Edition du 30-09-2020

Cellules souches iPS : Cellectis et la Caisse des Dépôts signent un accord sur un projet de développement industriel

Publié le mercredi 6 avril 2011

Cellectis, le spécialiste de l’ingénierie des génomes, annonce que sa filiale Ectycell a signé un accord avec la Caisse des Dépôts prévoyant une augmentation de capital en deux tranches d’un montant total de 12 millions d’euros réservée à parts égales à Cellectis et à la Caisse des Dépôts.  Cet accord intervient dans le cadre d’un ambitieux programme, porté par Ectycell, dédié au développement, à la production industrielle et à la commercialisation de cellules souches iPS.

La mise en œuvre de cet accord devrait intervenir, sous réserve de la réalisation préalable d’un certain nombre de conditions techniques, avant le 31 janvier 2012. À l’issue de cette opération d’ouverture du capital, Cellectis détiendrait environ 75% du capital et des droits de vote d’Ectycell, la Caisse des Dépôts en détenant le solde.
Ectycell, créée en août 2009, est la filiale de Cellectis dédiée au développement industriel des cellules souches iPS1. Elle bénéficie de différents droits d’utilisation de la propriété intellectuelle de Cellectis, liée aux technologies de cellules souches iPS (sous licence d’iPS Academia Japan).
« Cette augmentation de capital va permettre d’accélérer le développement d’outils industriels innovants dérivés des cellules souches iPS », a déclaré David Sourdive, Président d’Ectycell. « Les programmes engagés doivent conduire à la construction de la première banque industrielle de cellules souches iPS au monde, en volume et en diversité, d’ici 2015 ».

Ce programme sera mené avec l’appui d’Oséo. Les premières offres commerciales seront disponibles dans le courant des prochains mois. Elles fourniront des solutions inédites par rapport aux techniques actuelles en matière d’évaluation de toxicité et d’efficacité de nouveaux médicaments et produits cosmétiques. Les technologies de cellules souches iPS permettent de reprogrammer des cellules adultes (cellules de peau, de cuir chevelu, etc.) pour qu’elles se comportent comme des cellules souches embryonnaires, qui pourront ensuite se différencier à nouveau dans tous les types cellulaires (cœur, foie, etc.). Leur développement devrait s’avérer structurant pour la filière des industries de santé et cosmétique. Les applications potentielles sont nombreuses, tant sur le plan thérapeutique qu’industriel, et les marchés immenses, dans la mesure où ces technologies s’affranchissent des limites en volume des techniques actuelles.

L’accord avec la Caisse des Dépôts complète et renforce l’engagement de Cellectis dans le domaine des cellules souches, dans la continuité du projet collaboratif StemRed, mené en partenariat avec l’Etablissement Français du Sang (EFS) et qui vise à produire des globules rouges à partir de cellules souches iPS comme annoncé le 8 mars 2011.

Source : Cellectis








MyPharma Editions

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents