Edition du 04-12-2022

Cancer de la prostate: résultats encourageants pour le tasquinimod d’Active Biotech et d’Ipsen

Publié le lundi 4 juin 2012

Active Biotech et Ipsen ont présenté aujourd’hui, dans le cadre du congrès annuel de l’ASCO 2012 qui se tient à Chicago (États-Unis), des résultats encourageants d’amélioration de la survie globale (SG) issus de l’étude de phase II sur le tasquinimod dans la prise en charge du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (castration resistant prostate cancer, CRPC) chez des patients n’ayant pas reçu de chimiothérapie.

Aujourd’hui, le Dr. Andrew J. Armstrong du Duke Cancer Institute (Durham, NC) a présenté son article au cours d’une séance de débats « Tasquinimod and survival in men with metastatic castration-resistant prostate cancer: Results of long-term follow-up of a randomized phase II placebo-controlled trial”1 (Données de survie sous tasquinimod chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration : résultats du suivi à long terme d’un essai comparatif avec placebo randomisé de phase II).

L’analyse en intention de traiter a montré des durées médianes de la survie globale (SG) de 33,4 contre 30,4 mois (p=0,49 ; HR 0,87 ; IC 95 % 0,59-1,29, ITT) en faveur du tasquinimod, plus longues que celles précédemment rapportées dans cette population atteinte de cancer de la prostate métastatique. Une tendance plus marquée d’amélioration de la survie été observée chez les patients présentant des métastases osseuses ; la SG médiane était de 34,2 contre 27,1 mois (p=0,19 ; HR 0,73 ; IC 95 % 0,46-1,17). Cet essai clinique de phase II a été conçu pour tester la tolérance et l’efficacité du tasquinimod. Il est à noter que 41 patients (61 %) sont passés du groupe placebo au groupe tasquinimod (temps moyen jusqu’au changement de groupe d’environ 5 mois).

De plus, des déséquilibres dans les facteurs de pronostic à l’inclusion étaient favorables au bras placebo. Ils ont été explorés par une analyse multivariée des facteurs de pronostic connus du CRPC. Cette analyse montre un avantage statistiquement significatif sur la SG en faveur du tasquinimod chez les patients traités avec un rapport des risques (HR) de 0,64 (IC 95% 0,42-0,97, p=0,034), soit une baisse d’environ 40% du risque instantané d’évènement (décès), accompagnée d’une amélioration de la survie sans progression (HR 0,52 ; IC 95 % 0,35-0,78, p=0,001).

« Dans cet essai, les hommes atteints de cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CRPC) ont, contre toute attente, présenté une durée de survie prolongée bien au-delà des niveaux atteints précédemment dans cette population de patients, en dépit d’un pourcentage élevé de patients présentant des métastases hépatiques et pulmonaires. » déclare l’auteur principal Andrew Armstrong, MD ScM, Professeur assistant de médecine et de chirurgie à l’Université de Duke et au Duke Prostate Center. « Nous avons également observé qu’en dépit des déséquilibres initiaux des caractéristiques à l’inclusion, les améliorations de la survie sans progression obtenues avec le tasquinimod pouvaient se traduire en améliorations de la survie globale ; si cette tendance se confirme dans l’essai de phase 3 en cours, le tasquinimod pourrait jouer un rôle important dans le traitement futur des patients atteints de CRPC. »

Tomas Leanderson, Président et directeur général d’Active Biotech, déclare : « Ces données confirment notre grande confiance à l’égard du tasquinimod comme atout précieux pour répondre au besoin médical considérable de centaines de milliers d’hommes disposant actuellement d’options thérapeutiques limitées. »

Claude Bertrand, Vice-président exécutif, R&D et Directeur Scientifique déclare : « Nous sommes enthousiasmés par les résultats de l’essai de phase II du tasquinimod qui soulignent l’activité de ce composé. Avec son mécanisme d’action différencié, nous avons hâte de terminer l’essai de phase III en cours et de reproduire ces résultats intéressants pour proposer un traitement alternatif qui ne cible pas la voie du récepteur des androgènes des patients présentant une progression de la maladie. »

1 A.J. Armstrong, M. Häggman, W.M. Stadler, J.R. Gingrich, V.J. Assikis, J. Polikoff, S.R. Denmeade, D.J. George, C. Andreou, W.R. Clark, P. Sieber, R. Agajanian, L. Belkoff, J-E. Damber, Ö. Nordle, G. Forsberg, M. A. Carducci, R. Pili.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Publié le 1 décembre 2022
Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé sa participation au programme FACILITATE (FrAmework for ClInicaL trIal participants’ daTA reutilization for a fully Transparent and Ethical ecosystem).

Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 décembre 2022
Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé l’extension de son portefeuille de candidats médicaments avec OX425, le nouveau composé optimisé de la série OX400 issu de sa plateforme propriétaire PlatON™.

La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Publié le 1 décembre 2022
La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Basé sur la technologie BEPO® de MedinCell, mdc-WWM pourrait être le premier produit contraceptif à combiner les caractéristiques essentielles ce qui en ferait le meilleur de sa catégorie au niveau mondial : progestatif, 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité du traitement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents