Edition du 14-06-2021

Coopération entre professionnels de santé : deux nouveaux guides de la HAS

Publié le mercredi 15 septembre 2010

Afin d’accompagner les professionnels de santé dans leur démarche de coopération et d’améliorer la sécurité et la qualité des soins, la HAS vient de publier deux guides méthodologiques, dont l’un conçu avec le ministère de la santé porte sur l’élaboration des protocoles de coopération entre professionnels de santé. En effet, la loi HPST prévoit le développement de nouvelles formes de coopération dont les protocoles sont autorisés par le directeur général de l’ARS, après avis conforme de la Haute Autorité de Santé (HAS).

Depuis plusieurs années, les évolutions de la médecine, la prise en charge pluridisciplinaire du patient et la diminution annoncée du nombre de médecins ont amené les pouvoirs publics à réfléchir au partage des rôles entre les professions de santé. Dès 2002, les rapports du Pr. Yvon Berland sur la démographie des professions de santé et les transferts de tâches montraient la nécessité de développer les coopérations entre les professionnels de santé. La HAS a également publié, en collaboration avec l’ONDPS (Observatoire Nationale de la Démographie des Professionnels de Santé) , une recommandation sur les nouvelles formes de coopération. La loi HPST (article 51) adoptée en juillet 2009 donne un cadre juridique à cette coopération entre professionnels de santé : elle leur permet de déroger à leurs conditions légales d’exercice par le transfert d’actes ou d’activités de soins d’un corps de métier à un autre ou par la réorganisation de leur mode d’intervention auprès du patient. L’objectif est de garantir aux patients un accès à des soins de qualité sur tout le territoire national.

Cette démarche de coopération doit impérativement être formalisée par un protocole de coopération, lequel pourra être autorisé par le directeur général d’une Agence Régionale de Santé (ARS) après avis conforme de la Haute Autorité de Santé. Dans le cadre de l’instruction de ces protocoles, la HAS met en place un nouveau groupe de travail dénommé «Coopération – article 51 loi HPST » et à ce titre lance un appel à candidatures. Les informations sont disponibles sur le site de la HAS et les dossiers de candidatures sont à adresser à l’adresse mail suivante : cooperation-51hpst@has-sante.fr avant le 29 septembre 2010 inclus.

Deux guides pour monter son projet de coopération
Le premier document est consacré aux conditions de succès de la coopération entre professionnels de santé et propose un retour sur les expérimentations menés entre 2004 et 2007. La diversité des domaines cliniques abordés et des professionnels impliqués permet de répondre à un spectre large des difficultés qui peuvent survenir dans la mise en œuvre concrète de nouvelles formes de coopération :
– anticipation des freins à la coopération ;
– formalisation du projet : rôles et responsabilités, objectifs et conditions de réalisation ;
– création d’un environnement favorable : locaux, plannings, moyens humains ;
– formation adaptée : acquisition de nouvelles compétences ;
– mise en place d’une démarche qualité.

Le second document, réalisé conjointement avec la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS), est consacré à l’élaboration d’un protocole de coopération. Il doit aider les professionnels de santé à rédiger des protocoles de coopération ayant vocation à être mis en œuvre après avis conforme de la HAS et autorisation du directeur général de l’ARS.* Décliné en fiches destinées aux professionnels de santé ainsi qu’aux ARS, le guide traite plusieurs questions concrètes :
– comment faire pour créer un protocole de coopération ?
– comment faire pour adhérer et mettre en oeuvre un protocole autorisé par l’ARS ?
– comment faire évaluer la mise en œuvre du protocole de coopération ?

Guide méthodologique tome 1 « Conditions de succès et retour sur les expérimentations de 2004 à 2007 » (2.06 Mo)
Guide méthodologique tome 2 « Élaboration d’un protocole de coopération – Article 51 de la loi HPST» (1.56 Mo)








MyPharma Editions

Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Publié le 14 juin 2021
Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Yposkesi, CDMO (Contract Development & Manufacturing Organization) leader en Europe spécialisé en thérapies géniques et cellulaires, a annoncé le lancement du projet SKY, la construction d’un deuxième bâtiment dédié à la production de thérapies géniques et cellulaires, une nouvelle ressource au niveau mondial pour les entreprises qui développent des produits biopharmaceutiques, également appelés MTI pour Médicaments de Thérapie Innovante (ATMP – Advanced Therapy Medicinal Products).

Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 11 juin 2021
Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les résultats positifs de la deuxième cohorte de son étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie chez des patients atteints de cancer du cerveau (Glioblastome Multiforme). Les données montrent que le NOX-A12, à la dose de 400 mg/semaine, continue d’être sûr et bien toléré, avec des signes apparents de réduction de la taille des tumeurs.

Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Publié le 11 juin 2021
Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour le développement et la commercialisation d’un candidat médicament de thérapie génique dans le traitement du syndrome de l’X Fragile.

DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

Publié le 10 juin 2021
DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

DNA Script a annoncé la nomination de Kim Ferguson en tant que Vice‐Présidente en charge des ventes, et de Randy Dyer au poste de Vice‐Président en charge du marketing. Ces deux exécutifs rejoignent DNA Script afin de préparer le lancement commercial du
système SYNTAX, la première imprimante à ADN de laboratoire mettant en oeuvre la technologie EDS de synthèse enzymatique d’ADN développée par la société.

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

Publié le 10 juin 2021
L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »Afin de répondre à la crise qui touche de plein fouet l’insertion professionnelle des jeunes, AstraZeneca et le collectif de L’Ascenseur lancent un programme inédit de stages dès juillet 2021. L’initiative « En Stage ! » propose vingt-cinq postes pour des jeunes dans 11 associations membres de L’Ascenseur réparties sur le territoire français.

Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 10 juin 2021
Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir finalisé le recrutement de l’étude de Phase 3 visant à évaluer l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. VLA1553 est le seul candidat vaccin contre le chikungunya actuellement en Phase 3 dans le monde.

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Publié le 10 juin 2021
Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifiqueSensorion, société de biotechnologie qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé la nomination de Nora Yang, Ph.D., spécialiste en thérapie génique et maladies rares, dotée d’une grande expérience en management dans les secteurs industriel, académique et public, au poste de Directrice scientifique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents