Edition du 04-12-2021

Biotechs: Enterome clôture un tour de table de 5 millions d’euros

Publié le vendredi 23 mars 2012

Enterome, société de biotechnologies basée à Paris, vient de finaliser un tour de table de 5 millions d’euros. Objectif : accélérer le développement de sa technologie unique de métagénomique bactérienne et permettre son exploitation afin d’offrir des solutions diagnostiques et thérapeutiques pour les maladies associées aux anomalies du microbiote intestinal (maladies métaboliques et inflammatoires intestinales).

A terme, Enterome a pour objectif de valoriser ces biomarqueurs à travers la commercialisation de nouveaux diagnostics médicaux et de solutions thérapeutiques associées. Ce financement fait suite à une précédente levée de fonds de 1,5 million d’euros auprès de Seventure Partners (Natixis) et d’INRA Transfert.

Ce nouveau tour de table réunit Seventure Partners et Lunbeckfond Ventures en tant que co-investisseurs. Seventure est l’un des investisseurs en capital-risque les plus actifs au niveau européen, qui investit dans des sociétés spécialisées dans les sciences de la vie et les technologies de l’information et de la communication. Lundbeckfond Ventures est un fonds de capital-risque spécialisé dans le financement de sociétés dans le domaine de la santé tant en Europe qu’aux Etats-Unis.

Les fonds levés permettront à Enterome de réaliser ses premiers objectifs. Après la validation de ses biomarqueurs brevetés, Enterome ambitionne de les valoriser sous forme d’outils de stratification et de diagnostic médical.

Enterome prévoit d’initier des partenariats industriels (pharmacie et nutrition), et de commercialiser ses tests auprès des professionnels de santé en Europe et aux Etats-Unis. Les deux principaux projets d’Enterome concernent la stéato-hépatite non alcoolique (SHNA) et les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI).

L’équipe fondatrice d’Enterome se compose de managers expérimentés issus de l’industrie pharmaceutique, en particulier de cadres issus de la société Fovea Pharmaceuticals (acquise par Sanofi en 2009), ainsi que des spécialistes des biomarqueurs. Bernard Gilly est le nouveau Président du Conseil d’Administration d’Enterome.

« Les investisseurs Seventure et Lundbeckfond Ventures étaient particulièrement intéressés par Enterome en raison de la nature unique de sa technologie, de sa relation privilégiée avec l’INRA et de sa capacité à identifier des biomarqueurs innovants et industrialisables sous forme de diagnostic », déclare Pierre Bélichard, Directeur Général d’Enterome. « Les travaux réalisés par l’équipe scientifique fondatrice d’Enterome ont permis d’améliorer la compréhension de la composition du microbiote humain au point de permettre à présent le développement de biomarqueurs innovants et de solutions thérapeutiques associées. Cette technologie a été reconnue comme étant l’une des cinq percées scientifiques majeures de l’année 2011 par la revue Science. »

L’intestin humain renferme des milliards de bactéries, le microbiote intestinal, qui compte 150 fois plus de gènes que le génome humain. Le microbiote de chaque individu est unique et il existe d’importantes diversités entre chaque personne. Au cours des cinq dernières années, les médecins et les chercheurs ont prouvé le rôle incontestable du microbiote intestinal dans le développement de nombreuses maladies, principalement les pathologies métaboliques chroniques et les maladies inflammatoires intestinales. Ces maladies affectent entre 25 et 40 pour cent de la population occidentale. La stéatose hépatique en est l’une d’entre-elles, sa forme la plus sévère (la stéato-hépatite non alcoolique – SHNA) est diagnostiquée chez 2 à 3 pour cent de la population mondiale.

La technologie d’Enterome a été initialement développée à l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) à Jouy-en-Josas (France), par Dusko Ehrlich. La collaboration avec l’INRA fournit à la société un accès exclusif aux découvertes réalisées sur la plateforme de métagénomique de l’INRA dans des pathologies spécifiques, incluant le diabète de type 2 et les maladies du foie et de l’intestin.

Source : Enterome








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents