Edition du 07-12-2022

Curie-Cancer et DNA Therapeutics collaborent contre les cancers résistants aux traitements conventionnels

Publié le mercredi 5 mars 2014

Curie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, et la société biopharmaceutique DNA Therapeutics, collaborent afin d’élaborer une nouvelle classe de produits thérapeutiques pour le traitement des cancers, notamment ceux qui sont résistants aux traitements classiques.

Issue de la collaboration entre Curie-Cancer et DNA Therapeutics, la première molécule basée sur la technologie Dbait, nommée DT01, est actuellement évaluée, en association à la radiothérapie, dans une étude clinique de phase I chez une vingtaine de patients atteints de mélanome métastatique résistant à la chimiothérapie. Le Dr. Christophe Le Tourneau, responsable des essais thérapeutiques précoces à l’Institut Curie, et investigateur principal de cette étude, a déjà traité les premiers patients avec cette nouvelle classe de médicaments particulièrement originale.

Selon les premiers résultats, il est possible de traiter les cancers résistants aux thérapies conventionnelles tels qu’un mélanome de stade avancé via l’approche Dbait. « DT01 est très bien toléré et montre une efficacité anti-cancer en association avec la radiothérapie », indiquent les deux partenaires dans un communiqué. « DT01 possède un fort potentiel de développement qui reste à valider par d’autres essais cliniques précoces, en particulier en association avec la chimiothérapie sur des cancers au stade avancé. », précisent-ils. Les résultats complets de la phase I sont attendus d’ici un an.

Dbait, une nouvelle classe de médicaments anti-cancer

Les cellules cancéreuses ont une très grande capacité de réparation de leur ADN lorsque celui-ci est endommagé par les thérapies conventionnelles (radiothérapie et/ou chimiothérapie). Il a été envisagé de freiner cette capacité en inhibant une enzyme impliquée dans le processus de réparation. « Or, les voies de réparation de l’ADN sont multiples et il n’y a pas d’enzyme commune à toutes les voies de réparation », explique Marie Dutreix, Directrice de Recherche CNRS à l’Institut Curie. « Idéalement, l’approche thérapeutique doit être non seulement efficace, mais aussi non toxique pour les cellules saines. Nous avons donc proposé, en collaboration avec d’autres équipes et institutions, une approche originale nommée Dbait, que l’on pourrait traduire par un ‘ADN-leurre’. »

« Au lieu d’intervenir sur une enzyme spécifique d’une voie de réparation, le Dbait agit en amont de toutes les voies de réparation, au niveau de la détection des dommages induits par la radiothérapie et/ou la chimiothérapie. En perturbant la localisation de ces dommages, le Dbait empêche leur réparation, conduisant à la mort de la cellule cancéreuse lorsque celle-ci se divise. Il est à noter que les caractéristiques particulières des cellules cancéreuses les rendent beaucoup plus vulnérables à l’action du Dbait que les cellules saines, ce qui fait que ces dernières n’en meurent pas », précise Marie Dutreix.

Afin de soutenir ce programme de recherche clinique prometteur, DNA Therapeutics et Curie-Cancer ont décidé de poursuivre leur partenariat sur le plan scientifique, en plus de la clinique, et ce autour de 5 domaines :

– Approfondissement de la compréhension des mécanismes d’action des Dbait, pour mieux expliquer l’absence de toxicité de ces inhibiteurs dans les tissus sains.
– Caractérisation des tumeurs les plus sensibles et des associations les plus efficaces avec traitements de référence afin de préparer les futurs essais cliniques.
– Identification des mécanismes potentiels de résistance au Dbait.
– Identification de biomarqueurs prédictifs de la sensibilité à Dbait
– Création de molécules Dbait de seconde génération, dotées de propriété pharmacocinétiques améliorées.

Source : Curie-Cancer et DNA Therapeutics








MyPharma Editions

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Publié le 7 décembre 2022
Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, annonce aujourd’hui qu’elle a reçu l’autorisation 510(K) de la FDA (Food & Drug Administration) pour la commercialisation aux Etats-Unis de Mallya, son dispositif médical intelligent rendant les stylos à insuline connectés.

France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Publié le 6 décembre 2022
France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Aujourd’hui plus de 60% des acteurs des sciences de la vie considèrent que le manque d’immobilier dédié est le principal frein à leur développement en France[1] et, de plus, les premiers retours de l’enquête préliminaire du Panorama France 2022 confirment que 30% des entreprises healthtech rencontrent des difficultés à trouver des locaux.

Acticor Biotech : approbation de l’EMA sur les paramètres clés d’ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l’AVC

Publié le 6 décembre 2022
Acticor Biotech : approbation de l'EMA sur les paramètres clés d'ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l'AVC

Acticor Biotech, entreprise de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement d’un médicament innovant pour le traitement des urgences cardio-vasculaires, en particulier l’accident vasculaire cérébral, a discuté avec l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) du design de son étude pivot de phase 2/3 pour soutenir une potentielle future demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour son médicament first-in-class, le glenzocimab.

Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

Publié le 6 décembre 2022
Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

L’association Campus Biotech Digital a annoncé la nomination de Christian Deleuze au poste de Président du Conseil d’Administration du Campus. Christian Deleuze représente Sanofi Winthrop industrie dans l’association dont les membres fondateurs sont pour mémoire : bioMérieux, Sanofi, Servier.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents