Edition du 04-10-2022

Accueil » Et aussi » Médecine

« Covid long » : des manifestations cutanées qui persistent bien après l’infection

Publié le mardi 10 novembre 2020

Une nouvelle étude, présentée lors du 29e Congrès annuel de l’Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie, et réalisée par des chercheurs du Massachusetts General Hospital aux Etats unis, rapportent chez certains patients touchés par le coronavirus Sars-CoV-2 des complications cutanées qui persistent bien après l’infection.

Pour mener cette étude, les chercheurs ont mis en place un registre international des manifestations cutanées du COVID-19 en avril 2020, en collaboration avec la Ligue internationale des sociétés de dermatologie et l’American Academy of Dermatology. Les cliniciens ont été contactés en juin et août pour mettre à jour les résultats des tests de laboratoire du COVID-19 et la durée des symptômes cutanés du COVID-19 des patients. L’équipe a défini les cas de « Covid longs » comme tout individu présentant des symptômes cutanés du COVID-19 persistants pendant au moins 60 jours.

L’équipe a évalué près de 1000 cas de patients présentant des manifestations cutanées du COVID-19. Sur un total de 224 cas suspects et de 90 cas de COVID-19 confirmés en laboratoire et provenant de 39 pays avec des informations sur la durée des symptômes, la durée médiane des symptômes était de 12 jours.

Les éruptions morbilliformes et urticariennes ressemblant à des éruptions cutanées ont une duré en médiane de sept jours et quatre jours, respectivement, pour les patients atteints de COVID-19 confirmé en laboratoire, avec une durée maximale de 28 jours. Les éruptions papulosquameuses, qui sont des papules et des plaques squameuses, affichent une durée médiane de 20 jours dans les cas confirmés en laboratoire, et d’une durée de 70 jours dans les cas les plus longs. Les pernio /engelures, ou rougeur et gonflement des pieds et des mains, communément appelés «orteils COVID», ont duré en moyenne 15 jours chez les patients suspectés de COVID-19 et 10 jours chez les cas confirmés en laboratoire. Notamment, six patients atteints de pernio /engelures étaient des cas de covid long avec des symptômes d’orteil durant au moins 60 jours, avec deux patients confirmés en laboratoire avec des orteils COVID durant plus de 130 jours.

«Nos découvertes révèlent un sous-ensemble de patients qui n’avaient pas encore été rapportés avec des symptômes cutanés de longue date dus au COVID-19, en particulier ceux qui ont des orteils COVID. Ces données enrichissent nos connaissances sur les effets à long terme du COVID-19 dans différents systèmes organiques. La peau est potentiellement une fenêtre visible de l’inflammation qui pourrait se produire dans le corps », a déclaré l’auteur principal Esther E. Freeman, MD, PhD, directeur de la dermatologie de la santé mondiale à l’HGM.

« Nous encourageons les cliniciens qui s’occupent de patients atteints de COVID-19 à poser des questions et à évaluer les symptômes cutanés. Les acteurs de soins de santé peuvent entrer des informations dans notre registre pour approfondir notre compréhension des effets dermatologiques du COVID-19. »

A la lumière de cette étude, il semble ainsi important pour les patients qui manifestent une éruption cutanée de ce type, de consulter un dermatologue (téléconsultation ou autre), afin de s’assurer que celles-ci sont associées à un syndrome Covid. En Avril dernier, le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (SNDV) alertaient déjà  sur des lésions cutanées associées au Covid-19. Un groupe WhatSapp de plus de 400 dermatologues (libéraux et hospitalo-universitaires), organisé par le SNDV, avait  mis en évidence des lésions cutanées, associées ou non à des signes de Covid. Il s’agissait d’acrosyndromes (aspect de pseudo-engelures des extrémités), apparition subite de rougeurs persistantes parfois douloureuses, et des lésions d’urticaire passagère.

Source :  Some COVID-19 « long haulers » experience lasting skin problems
A research team evaluated almost 1,000 cases of patients with skin manifestations of COVID-19.
Massachusetts General Hospital








MyPharma Editions

Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Publié le 4 octobre 2022
Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Owkin, biotech spécialisée dans l’IA appliquée à la recherche médicale, a annoncé aujourd’hui la nomination d’Alban de La Sablière au poste de Chief Business Officer. Ancien responsable international des partenariats chez Sanofi, il aura pour objectif d’accompagner l’entreprise dans son développement et sa croissance.

DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

Publié le 4 octobre 2022
DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

DBV Technologies, une société biopharmaceutique de phase clinique, a annoncé aujourd’hui que M. Timothy E. Morris, administrateur indépendant membre du Comité d’Audit et du Conseil d’Administration (le « Conseil ») de DBV, a été nommé Président du Comité d’Audit en remplacement de Mme Viviane Monges qui quitte le Conseil à compter du 3 octobre 2022.

Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Publié le 4 octobre 2022
Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Alexion, AstraZeneca Rare Disease, annonce l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché par la Commission européenne pour Ultomiris (ravulizumab)* en tant que nouvelle option thérapeutique dans le traitement de patients adultes atteints de myasthénie acquise généralisée (MAg) à anticorps anti-récepteurs de l’acétylcholine (AChR).

Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Publié le 4 octobre 2022
Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire Aonys® d’administration de principes actifs dans des nano micelles par voie buccale proposera la nomination de deux nouveaux membres du Conseil de Surveillance, Robert J. Alonso et Walt A. Linscott, Esq. MSc., lors de la prochaine Assemblée générale, fixée au 27 octobre 2022.

Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Publié le 3 octobre 2022
Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Pheon Therapeutics, spécialiste majeur des conjugués anticorps-médicaments (ADC) développant des ADC (conjugués anticorps-médicaments) de nouvelle génération pour un large éventail de cancers difficiles à traiter, a annoncé avoir obtenu un financement de 68 millions de dollars (68,3 M€) de série A en mars 2022. Cet investissement permettra à Pheon de faire progresser son programme phare ADC jusqu’à la preuve de concept clinique et d’établir un pipeline de nouveaux ADC.

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Publié le 3 octobre 2022
Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémieValbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, présente les résultats complémentaires positifs de l’étude clinique de Phase II HEART avec TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Publié le 3 octobre 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a accordé la désignation de médicament orphelin (ODD) au PXL770 pour le traitement des patients atteints de polykystose rénale autosomique dominante (ADPKD).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents