Edition du 11-05-2021

Cerenis : inclusion des 1ers patients dans l’étude TARGET dans le cancer de l’œsophage

Publié le mercredi 22 novembre 2017

Cerenis : inclusion des 1ers patients dans l’étude TARGET dans le cancer de l’œsophageCerenis Therapeutics a annoncé aujourd’hui l’inclusion des premiers patients dans l’étude clinique TARGET, récemment initiée pour évaluer les nanoparticules HDL chez des patients atteints d’un cancer de l’œsophage, étendant ainsi le champ d’application de ses produits HDL.

TARGET est la première étude clinique évaluant le potentiel des HDL marquées dans la visualisation des tumeurs chez des patients atteints d’un cancer. Si plusieurs études précliniques ont déjà validé le concept, cette étude supportera la possibilité de traiter les patients cancéreux au moyen de nanoparticules HDL utilisées en tant que plateforme de délivrance de médicaments ciblant spécifiquement les cellules tumorales.

CER-001, le complexe de Cerenis obtenu par bio-ingénierie et constitué d’apoA-I humaine recombinante, associé à la technologie NanoDisk®, ciblera les cellules malignes pour y délivrer de puissants médicaments tout en épargnant les cellules saines.

Le Dr Jean-Louis Dasseux, fondateur et directeur général de Cerenis, commente : « Après l’acquisition de la technologie Nanodisk® de LYPRO, Cerenis lance une étude afin d’obtenir des données cliniques probantes pour soutenir le développement d’une plateforme HDL de délivrance ciblée de médicaments. TARGET est la première étape du développement clinique, et cette étude d’imagerie chez des patients atteints d’un cancer doit valider le ciblage tumoral sélectif par les HDL, en démontrant que les cellules cancéreuses, qui surexpriment les récepteurs HDL, facilitent l’administration ciblée de médicaments transportés par les HDL. Nous souhaitons capitaliser sur notre savoir-faire et notre propriété intellectuelle exclusive pour élargir notre positionnement stratégique aux domaines de l’immuno-oncologie et de la chimiothérapie.

Nous poursuivons également nos efforts en direction des patients atteints de déficience en HDL, avec l’étude TANGO dont le recrutement est aujourd’hui achevé, sans oublier les patients atteints de StéatoHépatite Non Alcoolique (NASH) ou d’Hépatites Graisseuses Non Alcooliques (NAFLD), au travers de l’avancement de CER-209.

Cette évolution, prévue dans notre budget annuel, n’a pas d’impact significatif sur notre trésorerie. Pleinement engagés dans cette phase passionnante d’accélération du développement de Cerenis, nous avons hâte de poursuivre les avancées cliniques de notre portefeuille de thérapies HDL innovantes ».

L’objectif primaire de l’étude clinique TARGET est d’évaluer les concentrations de CER-001 marqué au zirconium 89 (89Zr) dans les tissus tumoraux. Des études précliniques récentes ont démontré que les nanoparticules HDL marquées pouvaient être utilisées pour visualiser les tumeurs, avec une spécificité pour les macrophages associés. C’est pourquoi CER-001, le mimétique de HDL, marqué au 89Zr, permettra l’évaluation non invasive du potentiel des stratégies de délivrance de médicaments pour le traitement de certains cancers. Le succès de l’étude ouvrira la voie au chargement d’agents d’immuno-oncologie et chimiothérapeutiques dans les nanoparticules HDL.

L’objectif secondaire de l’étude TARGET est d’évaluer la biodistribution de CER-001 marqué au 89Zr, ainsi que la corrélation entre la nanoparticule HDL et la microcirculation tumorale, évaluées par IRM dynamique avec produit de contraste (Dynamic Contrast Enhanced-MRI, CE-MRI) et IRM par images pondérées en diffusion/mouvement incohérent intra-voxel (Diffusion Weighted Imaging/Intravoxel Incoherent Motion, DWI/IVIM). Cette information pourrait apporter la preuve de concept de la sélectivité tumorale permise par cette approche. L’étude évaluera également la relation entre les marqueurs histologiques issus de la biopsie tumorale ainsi que le signal TEP-89Zr et les paramètres IRM.

TARGET est une étude observationnelle monocentrique qui inclut des patients adultes dont le diagnostic pathologique de carcinome primitif de l’œsophage a été avéré in situ. Les patients sont tous au stade T2, selon la classification TNM. Au total, 10 patients bénéficieront de toutes les procédures de l’étude. L’étude devrait s’achever d’ici la fin du deuxième trimestre 2018.

Le produit expérimental, CER-001, est un mimétique de pré-bêta HDL marqué au zirconium 89 pour permettre un suivi par imageries TEP/TDM en série chez les patients. Il a été montré que le mimétique de pré-bêta HDL, CER-001, a la même structure et la même fonction que la particule pré-bêta HDL naturelle, et qu’il pourrait être utilisé comme produit d’imagerie tumorale spécifique pour valider le fait que les HDL ciblent spécifiquement les tumeurs par l’intermédiaire des récepteurs HDL chez les patients. CER-001 est actuellement aussi évalué dans le cadre d’une étude clinique de phase III chez des patients avec une déficience génétique en HDL (« TANGO ») et dispose d’un profil de sécurité et de tolérance très favorable comme l’ont montré les études cliniques antérieures.

Les particules CER-001, associées à la technologie NanoDisk®, pourraient à l’avenir servir au transport de divers médicaments anticancéreux, tels que les antigènes, les ARN interférants (siRNA) ou les oligonucléotides anti-sens (ASOs), ouvrant la voie à des partenariats stratégiques attractifs pour la plateforme de Cerenis.

Les deux investigateurs principaux de l’étude TARGET sont le professeur Erik Stroes, MD, PhD, président du Département de Médecine vasculaire, Centre médical d’Amsterdam (AMC), et le professeur Hanneke Van Laarhoven, MD, PhD, Département d’Oncologie médicale, Centre médical d’Amsterdam (AMC).

Le professeur Erik Stroes commente : « Des données scientifiques toujours plus nombreuses confirment le rôle des HDL comme transporteurs universels des composés nécessaires à la croissance et à la multiplication des cellules cancéreuses. Les HDL interagissent avec un certain nombre de récepteurs HDL tels que le récepteur scavenger de classe B, type I (SR-BI). Nous sommes impatients d’évaluer, chez des patients atteints d’un cancer, CER-001 dont la structure et la fonction sont identiques à celles des pré-bêta HDL naturelles ».

Le professeur Hanneke Van Laarhoven, MD, PhD, conclut : « Les particules ciblées CER-001, associées à la technologie NanoDisk®, pourraient permettre de traiter le cancer avec une toxicité systémique moindre. Le fait qu’une large variété de médicaments puissent être transportés dans des nanoparticules HDL, pourrait accroître l’efficacité des traitements, comparativement aux technologies de délivrance actuellement disponibles, et donner ainsi naissance à une nouvelle génération de thérapies en oncologie ».

Source : Cerenis








MyPharma Editions

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

Publié le 11 mai 2021
MATWIN distingue quatre projets novateurs dans la lutte contre les cancers

MATWIN, accélérateur national français spécialisé en oncologie et filiale d’Unicancer, a annoncé les quatre lauréats distingués par ses deux jurys réunis en session numérique du 3 au 5 mai derniers en marge de la 6e édition de sa Convention Partnering MEET2WIN dédiée à l’oncologie.

COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l’UE en matière de traitements

Publié le 10 mai 2021
COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l'UE en matière de traitements

La Commission européenne vient de proposer, en complément de la stratégie de l’UE pour les vaccins, une stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Objectif : encourager la mise au point et la disponibilité de traitements plus que nécessaires pour lutter contre cette maladie, y compris dans le traitement de la «COVID longue». La stratégie proposée couvre l’ensemble du cycle de vie des médicaments: de la recherche, du développement et de la fabrication à la passation de marchés et au déploiement.

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents