad reçoit 2,5 millions d'euros supplémentaires de financement non-dilutif

Celyad, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé qu’elle s’est vu octroyer 2,5 millions EUR de financement non-dilutif. Ce montant comprend 2,1 millions EUR de financement non-dilutif du SPW-Recherche de la Région Wallonne, qui soutiendra le développement des candidats CAR-T de la société pour le traitement des tumeurs solides, et 0,4 millions EUR d’incitants fiscaux non remboursables de l’INAMI.

La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l’adulte

Publié le 6 décembre 2019
La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l'adulte

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils moléculaires utilisant l’intelligence artificielle pour le contrôle qualité et la sécurité des modifications du génome, a annoncé que l’Institut de génétique humaine de l’Université de Duisburg-Essen (Allemagne), a développé un nouveau test pour identifier et caractériser les patients atteints de FAME (Family Adult Myoclonic Epilepsy), grâce à sa technologie de peignage moléculaire exclusive et son support scientifique.

Evolution de la gouvernance de Deinove

Publié le 6 décembre 2019
Evolution de la gouvernance de Deinove

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé qu’Emmanuel Petiot quittera ses fonctions de directeur général à compter du 31 décembre 2019.

Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Publié le 6 décembre 2019
Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Samil Pharmaceutical pour le développement et la commercialisation en Corée du Sud de Zerviate™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Publié le 4 décembre 2019
Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Le groupe italien Chiesi a annoncé aujourd’hui à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) son projet de mise sur le marché d’ici la fin de l’année 2025 d’un inhalateur-doseur pressurisé (pMDI) révolutionnaire, respectueux de l’environnement pour les patients souffrant d’asthme et de Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Publié le 4 décembre 2019
Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Baxter a annoncé la signature d’un accord en vue de l’acquisition de Seprafilm, barrière anti-adhérences et de ses accessoires associés auprès du groupe pharmaceutique Sanofi. La transaction s’élèverait à 350 millions de dollars, sous réserve des ajustements de clôture habituels, et devrait être conclue durant le premier trimestre 2020 au plus tard, une fois remplies les conditions prévues par l’accord.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents