Edition du 02-12-2020

Accueil » Cancer » Produits

Cancer du pancréas : une chimiothérapie innovante développée par UNICANCER autorisée au Japon

Publié le jeudi 27 mars 2014

La polychimiothérapie Folfirinox, qui associe 4 médicaments, pour traiter les patients atteints d’un cancer du pancréas métastatique, vient d’être commercialisée au Japon. Il s’agit de la première fois qu’une autorisation de mise sur le marché est accordée à un protocole combinant différents produits et non à un seul médicament.

Ce schéma de traitement développé par UNICANCER représente une option thérapeutique significativement plus efficace dans les cancers du pancréas métastatiques chez les patients en bon état général. UNICANCER conduit actuellement deux nouveaux essais cliniques pour savoir si ces résultats encourageants peuvent se reproduire dans d’autres indications.

La société nipponne Yakult Honsha a lancé officiellement, au mois de mars, la commercialisation du protocole Folfirinox, développé par UNICANCER, dans le cancer du pancréas métastatique. Ce lancement fait suite à l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) accordée par le ministère de la Santé japonais en décembre 2013. C’est la première fois au monde qu’un protocole en son entier, comportant une association de quatre médicaments, obtient une AMM. Selon Christian Cailliot, directeur de la recherche d’UNICANCER : « Le fait que la société Yakult Honsha s’appuie sur les résultats obtenus par l’essai ACCORD 11 que nous avons conduit, pour obtenir une AMM au Japon, constitue une reconnaissance internationale de la pertinence de nos recherches. »

Avec 338 000 cas diagnostiqués en 2012, le cancer du pancréas est, selon le Centre international de recherche sur le cancer, le 12e type de cancer en termes d’incidence dans le monde. Le Japon est le 7e pays le plus touché, avec 30 000 nouveaux cas de cancer du pancréas par an.

Le protocole Folfirinox a apporté un peu d’espoir aux malades souffrant de ce cancer au pronostic très sombre. En 2010, après plus de 15 ans de recherches infructueuses dans le cancer du pancréas métastatique, les résultats de l’étude ACCORD 11 présentés par UNICANCER au congrès de l’ASCO (American Society of Cancer Oncology) démontraient que cette nouvelle chimiothérapie retardait de plusieurs mois la progression de la maladie et maintenait la qualité de vie.

Fortement intéressée par ces résultats, la société Yakult Honsha, détentrice du brevet des molécules utilisées dans la chimiothérapie Folfirinox au Japon, a contacté UNICANCER en 2011 pour disposer de la base de données de l’essai ACCORD 11. Les résultats français ont été confirmés par une étude clinique de phase 2 réalisée par Yakult Honsha auprès des patients japonais, ce qui a conforté le dossier pour l’obtention de l’AMM.

Un allongement de la survie de plusieurs mois

Le protocole Folfirinox a commencé à être développé en 1998 par des centres d’UNICANCER. Il associe dans une chimiothérapie 4 médicaments disponibles de longue date : oxaliplatine, irinotéecan, 5 fluorouracile et acide folinique. L’efficacité de ce protocole dans le cancer du pancréas métastatique a été détectée par le Pr Thierry Conroy, oncologue et actuel directeur de l’Institut de Cancérologie de Lorraine. De janvier 2004 à octobre 2009, UNICANCER a mis en place l’essai clinique de phase II/ III PRODIGE 4 /ACCORD 11, en collaboration avec la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD). Cet essai clinique, mené auprès de 342 patients traités pour un cancer du pancréas métastatique et en bon état général, avait pour objectif de tester l’efficacité du protocole Folfirinox comparé au traitement de référence, la chimiothérapie par gemcitabine. Les résultats finaux, présentés à l’ASCO en 2010 et publiés par UNICANCER dans la prestigieuse revue New England Journal of Medicine, ont montré chez les patients en bon état général une augmentation de la survie médiane de 4 mois, sans impact négatif sur la qualité de vie. Avec ce nouveau traitement, les chances d’être en vie à 1 an sont 2,4 fois supérieures : 48,4% des patients traités avec le Folfirinox étaient en vie à 1 an versus 20,6 % des patients traités par gemcitabine.

Deux nouvelles études en cours utilisant le Folfirinox

Les résultats encourageants du Folfirinox dans le traitement du cancer du pancréas métastatique ont conduit UNICANCER à initier en 2012 deux nouvelles études de phase III portant sur cette nouvelle polychimiothérapie. Elles sont coordonnées par le Pr Conroy en partenariat avec la FFCD.

L’étude PRODIGE 23 – UCGI 23 s’adresse aux patients atteints de cancers du rectum localement avancés. Elle compare un traitement constitué d’une radiochimiothérapie préopératoire à un traitement constitué d’une chimiothérapie néoadjuvante par Folfirinox suivie d’une radiochimiothérapie préopératoire.

La deuxième étude, PRODIGE 24 – ACCORD 24, en partenariat avec le groupe de recherche du National Cancer Institut of Canada, compare une chimiothérapie adjuvante de 6 mois par gemcitabine versus une chimiothérapie par Folfirinox chez les patients opérés d’un cancer du pancréas.

« Les résultats de la première étude avec le protocole Folfirinox ont posé de nombreuses questions dans le cadre de protocoles de recherche clinique, en particulier de savoir si ce traitement est applicable au stade de maladie localement avancée inopérable ou en situation adjuvante ou néoadjuvante et s’il permettra d’améliorer les chances de guérison. Ces deux nouveaux essais cliniques en cours nous apporteront ces réponses.», explique le Pr Thierry Conroy.

Source : UNICANCER








MyPharma Editions

COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Publié le 2 décembre 2020
COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi 2 décembre que la Medicines & Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) au Royaume-Uni a accordé une autorisation d’utilisation d’urgence pour leur vaccin à ARNm contre la COVID-19 (BNT162b2). Il s’agit de la première autorisation d’utilisation d’urgence, après un essai mondial de phase 3, d’un vaccin pour aider à lutter contre la pandémie.

Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Publié le 2 décembre 2020
Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Kayentis, fournisseur mondial de solutions eCOA (electronic Clinical Outcome Assessment) pour les essais cliniques, a annoncé que la société a levé 7 millions d’euros en capital-développement.

Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Publié le 2 décembre 2020
Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Ipsen a annoncé avoir obtenu des autorités réglementaires américaines (Food and Drug Administration, FDA) la désignation « Fast Track » de l’irinotécan liposomal sous forme d’injection (ONIVYDE®) chez les patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) dont la maladie a progressé après un traitement en première ligne à base de platine, traduisant […]

LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

Publié le 1 décembre 2020
LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

LEO Pharma a annoncé la nomination de Karine Duquesne, en tant que Directrice Générale France, à compter du 1er décembre 2020. Elle succède ainsi à Nuno Bras qui a pris la direction de LEO Pharma Iberia.

Abivax achève le recrutement de l’étude d’induction de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 1 décembre 2020
Abivax achève le recrutement de l'étude d'induction de phase 2b d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé avoir achevé le recrutement pour son étude d’induction de Phase 2b avec son candidat médicament phare ABX464 pour le traitement des patients atteints de la rectocolite hémorragique modérée à sévère (RCH).

Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Publié le 1 décembre 2020
Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Situé à Evry-Courcouronnes (Essonne – Ile de France), Genopole, biocluster de tout premier plan en France, annonce le lancement d’un appel à candidatures pour son dispositif Shaker. Unique en France, Shaker est un tremplin à double détente, scientifique et entrepreneuriale, qui guide les projets biotech innovants sur le chemin de la création d’entreprise.

Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

Publié le 1 décembre 2020
Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

L’Inserm et le fonds de dotation Pfizer Innovation France ont annoncé la création d’un dispositif de formation à la recherche en biologie/santé à destination des élèves des écoles d’ingénieurs : l’École de l’Inserm-Pfizer Innovation (EIPI). Née de ce partenariat, l’EIPI alliera modules d’enseignement et soutien financier pour la réalisation d’une thèse de doctorat par des élèves désireux d’enrichir leur formation initiale par une spécialisation dans le domaine de la santé.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents