Edition du 26-01-2022

Accueil » Nominations » Recherche

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le jeudi 21 mars 2019

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovationJean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Jean-Luc Moullet était jusqu’ici directeur du programme « Industrie » au secrétariat général pour l’investissement, rattaché au Premier ministre. Il succèdera à Michel Mortier, qui assure la préfiguration de la Fondation du CNRS et devrait en prendre la direction.

En tant que directeur général délégué à l’innovation, Jean-Luc Moullet devient membre du directoire du CNRS. Il assurera le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités du CNRS en matière de valorisation et de transfert. Avec un portefeuille de plus 5 600 familles de brevets, plus de 1 200 licences actives, 21 accords-cadres avec des sociétés du CAC 40, la création de plus de 1 400 start-up et plus de 140 structures communes de recherche CNRS/entreprises, le CNRS est l’un des 10 organismes publics les plus innovants au monde selon le classement Clarivate.

Ancien élève de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale supérieure des Mines de Paris, Jean-Luc Moullet, 50 ans, est ingénieur au corps des Mines. Sa carrière, qui mêle administration publique et postes dans des entreprises privées, a débuté en 1993, comme conseiller pour les affaires industrielles auprès du préfet de la région Centre puis l’a conduit au Service des participations de la direction du Trésor de 1997 à 1999.

Jean-Luc Moullet a ensuite passé presque 10 ans chez Thomson Technicolor, d’abord pour la mise en place de partenariats technologiques avec des start-up de la Silicon Valley (de 1999 à 2001 à San Francisco), puis pour la mise en œuvre de nouveaux services technologiques pour la post-production cinématographique (de 2001 à 2004 à Los Angeles). En 2004, il devient le directeur général de l’unité « Software and Technology Solutions » de Thomson Technicolor à Paris, jusqu’en 2009 où il devient le directeur général du Groupe Sephira au Mans. En 2010, Jean-Luc Moullet revient dans le secteur public comme conseiller pour les affaires industrielles, auprès du ministre de la Défense.

Depuis 2012, il était le directeur du programme « Industrie » au secrétariat général pour l’investissement, rattaché au Premier ministre, et pour lequel il était le responsable d’un portefeuille de 13 milliards d’euros du Programme d’investissement d’avenir.

Source : CNRS








MyPharma Editions

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Publié le 25 janvier 2022
Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Rafal Kaminski vient d’être nommé Directeur scientifique et R&D d’Angelini Pharma, société pharmaceutique internationale appartenant au groupe privé italien Angelini Industries. Fort d’une solide expérience à l’international en matière d’innovation et de R&D, Rafal Kaminski prendra ses fonctions en janvier 2022.

Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Publié le 25 janvier 2022
Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges (GR), a annoncé la présentation des résultats de deux études évaluant eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas avancé au Symposium sur les cancers Gastro-Intestinaux de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO GI), le 21 janvier 2022.

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents