Edition du 19-10-2018

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Bristol-Myers Squibb : nouvelles données positives de phase II pour Nivolumab

Publié le vendredi 17 juin 2016

Bristol-Myers Squibb : nouvelles données positives de phase II pour NivolumabBristol-Myers Squibb a annoncé les résultats de l’étude CheckMate -205, une étude d’enregistrement non comparative de phase II, mono-bras multicohortes, évaluant nivolumab chez des patients atteints d’un lymphome de Hodgkin classique (LHc). Ces données ont été présentées lors du 21e congrès de la European Hematology Association (EHA) à Copenhague (Danemark) et sont publiées dans The Lancet Oncology.

Ces résultats, issus de la cohorte B de l’étude, concernaient des patients en rechute ou dont la maladie avait progressé après une greffe autologue de cellules souches hématopoïétiques (auto- GCSH) et un traitement post-greffe par brentuximab vedotin (n = 80). Le taux de réponse objective (ORR), critère d’évaluation principal de l’étude, mesuré par un comité radiologique indépendant (IRRC), était de 66,3 % (IC à 95 % : 54,8-76,4). Le délai médian de réponse était de 2,1 mois et la durée médiane de rémission était de 7,8 mois (IC à 95 % : 6,6-NE). La plupart des patients (62,3 %) étaient toujours répondeurs au moment de l’analyse. Dans une analyse exploratoire, les auteurs ont observé que plus de deux tiers des patients (72,1 %), n’ayant pas répondu au traitement préalable le plus récent par brentuximab vedotin, ont répondu au nivolumab. Le profil de sécurité de nivolumab dans l’étude CheckMate -205 était cohérent avec les données précédemment rapportées dans ce type de tumeur.

Ces données ont été présentées lors du 21e congrès de la European Hematology Association (EHA) à Copenhague, Danemark, le dimanche 12 juin de 8:00 à 8:15 CEST (Abstract #S793) et sont publiées dans The Lancet Oncology.

« Il n’existe actuellement aucun traitement de référence pour les patients atteints d’un lymphome de Hodgkin classique en rechute ou dont la maladie a progressé après une auto-greffe et un traitement post-greffe par brentuximab vedotin, » a déclaré Andreas Engert, M.D., lead investigator and professor of Internal Medicine, Hematology and Oncology, à l’Hôpital universitaire de Cologne en Allemagne. « Nous sommes encouragés par les taux de réponse objective et par le fait que la plupart des patients étaient encore répondeurs au moment de l’analyse dans l’étude CheckMate -205 évaluant nivolumab chez des patients lourdement prétraités. »

« Le lymphome de Hodgkin classique est une maladie qui touche essentiellement de jeunes gens, et il existe un besoin non satisfait significatif pour les patients qui ne sont pas soignés par les traitements de référence actuels, présentant un mauvais pronostic et pour qui les options thérapeutiques sont très limitées, » a précisé Jean Viallet, M.D, Global Clinical Research Lead, Oncology, Bristol-Myers Squibb. « Les données présentées lors du congrès de l’EHA montrent que nivolumab est une option thérapeutique importante pour les patients dont la maladie a progressé après une auto-greffe et un traitement post-greffe par brentuximab vedotin. »

Nivolumab a récemment reçu sa première approbation de la Food and Drug Administration (FDA) américaine le 17 mai 2016, date de la première approbation d’un inhibiteur de PD-1 dans le traitement d’une hémopathie maligne. Ce traitement a reçu une approbation accélérée sur la base du taux de réponse globale dans le traitement de patients atteints de LHc ayant rechuté ou progressé après une auto-greffe et un traitement post-greffe par brentuximab vedotin, basée sur l’analyse combinée des données issues de l’étude de phase II CheckMate -205, plus limitées que celles présentées lors du congrès de l’EHA, et de l’étude de phase I CheckMate -039. La pérennité de l’autorisation dans cette indication sera liée à l’analyse des bénéfices cliniques obtenus lors des essais de confirmation. Nivolumab est actuellement en cours d’évaluation réglementaire dans le traitement du LHc dans l’Union européenne et au Japon.

Source : Bristol-Myers Squibb








MyPharma Editions

L’Institut Pierre Fabre de Tabacologie (IPFT) lance la 1ère édition du Prix de l’Innovation

Publié le 18 octobre 2018
L’Institut Pierre Fabre de Tabacologie (IPFT) lance la 1ère édition du Prix de l’Innovation

A partir du mois d’octobre 2018, l’Institut Pierre Fabre de Tabacologie débute sa campagne de recrutement pour son 1er Prix de l’Innovation. Ce concours a pour ambition de mettre en lumière et d’accompagner un projet innovant permettant d’améliorer la prévention et la prise en charge du sevrage tabagique, au profit des professionnels de santé ou des patients.

Les remboursements de soins du régime général à fin septembre en hausse de 2,3%

Publié le 18 octobre 2018
Les remboursements de soins du régime général à fin septembre en hausse de 2,3%

Selon le dernier point mensuel de l’Assurance maladie, les dépenses de soins de ville ont augmenté de 3,1% sur les neuf premiers mois de l’année et de 3,2% sur les douze derniers mois. Au cours des neuf premiers mois, le remboursement des médicaments délivrés en ville progressent de 3,2% (2,8% sur douze mois).

GenSight Biologics : des résultats positifs de l’étude de Phase III REVERSE avec GS010

Publié le 18 octobre 2018
GenSight Biologics : des résultats positifs de l’étude de Phase III REVERSE avec GS010

GenSight Biologics a annoncé aujourd’hui des résultats additionnels à 72 semaines de l’étude clinique de Phase III REVERSE, qui évalue la sécurité et l’efficacité d’une seule injection intra-vitréenne de GS010 (rAAV2/2-ND4) chez 37 patients atteints de neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL) induite par la mutation 11778-ND4, et chez qui la perte d’acuité visuelle a débuté entre 6 et 12 mois avant le traitement.

Transgene : 1er patient traité de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 dans les tumeurs gastro-intestinales avancées

Publié le 18 octobre 2018
Transgene : 1er patient traité de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 dans les tumeurs gastro-intestinales avancées

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé le traitement du premier patient de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 chez des patients atteints de tumeurs gastro-intestinales avancées telles que les cancers du côlon, au centre Léon Bérard (Lyon). Cet essai multicentrique est autorisé en France, en Belgique et en Espagne. Il inclura jusqu’à 59 patients.

Inventiva : deux nominations au sein de son équipe de direction

Publié le 18 octobre 2018
Inventiva : deux nominations au sein de son équipe de direction

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la nomination du Dr Marie-Paule Richard, M.D., au poste de Directrice Médicale et du Dr David Nikodem, Ph.D., au poste de Vice-Président des Opérations aux États-Unis, en prévision des prochaines étapes de développement de la société.

Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

Publié le 17 octobre 2018
Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

À l’occasion de la Journée Mondiale contre la Douleur, Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, annonce son objectif de lancer au premier semestre 2019 une étude clinique de phase 2 dans le traitement des douleurs neuropathiques avec son candidat médicament THN 101.

GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

Publié le 17 octobre 2018
GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

GeNeuro, a annoncé, suite aux données positives résultant de sa collaboration avec le NINDS, un organisme faisant partie du NIH (National Institutes of Health) aux États-Unis, sur des modèles précliniques de sclérose latérale amyotrophique (SLA), que la société a signé une licence exclusive mondiale portant sur un programme de développement d’anticorps bloquant l’activité des pHERV-K Env, une protéine d’enveloppe rétrovirale codée par un membre pathogène de la famille des rétrovirus endogènes humains HERV-K, jouant potentiellement un rôle clé dans la pathogénie de la SLA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions