Edition du 09-04-2020

Biosimilaires : Samsung Bioepis conclut un nouvel accord de commercialisation avec Biogen

Publié le mercredi 6 novembre 2019

Biosimilaires : Samsung Bioepis conclut un nouvel accord de commercialisation avec BiogenSamsung Bioepis a annoncé aujourd’hui la conclusion d’un nouvel accord de commercialisation avec Biogen  pour deux candidats biosimilaires en cours d’élaboration par Samsung Bioepis – SB11 (ranibizumab) et SB15 (aflibercept) – aux États-Unis, au Canada, en Europe, au Japon et en Australie.

SB11, un candidat biosimilaire du LUCENTIS® (2) (ranibizumab), est en phase 3 d’étude clinique, alors que SB15, un candidat biosimilaire de l’EYLEA (3) (aflibercept), est en cours de développement préclinique.

Par ailleurs, l’accord donne à Biogen la possibilité de prolonger la commercialisation en Europe pour une durée de 5 ans de trois biosimilaires anti-TNF de Samsung Bioepis – BENEPALI™ (étanercept), FLIXABI (infliximab) et IMRALDI™ (adalimumab) – prolongeant ainsi l’accord initial qui était prévu pour dix ans (1). BENEPALI™ est l’étanercept le plus prescrit en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni (4). IMRALDI™ est le premier biosimilaire d’adalimumab en Europe (4). L’accord donne également à Biogen la possibilité de commercialiser BENEPALI™, FLIXABI™ et IMRALDI™ en Chine, en échange de redevances sur les ventes dans ce marché.

Cet accord témoigne de l’engagement solide de Samsung Bioepis dans le domaine desbiosimilaires et de la valeur ajoutée que les biosimilaires ophtalmologiques de Samsung Bioepis pourraient représenter pour les patients et les systèmes de santé à travers le monde.

Dans le cadre de cet accord, Samsung Bioepis recevra des paiements initiaux de 100 millions USD, des paiements intermédiaires jusqu’à 270 millions USD, ainsi qu’une part des recettes issues de la vente. Samsung Bioepis sera chargé du développement, de l’enregistrement réglementaire et de la fabrication des produits, tandis que Biogen sera chargé de la commercialisation.

« Nous sommes très satisfaits des actions mises en oeuvre par Biogen dans le cadre de la commercialisation de nos médicaments anti-TNF en Europe, permettant d’améliorer l’accès des patients à travers toute l’Europe à des médicaments de qualité. En consolidant notre collaboration, nous sommes heureux de pouvoir enrichir les possibilités de traitement des patients souffrant de problèmes ophtalmologiques et n’ayant pas accès à des médicaments pouvant considérablement améliorer leur qualité de vie », a déclaré Christophe Hansung Ko, Président et Directeur Général de Samsung Bioepis. « Chez Samsung Bioepis, nous poursuivrons notre investissement à long terme dans l’élaboration de biosimilaires en consolidant notre portefeuille de produits et en améliorant la disponibilité de nos produits pour les patients et les systèmes de santé dans le monde. »

Les produits Samsung Bioepis sont désormais disponibles en Europe, en Amérique du Nord, en Asie, en Océanie et en Amérique latine. A l’heure actuelle, quatre biosimilaires de l’entreprise ont été approuvés et sont commercialisés en Europe, dont les trois anti-TNF BENEPALI™ (étanercept), FLIXABI™ (infliximab) et IMRALDI™ (adalimumab), et un biosimilaire anticancéreux, ONTRUZANT® (trastuzumab). Un biosimilaire de l’entreprise, RENFLEXIS® (infliximab-abda), a été approuvé et est commercialisé aux États-Unis. ONTRUZANT® (trastuzumab-dttb) a reçu l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) américaine en janvier 2019, tandis que ETICOVO™ (étanercept-ykro) et HADLIMA™ (adalimumab-bwwd) ont respectivement reçu l’approbation de la FDA en avril et en juillet 2019.

_____________________________

1 Les dates effectives de commercialisation diffèrent pour chaque produit anti-TNF et dépendent des
dates de lancement. BENEPALI™ et FLIXABI™ ont été lancés en Europe en janvier et en mai 2016,
respectivement, tandis qu’IMRALDI™ a été lancé en octobre 2018 en Europe.

ii LUCENTIS® est une marque déposée de Genentech
iii EYLEA® est une marque déposée de Regeneron Pharmaceuticals
iv Données internes : IQVIA, GERS, Insight Health ODV

Source et visuel : Samsung Bioepis 








MyPharma Editions

Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d’Idron

Publié le 9 avril 2020
Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d'Idron

A l’issue d’un processus de recherche de partenaire visant à assurer le meilleur développement de son site de production pharmaceutique situé à Idron, en périphérie de Pau, le groupe Pierre Fabre annonce l’entrée en négociations exclusives avec le groupe Fareva, acteur mondial de la sous-traitance industrielle pharmaceutique et cosmétique.

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents