Edition du 19-06-2019

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le jeudi 21 mars 2019

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de HarvardLe laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

Des chercheurs de Servier et de Harvard ont annoncé le lancement d’un projet de recherche préclinique de trois ans, dont l’objectif, à terme, est de mettre au point des traitements du diabète de type 2 et de la NAFLD, en ciblant le microbiote. Une équipe polyvalente constituée de chercheurs de Servier et de Harvard conduira les travaux soit, respectivement, Emily P. Balskus, Professeure de chimie et de biologie chimique pour Harvard, et Philippe Delerive, Directeur de recherche sur les Maladies cardiovasculaires et métaboliques pour Servier. Cette collaboration associe l’expertise des chercheurs de Servier dans le domaine du métabolisme et du développement de médicaments avec celle du Pr. Balskus en matière de recherche sur le microbiote intestinal. Ensemble, Servier et Harvard espèrent faire des progrès majeurs dans la compréhension de la biologie des maladies, en s’appuyant sur des technologies émergentes pour mettre au point de nouveaux traitements qui contribueraient à répondre à des besoins thérapeutiques majeurs.

« Le microbiote intestinal constitue une ressource inexploitée pour identifier de nouvelles cibles dans le domaine des maladies métaboliques. Il ouvre des perspectives nouvelles qui vont permettre de développer, à terme, des traitements innovants, toujours plus précis et personnalisés. L’association des chercheurs de notre groupe avec les chercheurs académiques de l’Université de Harvard représente une étape majeure dans ce sens, au bénéfice final du patient » a déclaré Claude Bertrand, Vice-Président Exécutif Recherche & Développement de Servier.

La stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) touche plus de 25 % de la population mondiale[1]. Il s’agit d’une surcharge graisseuse anormale du foie, très souvent associée à l’obésité et/ou au diabète de type 2. En cause, l’accumulation d’acides gras et de tissus cicatriciels pouvant entraîner une stéatohépatite non alcoolique (NASH), une cirrhose, et dans certains cas la survenue d’un cancer du foie. À ce jour, les patients ne disposent d’aucun traitement pour soigner cette maladie.

Ce projet de collaboration s’inscrit dans le cadre de l’alliance stratégique conclue entre Servier et l’Université de Harvard en 2017. Cet accord prévoit que Servier soutienne des projets pluriannuels lancés par l’Université de Harvard et axés sur le développement de traitements innovants dans les domaines d’expertise de Servier. Servier a sélectionné ce projet dans le cadre d’un appel d’offres.

Source : Servier








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Boehringer Ingelheim et Gubra, une société de biotechnologie basée au Danemark, ont annoncé un deuxième accord de collaboration et de licence pour le développement de nouveaux poly-agonistes peptidiques pour traiter l’obésité et des maladies associées.

Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Publié le 18 juin 2019
Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Imcyse, société basée en Belgique qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais. Ce financement va permettre le développement clinique de sa technologie dans le diabète de type 1, la sclérose en plaques et dans d’autres indications.

LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

Publié le 18 juin 2019
LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, vient d’annoncer que Gitte Aabo allait quitter ses fonctions de Président et CEO après 27 années passées au sein de la société, dont 11 en tant que CEO. Le Conseil d’administration a nommé Catherine Mazzacco pour prendre sa relève à compter du 1er août 2019.

Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Publié le 18 juin 2019
Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Sanofi et Google vont créer un nouveau laboratoire d’innovation avec l’ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics annoncent qu’un premier patient a été traité dans l’étude de phase 1 évaluant BI 765063, précédemment nommé OSE-172, un anticorps monoclonal first-in-class antagoniste sélectif de SIRPα, évalué dans les tumeurs solides avancées.

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents