Edition du 24-09-2020

Cancer du col de l’utérus : la HAS recommande un dépistage organisé

Publié le lundi 15 novembre 2010

La Haute Autorité de santé (HAS) vient de recommander aux pouvoirs publics la mise en place d’un dépistage organisé du cancer du col de l’utérus, qui touche chaque année en France 3.000 nouvelles femmes et en tue plus de 1.000. Concernant la vaccination, la HAS estime qu’elle « ne doit pas conduire à relâcher l’effort de dépistage ».

Le dépistage organisé du col de l’utérus « vise toutes les femmes de 25 à 65 ans », indique la Haute autorité dans des recommandations rendues publiques lundi 15 novembre, soit 17,5 millions de femmes. Car le cancer du col de l’utérus est un cancer de la femme jeune, celles de 40 ans étant les plus touchées. Pour cette population, en l’absence de symptômes, il est préconisé un frottis cervico-utérin tous les trois ans, après deux frottis normaux réalisés à un an d’intervalle, un examen gynécologique qui consiste à prélever des cellules du col de l’utérus pour les faire ensuite analyser en laboratoire. Il permet de détecter les lésions précancéreuses et cancéreuses. Plus de 6 millions de frottis sont effectués chaque année dans le cadre du dépistage individuel. « Principalement réalisé par les gynécologues, le dépistage individuel et spontané est un socle essentiel sur lequel il convient de s’appuyer », estime la Haute autorité de santé. Le taux de couverture (57 %) « stagne alors que la loi de santé publique fixe un objectif de 80 % de femmes dépistées pour ce cancer », souligne-t-elle. Un taux de 80 % permettrait de réduire de plus de 20 % le nombre de décès.
« 50 % des femmes ne sont pas ou trop peu souvent dépistées, quand 40 % le sont trop souvent », affirme la HAS. Elle préconise d' »engager une réflexion sur la suppression des avances de frais ou la gratuité des tests de dépistage pour les femmes les plus modestes ». Et constate par ailleurs « une qualité inégale des frottis » et insiste sur la nécessité d’assurer « le même niveau de qualité en tout point du territoire ».
Concernant la vaccination, la HAS estime qu’elle « ne doit pas conduire à relâcher l’effort de dépistage » et  recommande des stratégies de dépistage identiques, que les femmes aient été vaccinées ou non. Deux vaccins ciblant les types de papillomavirus impliqués dans 70% des cancers du col de l’utérus sont disponibles en France (Gardasil de Sanofi Pasteur MSD et Cervarix de GlaxoSmithKline). Ils s’adressent aux adolescentes et jeunes femmes âgées de 14 à 23 ans qui n’auraient pas encore eu de rapports sexuels.

Source : avec AFP








MyPharma Editions

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Publié le 23 septembre 2020
BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Stephan Jenn vient d’être élu à la présidence de BioValley France, le pôle de compétitivité santé du Grand Est, lors de l’Assemblée Générale qui s’est déroulée le 22 septembre 2020 à Strasbourg.

Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Publié le 23 septembre 2020
Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Le groupe Celltrion a annoncé aujourd’hui que le ministère coréen de la Sécurité des aliments et des médicaments (MFDS) a approuvé la demande IND de nouveau médicament expérimental, déposée par la société en vue d’un essai clinique pivot de phase II/III sur le CT-P59, le candidat-traitement de la COVID-19 sous la forme d’un anticorps monoclonal. Cet essai international évaluera l’innocuité et l’efficacité du CT-P59 chez les patients présentant des symptômes légers à modérés d’une infection au SARS-CoV-2.

Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Publié le 23 septembre 2020
Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Valbiotis, entreprise de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce la sélection de 3 études sur TOTUM-63 par l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), qui seront présentées lors du congrès annuel de l’association en septembre 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents