Edition du 23-01-2019

Cellectis et l’Institut Pasteur reconnus par les Offices de brevets américains comme les inventeurs des Méganucléases

Publié le jeudi 6 février 2014

Cellectis, la société spécialisée dans l’ingénierie des génomes, a annoncé mercredi que le Bureau des brevets et des marques (USPTO), et la Cour d’appel du circuit fédéral (CAFC) des États-Unis ont indépendamment reconnu, au début de l’année, que Cellectis et l’Institut Pasteur étaient à l’origine de l’invention des méganucléases.

« La décision de ces deux offices américains récompense les efforts fournis par Cellectis au cours des dix dernières années pour défendre la paternité des inventions réalisées par ses chercheurs et ceux de l’Institut Pasteur », commente la société dans un communiqué.

Elle indique que « le 30 décembre 2013, la CAFC a annulé une décision infondée rendue par l’USPTO en mars 2012, qui avait invalidé trois brevets déposés par l’Institut Pasteur (US 7, 309, 605 ; US 6, 610, 545 et US 6, 833, 252) ». Ces brevets protégeaient globalement l’utilisation des méganucléases pour pratiquer l’ingénierie génétique des cellules vivantes. « L’USPTO avait considéré à tort que ces trois brevets ne résultaient pas d’une invention remplissant les critères d’activité inventive. En qualité de licencié exclusif de l’Institut Pasteur, Cellectis n’avait pas admis les faits et avait, en conséquence, demandé la révision de cette décision devant la Cour d’appel du circuit fédéral en 2012. Dans son récent jugement, la Cour a statué en annulant la décision de l’USPTO, la considérant « comme fondée sur des conclusions de faits non étayées par des preuves concrètes, et sur une analyse manifestement erronée, incluant un manque de considération des preuves objectives de non-évidence de l’Institut Pasteur». En conséquence, l’USPTO devra délivrer à nouveau ces brevets à l’Institut Pasteur ».

La société indique enfin que le 7 janvier 2014, l’USPTO a délivré à Cellectis un brevet additionnel portant sur les méganucléases dérivées de I-Crel (US 8, 624, 000). L’obtention de ce brevet a été précédée par un premier brevet émis le 10 septembre 2013 (US 8, 530, 214) ainsi que l’acceptation de deux autres les 6 et 26 décembre 2013 sur la base des demandes 13/422,902 et 13/556,206.

« Les quatre brevets obtenus protègent largement les inventions des chercheurs de Cellectis, notamment Arnould, Pâques et Duchateau, qui concernent la reprogrammation de méganucléases pour cibler et couper de nouvelles séquences d’ADN dans les génomes », indique-t-elle en conclusion.

Source : Cellectis








MyPharma Editions

Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Publié le 22 janvier 2019
Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Le conseil d’administration de Polepharma a élu, jeudi 17 janvier 2019, Stéphane Calmar à la vice-présidence Affaires Publiques du cluster pharmaceutique. Stéphane Calmar occupe aujourd’hui le poste de Directeur des Affaires Corporate des Laboratoires Novo Nordisk.

Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Publié le 22 janvier 2019
Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Samsung Bioepis a annoncé que l’agence américaine des médicaments (FDA) avait approuvé l’Ontruzant® (trastuzumab-dttb), un biosimilaire référençant le Herceptin® 1 (trastuzumab), pour toutes les indications éligibles, à savoir le traitement adjuvant du cancer du sein surexprimant HER2, du cancer du sein métastatique, et de l’adénocarcinome de la jonction œso-gastrique, ou du cancer gastrique métastatique, chez des patients qui n’ont pas reçu de traitement préalable pour une maladie métastatique.

GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

Publié le 22 janvier 2019
GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1, a annoncé des résultats positifs de sécurité et de tolérance, dans le cadre d’une étude de Phase 1 évaluant l’administration à hautes doses de temelimab (GNbAC1) pour le traitement de la SEP et d’autres maladies auto-immunes.

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions