Edition du 26-11-2022

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le jeudi 21 mars 2019

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicamentIgyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, aux côtés des Fonds Go Capital Amorçage II et Loire Valley Invest gérés par Go Capital et du Fonds Emergence Innovation II géré par Sofimac Innovation.

Cette levée de fonds permettra à Igyxos de financer le développement de son candidat médicament jusqu’à la preuve de concept en clinique humaine. Igyxos développe un traitement « First-In-Class », basé sur l’utilisation d’anticorps monoclonaux, permettant de lutter contre l’infertilité féminine et masculine. L’infertilité, touche environ 70 millions de femmes et 30 millions d’hommes dans le monde et est, dans de nombreux cas, liée à un dérèglement hormonal. Ces hormones en charge de la régulation du cycle reproductif sont appelées les gonadotrophines. Elles sont produites naturellement par l’hypophyse (on parle alors de gonadotrophines endogènes), aussi bien chez la femme, où elles contrôlent la maturation des ovocytes et le déclenchement de l’ovulation, que chez l’homme, où elles régulent la spermatogénèse.

En cas de dysfonctionnement du cycle reproductif naturel, ces gonadotrophines peuvent alors être administrées de façon exogène comme médicament pour traiter l’infertilité. Elles constituent d’ailleurs le traitement de référence depuis les années 1960 marquant le début de la PMA (stimulation de l’ovulation avec ou sans insémination).

La prise en charge actuelle de l’infertilité demeure insatisfaisante avec des taux de réussite encore faibles (seulement 50% des couples traités ont un enfant après 4 cycles de traitements hormonaux en moyenne), des protocoles de traitements médicaux par gonadotrophines considérés comme lourds et coûteux (plusieurs injections par semaine sur une durée pouvant aller jusqu’à 2 ans chez l’homme) et enfin une faible observance (30 % des patients arrêtent en cours de traitement).

En développant un anticorps monoclonal capable de potentialiser la bioactivité des gonadotrophines endogènes et exogènes, Igyxos a l’ambition d’améliorer significativement la prise en charge thérapeutique des hommes et des femmes souffrants d’infertilité.

Pierre-Henry Longeray, qui rejoint la Société en tant que CEO, après avoir été Directeur Général de Merck Biopharma France, déclare : « Je suis heureux de rejoindre le projet Igyxos et de pouvoir accompagner son développement sur un marché que je connais bien, estimé à plus de 4 milliards d’euros. C’est un marché dynamique, en particulier avec l’accélération du développement de certains pays comme la Chine, le développement des cliniques spécialisées mais aussi l’augmentation de l’âge moyen de la procréation. »

Marie-Christine Maurel, fondatrice et CSO d’Igyxos indique : « Cette levée de fonds de 7,5M€ associée à l’arrivée de Pierre-Henry Longeray, et au soutien et à l’expertise du Professeur René Frydman qui nous accompagne depuis le début, constitue un réel espoir de voir le traitement développé par Igyxos arriver avec succès sur le marché. Nous tenons également à remercier nos investisseurs historiques Centre Capital Développement, Sofimac Régions et APICAP, ainsi que BPI Région Centre et la Région Centre Val de Loire, qui ont accompagné et soutenu financièrement notre projet depuis sa création. »

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de soutenir l’équipe d’Igyxos dans le développement de son médicament innovant dans le domaine de l’infertilité. En effet, hormis l’arrivée des formes recombinantes, les traitements hormonaux substitutifs n’ont vu que très peu d’innovation depuis les années 60 et ont montré leurs limites chez un nombre significatif de patients et de patientes » déclarent Benoit Barteau de Bpifrance, Hervé Bachelot Lallier de Go Capital et Jean-Briac Lesné de Sofimac Innovation, avant d’ajouter « Le candidat médicament développé par Igyxos a le potentiel d’augmenter drastiquement le taux de naissance chez les couples traités contre l’infertilité. »

Source : Igyxos








MyPharma Editions

Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacée

Publié le 24 novembre 2022
Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacée

Chaque année, le Leem dresse un état des lieux des essais cliniques initiés par les industriels sur le sol français et permet de positionner la France au sein de la compétition internationale. Cette 12e édition de l’enquête « Attractivité de la France pour la recherche clinique », menée sur l’année 2021, rapporte des résultats encourageants.

MedinCell et la BEI signent un nouveau contrat de prêt de 40 millions d’euros pour soutenir le développement de traitements innovants

Publié le 24 novembre 2022
MedinCell et la BEI signent un nouveau contrat de prêt de 40 millions d'euros pour soutenir le développement de traitements innovants

Le nouveau prêt signé entre la Banque européenne d’investissement (BEI), soutenue par le Plan d’investissement pour l’Europe, et la société pharmaceutique MedinCell est destiné à soutenir le développement son portefeuille de traitements innovants. Celui-ci est déjà composé de plusieurs produits injectables à action prolongée au stade préclinique et clinique. Un premier traitement utilisant la technologie de MedinCell, BEPO®, devrait arriver sur le marché américain au premier semestre 2023.

La start-up française Posos choisie comme sujet d’étude pour évaluer l’impact des outils de détection et de correction de la iatrogénie aux urgences

Publié le 23 novembre 2022
La start-up française Posos choisie comme sujet d'étude pour évaluer l'impact des outils de détection et de correction de la iatrogénie aux urgences

La medtech française Posos, qui propose un outil d’aide à la décision médicale permettant de personnaliser la prise en charge médicamenteuse, a été sélectionnée par le Ministère de la santé comme sujet d’étude pour évaluer l’impact médico-économique de la détection de la iatrogénie (risques dans les prescriptions médicales) aux urgences. Partager la publication « La start-up […]

Leem : nominations au Codeem et à la Commission Accès des patients au progrès thérapeutique

Publié le 23 novembre 2022
Leem : nominations au Codeem et à la Commission Accès des patients au progrès thérapeutique

Le Conseil d’administration du Leem a procédé, le 22 novembre 2022, à la nomination de Delphine Aguiléra Caron (Présidente de Janssen France) au sein du Collège des Industriels du Codeem. Elle y représentera le Conseil d’administration du Leem jusqu’en 2024, fin du mandat actuel du Codeem.

Abbott et Novo Nordisk créent une alliance dans la prise en charge du diabète

Publié le 23 novembre 2022

Abbott et Novo Nordisk, leaders dans la mesure en continu du glucose et dans le traitement du diabète, annoncent que les stylos à insuline connectés réutilisables NovoPen® 6 et NovoPen Echo® Plus sont désormais interopérables avec l’application FreeStyle LibreLink d’Abbott. Cette interopérabilité de technologies de santé connectée est le fruit d’un travail en commun visant […]

Acticor Biotech : premier essai clinique évaluant le glenzocimab dans l’infarctus du myocarde

Publié le 23 novembre 2022
Acticor Biotech : premier essai clinique évaluant le glenzocimab dans l’infarctus du myocarde

Grâce à un partenariat entre l’Université de Birmingham et Acticor Biotech, des patients victimes d’une crise cardiaque seront traités pour la première fois avec glenzocimab, une nouvelle classe de médicaments prometteurs. Ce nouveau médicament susceptible d’améliorer les conditions de vie à long terme des patients victimes d’un infarctus du myocarde va être testé au Royaume-Uni.

Medesis Pharma : création d‘un Conseil Scientifique Permanent d’experts en maladies neurodégénératives

Publié le 22 novembre 2022
Medesis Pharma : création d‘un Conseil Scientifique Permanent d'experts en maladies neurodégénératives

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale, Aonys, a annoncé la création d‘un Conseil Scientifique Consultatif Permanent afin d’accompagner la Société dans ses programmes de recherches et programmes cliniques dédiés aux maladies neurodégénératives.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents