Edition du 30-03-2020

Co-Immune : l’intelligence collective face aux enjeux contemporains de la vaccination

Publié le jeudi 12 septembre 2019

Co-Immune : l’intelligence collective face aux enjeux contemporains de la vaccinationL’ONG Just One Giant Lab (JOGL), nouvelle plateforme de recherche et d’innovation ouverte et participative, lancera officiellement le programme « Co-Immune », le 14 septembre 2019, avec le soutien de Sanofi. Ce programme vise à relever les défis contemporains liés à la vaccination en s’appuyant sur l’intelligence collective, le numérique et l’open data. La soirée de lancement officiel sera ouverte au public et se déroulera au Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI), à Paris, de 18h à 21h.

La vaccination joue un rôle capital dans la lutte contre les maladies infectieuses, permettant de sauver 2 à 3 millions de vies par an dans le monde[1]. Cependant, tandis que les bénéfices de la vaccination sont accessibles à un nombre croissant d’individus, de forts écarts de couvertures vaccinales persistent, non seulement entre les pays, mais également au sein même de leurs territoires[2] et 1,5 million de décès par an dans le monde sont attribuables à des maladies pourtant évitables par la vaccination[3].

Co-Immune a pour ambition de catalyser la création de connaissances et de solutions librement accessibles et partageables, pour mettre plus efficacement la vaccination au service de tous. Deux challenges seront lancés pour focaliser les efforts des participants autour de thématiques définies : l’hésitation vaccinale et le parcours de vaccination.

« Pour faire face aux défis globaux auxquels l’humanité est actuellement confrontée, nous sommes convaincus qu’il est nécessaire de trouver de nouvelles manières collectives de développer des solutions.  Avec Co-Immune, nous avons souhaité offrir la possibilité à tous de participer à la création de connaissances ouvertes et de solutions concrètes utilisables par le plus grand nombre pour améliorer l’accès à et l’utilisation de la vaccination », explique Thomas Landrain, co-fondateur et président de JOGL. « Nous associer à Sanofi est une manière de prouver que la rencontre d’acteurs de natures différentes animés par les mêmes principes peut mener à des initiatives efficaces et novatrices. ». « Le modèle que propose JOGL pour résoudre les grands défis actuels de notre société fait pleinement écho à notre démarche en santé digitale : ouverte, inclusive et tournée vers l’humain. Il nous est donc apparu légitime de soutenir JOGL. Nous pensons que le numérique et l’intelligence collective peuvent apporter une vraie valeur ajoutée, pour mettre plus efficacement la vaccination au service de la population », a déclaré Isabelle Vitali, Directeur Innovation & Business Excellence, Sanofi France.

Faire face à la recrudescence de maladies évitables par la vaccination

La recrudescence de certaines maladies, pourtant évitables par la vaccination, inquiète l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les gouvernements. La recrudescence de certaines maladies, pourtant évitables par la vaccination, inquiète l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les gouvernements. En France, on répertoriait 2 902 cas de rougeole en 2018[4] contre 519 en 2017[5], et 2 429 cas depuis le 1er janvier 2019[6]. Environ 9 900 décès ont été attribuables à la grippe lors de la saison 2018-2019 en France, pour un taux de couverture vaccinale des personnes à risque de 47,2%[7].

« L’approche de JOGL nous apparaît très pertinente et complémentaire des efforts menés par les pouvoirs publics et les professionnels de santé pour améliorer la couverture vaccinale. Nous sommes fiers d’être le premier partenaire engagé dans ce programme qui devrait accélérer la création de connaissances au bénéfice du plus grand nombre », a déclaré Serge Montero, Directeur Général de Sanofi Pasteur France.

En pratique

Le principe de Co-Immune est simple : divers acteurs de la santé publique partagent les priorités qu’ils ont identifiées autour de la vaccination. La plateforme JOGL permet à toute personne (chercheurs, professionnels de santé, étudiants, patients, citoyens…) de s’inscrire gratuitement et de créer la page de son projet et de constituer son équipe, ou de rejoindre une équipe de porteurs de projets déjà formée. Toutes les méthodologies, les résultats et les outils créés seront libres d’accès et de droits, permettant à l’initiative de profiter au plus grand nombre.

Tout en respectant l’indépendance de JOGL et du programme, Sanofi soutient Co-Immune en apportant une aide financière, son expertise dans le domaine de la vaccination, ses compétences en collecte de données et son soutien en matière de communication.

Le Comité pour l’Éthique, la Science et l’Impact

Représentant une diversité de parties prenantes ainsi que des disciplines majeures concernées par la vaccination, le Comité pour l’Éthique, la Science et l’Impact (CESI), honorifique et indépendant, veille au bon respect de l’éthique et garantit l’intégrité scientifique dans la conduite du programme comme dans celle des projets.

« Comme beaucoup j’ai été fasciné par la puissance des phénomènes de l’OpenSource, allant de Wikipedia à Github, en passant par OpenStreetMap. Curieusement, cette puissance n’avait jusqu’à présent pas la possibilité de s’exprimer pour les grands enjeux de sociétés comme la vaccination » explique Gilles Babinet, Digital Champion pour la France à la Commission européenne et membre du CESI. « JOGL est une réponse extraordinaire à ce manque et je ne peux que leur souhaiter de rejoindre leur plein potentiel : changer la façon dont la recherche fonctionne et au-delà, participer à changer le monde. »

Il est composé de :

· Brigitte Autran, professeure des Universités, Praticien Hospitalier (PU-PH) à l’Hôpital de La Pitié-Salpêtrière de Paris, ex-responsable du département Immunologie. Coordinatrice du réseau COREVAC. Ancienne membre du Comité consultatif mondial de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la sécurité des vaccins.

· Gilles Babinet, entrepreneur, vice-président du Conseil national du numérique, champion du numérique (digital champion) de la France auprès de l’Union européenne.

· Jérôme Béranger, conférencier et écrivain, chercheur en éthique du numérique à l’INSERM, co-fondateur et CSO de ADEL (Algorithm Data Ethics Label).

· Anshu Bhardwaj, co-fondatrice de Drug Discovery en Inde en Inde, chercheuse au Centre de Recherches Interdisciplinaires à Paris, et chercheuse et professeure adjointe au CSIR-Institute of Microbial Technology, Inde.

· Liem Binh Luong Nguyen, infectiologue, chercheur à l’institut Pasteur et Centre de Vaccinologie à l’hôpital Cochin.

· Ariel Lindner, directeur de recherche à l’INSERM et co-fondateur du Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI).

· Patrick Peretti-Watel, sociologue et statisticien, et directeur de recherche à l’INSERM, ancien Directeur adjoint de l’UMR912 SESSTIM « Sciences Economiques & Sociales de la Santé et Traitement de l’Information Médicale », membre du comité d’orientation de la consultation citoyenne sur la vaccination.

· Juliette Puret, économiste de la santé se concentrant sur l’accès durable aux vaccins pour les pays à ressources limitées, Senior program manager chez GAVI, elle a aussi travaillé pour Médecins sans Frontières, l’Organisation Mondiale de la Santé, et la Banque Mondiale.

· Olivier Rozaire, pharmacien. Président de l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) pharmaciens d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Des projets accompagnés et valorisés pour un meilleur impact

Tout au long du programme, JOGL anime la communauté et assure la mise en relation des équipes avec des individus compétents pour aider leurs projets. Des événements (sprint, ateliers, webinaires, conférences) seront aussi organisés pour encourager l’interdisciplinarité et catalyser l’intelligence collective. En décembre 2019, le CESI s’appuiera sur les évaluations de reviewers indépendants pour récompenser les meilleurs projets et contributions. Ces projets et leurs contributeurs seront mis en valeur et, s’ils le souhaitent, pourront être accompagnés dans leur phase de maturation.

Source : Sanofi

________________________________

 

[1] Organisation Mondiale de la Santé. 10 faits sur la vaccination. OMS. 2019
[2] Organisation mondiale de la Santé. Plan d’action mondial pour les vaccins 2011-2020. Organisation mondiale de la Santé; 2013. 77 p.
[3] Organisation mondiale de la Santé. Couverture vaccinale. 2019 [cité 11 avr 2019]; Disponible sur: https://www.who.int/fr/news-room/ fact-sheets/detail/immunization-coverage
[4] Santé publique France. Bulletin épidémiologique rougeole. Données de surveillance.19 décembre 2018
[5] Santé publique France. Bulletin épidémiologique rougeole. Données de surveillance.12 février 2018
[6] Santé Publique France. Bulletin épidémiologique rougeole : Données de surveillance. 04 septembre 2019
[7] Santé publique France. Bulletin épidémiologique grippe. Données de surveillance. Avril 2019








MyPharma Editions

Sanofi : 1er patient traité hors États-Unis dans le cadre du programme mondial d’essais évaluant Kevzara® (COVID-19)

Publié le 30 mars 2020
Sanofi : 1er patient traité hors États-Unis dans le cadre du programme mondial d’essais évaluant Kevzara® (COVID-19)

Sanofi a annoncé qu’un premier patient hors États-Unis a été traité dans le cadre du programme mondial d’essais cliniques évaluant Kevzara® (sarilumab) dans la prise en charge de patients hospitalisés pour une forme sévère de COVID-19. Le programme mondial d’essais cliniques consacré à ce médicament vient d’être lancé en Italie, en Espagne, en Allemagne, en France, au Canada, en Russie et aux États-Unis – des pays touchés par la pandémie de COVID-19.

COVID-19 : Sanofi et Translate Bio collaborent pour développer un nouveau candidat-vaccin à ARNm

Publié le 27 mars 2020
COVID-19 : Sanofi et Translate Bio collaborent pour développer un nouveau candidat-vaccin à ARNm

Sanofi Pasteur, l’entité commerciale globale Vaccins de Sanofi et Translate Bio, une entreprise spécialisée dans le développement de médicaments à ARN messager (ARNm), vont collaborer dans le but de développer un nouveau vaccin à ARNm contre le virus responsable de la COVID-19. Cette collaboration prend appui sur l’accord que les deux entreprises ont conclu en 2018 dans le but de développer des vaccins à ARNm contre différentes maladies infectieuses.

Bone Therapeutics : Stefanos Theoharis nommé Directeur Commercial

Publié le 26 mars 2020
Bone Therapeutics : Stefanos Theoharis nommé Directeur Commercial

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires et biologiques innovantes dans les domaines de l’orthopédie et des maladies osseuses, a annoncé le renforcement de son équipe de direction par la nomination de Stefanos Theoharis, PhD, au poste de Directeur Commercial (Chief Business Officer – CBO).

Eurobio Scientific obtient le marquage CE pour son test COVID-19 propriétaire

Publié le 26 mars 2020
Eurobio Scientific obtient le marquage CE pour son test COVID-19 propriétaire

Eurobio Scientific, groupe français leader dans le diagnostic médical in vitro de spécialité, a annoncé le marquage CE pour son test propriétaire EBX 041 SARS CoV2, développé spécifiquement pour le diagnostic clinique du COVID-19.

Paludisme : MedinCell reçoit une subvention de 6,4 millions de dollars de Unitaid

Publié le 26 mars 2020

MedinCell a signé un accord de subvention à hauteur de 6,4 millions de dollars sur trois ans avec l’agence de santé internationale Unitaid, qui s’est engagée à accélérer l’impact des technologies à longue durée d’action dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Le paludisme reste l’une des principales menaces sanitaires dans le monde avec plus de 200 millions de personnes infectées chaque année.

Covid-19 : la Coalition Innovation Santé lance un appel à projets

Publié le 25 mars 2020
Covid-19 : la Coalition Innovation Santé lance un appel à projets

Face à la crise sanitaire sans précédent liée au Covid-19, la « Coalition Innovation Santé – Crise Sanitaire » initiée par France Biotech, France Digitale, MedTech in France et AstraZeneca, avec la participation et l’appui de l’Assistance Publique- Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de France Assos Santé, les soutiens de Bpifrance et d’EIT Health, s’est constituée pour contribuer à désengorger le système de soins et permettre aux patients atteints de maladies chroniques de continuer à être pris en charge.

bioMérieux reçoit l’autorisation d’utilisation en urgence de la FDA pour le test BIOFIRE® COVID-19

Publié le 24 mars 2020
bioMérieux reçoit l’autorisation d’utilisation en urgence de la FDA pour le test BIOFIRE® COVID-19

bioMérieux, acteur majeur dans le domaine du diagnostic in vitro, a annoncé que sa filiale, BioFire Defense, a reçu l’autorisation d’utilisation en urgence de la Food and Drug Administration américaine pour son test BIOFIRE® COVID-19 destiné à la détection du coronavirus SARS-CoV-2 par les laboratoires certifiés pour des tests de complexité moyenne à élevée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents