Edition du 19-01-2022

Accueil » Et aussi » Médecine

« Covid long » : des manifestations cutanées qui persistent bien après l’infection

Publié le mardi 10 novembre 2020

Une nouvelle étude, présentée lors du 29e Congrès annuel de l’Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie, et réalisée par des chercheurs du Massachusetts General Hospital aux Etats unis, rapportent chez certains patients touchés par le coronavirus Sars-CoV-2 des complications cutanées qui persistent bien après l’infection.

Pour mener cette étude, les chercheurs ont mis en place un registre international des manifestations cutanées du COVID-19 en avril 2020, en collaboration avec la Ligue internationale des sociétés de dermatologie et l’American Academy of Dermatology. Les cliniciens ont été contactés en juin et août pour mettre à jour les résultats des tests de laboratoire du COVID-19 et la durée des symptômes cutanés du COVID-19 des patients. L’équipe a défini les cas de « Covid longs » comme tout individu présentant des symptômes cutanés du COVID-19 persistants pendant au moins 60 jours.

L’équipe a évalué près de 1000 cas de patients présentant des manifestations cutanées du COVID-19. Sur un total de 224 cas suspects et de 90 cas de COVID-19 confirmés en laboratoire et provenant de 39 pays avec des informations sur la durée des symptômes, la durée médiane des symptômes était de 12 jours.

Les éruptions morbilliformes et urticariennes ressemblant à des éruptions cutanées ont une duré en médiane de sept jours et quatre jours, respectivement, pour les patients atteints de COVID-19 confirmé en laboratoire, avec une durée maximale de 28 jours. Les éruptions papulosquameuses, qui sont des papules et des plaques squameuses, affichent une durée médiane de 20 jours dans les cas confirmés en laboratoire, et d’une durée de 70 jours dans les cas les plus longs. Les pernio /engelures, ou rougeur et gonflement des pieds et des mains, communément appelés «orteils COVID», ont duré en moyenne 15 jours chez les patients suspectés de COVID-19 et 10 jours chez les cas confirmés en laboratoire. Notamment, six patients atteints de pernio /engelures étaient des cas de covid long avec des symptômes d’orteil durant au moins 60 jours, avec deux patients confirmés en laboratoire avec des orteils COVID durant plus de 130 jours.

«Nos découvertes révèlent un sous-ensemble de patients qui n’avaient pas encore été rapportés avec des symptômes cutanés de longue date dus au COVID-19, en particulier ceux qui ont des orteils COVID. Ces données enrichissent nos connaissances sur les effets à long terme du COVID-19 dans différents systèmes organiques. La peau est potentiellement une fenêtre visible de l’inflammation qui pourrait se produire dans le corps », a déclaré l’auteur principal Esther E. Freeman, MD, PhD, directeur de la dermatologie de la santé mondiale à l’HGM.

« Nous encourageons les cliniciens qui s’occupent de patients atteints de COVID-19 à poser des questions et à évaluer les symptômes cutanés. Les acteurs de soins de santé peuvent entrer des informations dans notre registre pour approfondir notre compréhension des effets dermatologiques du COVID-19. »

A la lumière de cette étude, il semble ainsi important pour les patients qui manifestent une éruption cutanée de ce type, de consulter un dermatologue (téléconsultation ou autre), afin de s’assurer que celles-ci sont associées à un syndrome Covid. En Avril dernier, le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (SNDV) alertaient déjà  sur des lésions cutanées associées au Covid-19. Un groupe WhatSapp de plus de 400 dermatologues (libéraux et hospitalo-universitaires), organisé par le SNDV, avait  mis en évidence des lésions cutanées, associées ou non à des signes de Covid. Il s’agissait d’acrosyndromes (aspect de pseudo-engelures des extrémités), apparition subite de rougeurs persistantes parfois douloureuses, et des lésions d’urticaire passagère.

Source :  Some COVID-19 « long haulers » experience lasting skin problems
A research team evaluated almost 1,000 cases of patients with skin manifestations of COVID-19.
Massachusetts General Hospital








MyPharma Editions

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Publié le 17 janvier 2022
Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Seekyo, startup spécialisée dans le développement d’une Smart Chemotherapy, a annoncé la nomination de deux nouveaux membres au sein de son conseil scientifique : le Dr Jacques Medioni et le Dr Jean-Pierre Bizzari. Les thérapies développées par Seekyo ciblent de manière très sélective le microenvironnement tumoral, limitant ainsi les effets secondaires engendrés par les traitements classiques. Au côté des conjugués anticorps-médicaments (ADC-Antibody-Drug Conjugates), ces thérapies pourraient changer la donne pour les patients et praticiens en matière de traitement des tumeurs solides

OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

Publié le 17 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

OSE Immunotherapeutics a annoncé le départ d’Alexis Peyroles en tant que Directeur général de la société. Dominique Costantini, actuellement Présidente du Conseil d’administration d’OSE Immunotherapeutics et Directrice générale de 2012 à 2018, a été nommée Directrice générale intérimaire, avec effet immédiat. La recherche d’un nouveau Directeur général a démarré avec l’aide d’un cabinet de recrutement international de premier plan.

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents