Edition du 24-10-2020

Cancers : Invectys lance un essai clinique de Phase I pour son vaccin thérapeutique INVAC-1

Publié le mercredi 13 mai 2015

La biotech parisienne Invectys vient d’annoncer le début de la Phase I d’évaluation clinique de son candidat médicament d’immunothérapie INVAC-1. Ce vaccin thérapeutique innovant cible spécifiquement l’enzyme télomérase, qui est surexprimée dans la grande majorité des cellules cancéreuses et qui joue un rôle essentiel dans leur prolifération incontrôlée.

Cet essai a été initié dans 2 centres d’investigations cliniques de l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris), l’hôpital Saint-Louis et l’hôpital Georges Pompidou, chez des patients atteints de cancers à un stade avancé. Après les résultats montrant l’absence de toxicité lors des études précliniques, cette étude clinique de Phase I a pour objectif d’évaluer la non-toxicité, la tolérance, la sécurité d’emploi et la réponse immunitaire induite par INVAC-1 chez lespatients. Un objectif secondaire de l’essai est d’avoir une première évaluation de l’efficacité de ce nouveau vaccin thérapeutique par la mesure des réponses tumorales.

« Le début effectif de cette étude clinique de Phase I est une étape décisive dans le développement

le Dr Thierry Huet, Directeur de la Recherche et du Développement d’Invectys

Le Dr Thierry Huet, Directeur de la Recherche et du Développement d’Invectys

d’Invectys. Au vu des études précliniques et des premiers résultats cliniques encourageants, nous sommes très confiants dans le succès de cet essai et dans les nouvelles perspectives thérapeutiques qui peuvent s’ouvrir aux patients » commente le Dr Thierry Huet, Directeur de la Recherche et du Développement d’Invectys Le design de l’essai prévoit un total de 18 patients qui doivent être inclus progressivement sur la base de 3 cohortes traitées avec 3 doses croissantes d’INVAC-1, suivies d’une cohorte de confirmation à la dose qui sera considérée comme optimale selon les critères de tolérance et d’efficacité tels que définis dans les objectifs de l’étude.

La première cohorte de patients, correspondant au premier palier de dose, a été traitée avec succès. L’essai a démontré un bon profil de sécurité et de tolérance à cette dose. De plus, sur la base d’observations cliniques encourageantes et à la demande des investigateurs, le traitement des patients de la première cohorte est prolongé au-delà des 3 mois initialement prévus. A ce jour, le traitement des patients de la seconde cohorte, correspondant au second palier de dose, a été initié.

« Les résultats de cette première cohorte de patients traités au premier palier de dose montrent une bonne sécurité et une excellente tolérance » explique le Dr Rémy Defrance, Directeur Médical d’Invectys, qui précise « Les premières données pharmacodynamiques recueillies sont également très encourageantes ».

Pierre Langlade Demoyen, CEO et cofondateur d’Invectys

Pierre Langlade Demoyen, CEO et cofondateur d’Invectys (Photo : Invectys)

« Nous nous réjouissons de ces résultats très prometteurs qui démontrent le potentiel de notre vaccin thérapeutique et confirment que les investisseurs ont eu raison de nous faire confiance. Les 10 millions d’Euros de fonds levés depuis les débuts d’Invectys en 2010 nous permettent d’envisager les développements futurs avec sérénité, et nous nous attachons dès à présent à définir notre stratégie pour les études de Phase II à venir » se félicite Pierre Langlade Demoyen, CEO et cofondateur d’Invectys.

Parallèlement à la phase clinique en cours, Invectys a mis en place un programme non-clinique, destiné à accompagner le développement du produit jusqu’aux phases tardives aboutissant à l’autorisation de mise sur le marché (AMM). Ce plan de développement non-clinique a été validé par l’Agence Européenne du Médicament (EMA) lors d’une procédure de Conseil Scientifique.

Source : Invectys








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents