Edition du 07-12-2021

Cancer de la prostate: résultats encourageants pour le tasquinimod d’Active Biotech et d’Ipsen

Publié le lundi 4 juin 2012

Active Biotech et Ipsen ont présenté aujourd’hui, dans le cadre du congrès annuel de l’ASCO 2012 qui se tient à Chicago (États-Unis), des résultats encourageants d’amélioration de la survie globale (SG) issus de l’étude de phase II sur le tasquinimod dans la prise en charge du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (castration resistant prostate cancer, CRPC) chez des patients n’ayant pas reçu de chimiothérapie.

Aujourd’hui, le Dr. Andrew J. Armstrong du Duke Cancer Institute (Durham, NC) a présenté son article au cours d’une séance de débats « Tasquinimod and survival in men with metastatic castration-resistant prostate cancer: Results of long-term follow-up of a randomized phase II placebo-controlled trial”1 (Données de survie sous tasquinimod chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration : résultats du suivi à long terme d’un essai comparatif avec placebo randomisé de phase II).

L’analyse en intention de traiter a montré des durées médianes de la survie globale (SG) de 33,4 contre 30,4 mois (p=0,49 ; HR 0,87 ; IC 95 % 0,59-1,29, ITT) en faveur du tasquinimod, plus longues que celles précédemment rapportées dans cette population atteinte de cancer de la prostate métastatique. Une tendance plus marquée d’amélioration de la survie été observée chez les patients présentant des métastases osseuses ; la SG médiane était de 34,2 contre 27,1 mois (p=0,19 ; HR 0,73 ; IC 95 % 0,46-1,17). Cet essai clinique de phase II a été conçu pour tester la tolérance et l’efficacité du tasquinimod. Il est à noter que 41 patients (61 %) sont passés du groupe placebo au groupe tasquinimod (temps moyen jusqu’au changement de groupe d’environ 5 mois).

De plus, des déséquilibres dans les facteurs de pronostic à l’inclusion étaient favorables au bras placebo. Ils ont été explorés par une analyse multivariée des facteurs de pronostic connus du CRPC. Cette analyse montre un avantage statistiquement significatif sur la SG en faveur du tasquinimod chez les patients traités avec un rapport des risques (HR) de 0,64 (IC 95% 0,42-0,97, p=0,034), soit une baisse d’environ 40% du risque instantané d’évènement (décès), accompagnée d’une amélioration de la survie sans progression (HR 0,52 ; IC 95 % 0,35-0,78, p=0,001).

« Dans cet essai, les hommes atteints de cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CRPC) ont, contre toute attente, présenté une durée de survie prolongée bien au-delà des niveaux atteints précédemment dans cette population de patients, en dépit d’un pourcentage élevé de patients présentant des métastases hépatiques et pulmonaires. » déclare l’auteur principal Andrew Armstrong, MD ScM, Professeur assistant de médecine et de chirurgie à l’Université de Duke et au Duke Prostate Center. « Nous avons également observé qu’en dépit des déséquilibres initiaux des caractéristiques à l’inclusion, les améliorations de la survie sans progression obtenues avec le tasquinimod pouvaient se traduire en améliorations de la survie globale ; si cette tendance se confirme dans l’essai de phase 3 en cours, le tasquinimod pourrait jouer un rôle important dans le traitement futur des patients atteints de CRPC. »

Tomas Leanderson, Président et directeur général d’Active Biotech, déclare : « Ces données confirment notre grande confiance à l’égard du tasquinimod comme atout précieux pour répondre au besoin médical considérable de centaines de milliers d’hommes disposant actuellement d’options thérapeutiques limitées. »

Claude Bertrand, Vice-président exécutif, R&D et Directeur Scientifique déclare : « Nous sommes enthousiasmés par les résultats de l’essai de phase II du tasquinimod qui soulignent l’activité de ce composé. Avec son mécanisme d’action différencié, nous avons hâte de terminer l’essai de phase III en cours et de reproduire ces résultats intéressants pour proposer un traitement alternatif qui ne cible pas la voie du récepteur des androgènes des patients présentant une progression de la maladie. »

1 A.J. Armstrong, M. Häggman, W.M. Stadler, J.R. Gingrich, V.J. Assikis, J. Polikoff, S.R. Denmeade, D.J. George, C. Andreou, W.R. Clark, P. Sieber, R. Agajanian, L. Belkoff, J-E. Damber, Ö. Nordle, G. Forsberg, M. A. Carducci, R. Pili.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Publié le 7 décembre 2021
Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’enregistrement d’avancées significatives dans la commercialisation et la distribution d’ADV7103 (Sibnayal™), le premier et unique médicament approuvé pour le traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd) chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d’un an et plus.

Valneva commente les données de l’essai COV-Boost

Publié le 7 décembre 2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a commenté les données publiées dans le cadre de l’essai COV-Boost qui a étudié la réactogénicité et l’immunogénicité de sept vaccins contre la COVID-19, administrés dans différents dosages comme troisième dose, ou dose de rappel, à des personnes ayant reçu le vaccin Comirnaty de Pfizer ou Vaxzevria d’AstraZeneca.

Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Publié le 7 décembre 2021
Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé les résultats positifs de son étude clinique mesurant l’intervalle QT/QTc1 et démontre l’innocuité de lanifibranor sur l’activité électrique cardiaque.

Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Publié le 6 décembre 2021
Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé ce jour la signature d’un accord exclusif de licence et de production avec Julphar pour commercialiser et produire firibastat au Moyen-Orient, en Afrique, dans les CEI et en […]

Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Publié le 6 décembre 2021
Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies métaboliques chroniques, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies rares, a annoncé la création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares. Le nouveau Conseil Scientifique se concentrera dans un premier temps sur le développement du programme de Poxel dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents