Edition du 27-01-2020

Cellectis : 1ère administration d’UCART22 à un patient ayant la leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B en rechute ou réfractaire

Publié le mardi 3 décembre 2019

Cellectis : 1ère administration d’UCART22 à un patient ayant la leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B en rechute ou réfractaireCellectis, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques génétiquement modifiées (UCART), a annoncé que la première dose d’UCART22 a été injectée au premier patient inclus dans l’étude clinique de Phase I à dose croissante BALLI-01 en cours au centre médical MD Anderson de l’Université du Texas.

L’étude clinique BALLI-01 évaluera l’innocuité, l’expansion, la persistance et l’activité clinique d’UCART22, un produit candidat composé de cellules T modifiées exprimant des récepteurs antigéniques chimériques anti-CD22, chez les patients atteints de leucémie lymphoblastique aiguë (« LLA ») à cellules B en rechute ou réfractaire.

UCART22 cible CD22, un antigène de surface restreint aux cellules B, exprimé dans les cellules de la lignée lymphocytaire B, ainsi que dans les blastes de la LLA à cellules B et d’autres tumeurs malignes des cellules B.

« En ciblant l’antigène CD22, notre objectif est d’offrir une solution thérapeutique aux patients atteints de LLA à cellules B, y compris aux patients en rechute ou encore ceux qui n’ont pas répondu au traitement dirigé contre l’antigène CD19, tels que les traitements CAR-T ou les anticorps bispécifiques. UCART22 est un produit candidat allogénique qui peut être administré à tous les patients éligibles, même s’ils ont déjà reçu un traitement CAR-T autologue ou allogénique », a déclaré André Choulika, président-directeur général de Cellectis. « Avec la récente annonce de la première administration d’UCARTCS1, cette nouvelle étape déterminante nous donne l’élan nécessaire pour continuer le développement clinique de notre propre portefeuille de produits candidats. Nous croyons qu’UCART22 permettra de répondre aux besoins médicaux non satisfaits des patients atteints de LLA à cellules B, avec la possibilité d’élargir les indications à d’autres tumeurs malignes à cellules B. »

L’essai clinique est dirigé par le Dr. Nitin Jain, MD, Professeur adjoint au département de leucémie de la faculté de cancérologie du MD Anderson Cancer Center de l’Université du Texas (Houston, TX) en collaboration avec le Dr. Richard Larson, MD, Directeur du programme de recherche clinique sur les tumeurs malignes hématologiques au sein de la faculté de médecine de l’Université de Chicago (Chicago, IL) et le Dr. Gail Roboz, MD, Directrice du programme clinique et recherche translationnelle sur les leucémies et Professeur de médecine au Weill Cornell Medical College The New York Presbyterian Hospital (New York, NY).

Source : Cellectis








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents