Edition du 20-04-2021

DBV Technologies : lancement de l’étude de Phase III de Viaskin® Peanut chez les enfants allergiques à l’arachide

Publié le mardi 8 décembre 2015

DBV Technologies : lancement de l'étude de Phase III de Viaskin® Peanut chez les enfants allergiques à l'arachideDBV Technologies, société biopharmaceutique française, a annoncé lundi le lancement d’une étude clinique pivot de phase III évaluant l’innocuité et l’efficacité de Viaskin® Peanut 250 microgrammes chez les enfants âgés de 4 à 11 ans allergiques à l’arachide.

Le patch Viaskin Peanut est le premier candidat-produit développé par DBV, et repose sur l’immunothérapie par voie épicutanée, ou EPIT® qui permet de désensibiliser les patients allergiques en toute sécurité par l’intermédiaire des cellules immunologiquement compétentes de la peau.

PEPITES (Peanut EPIT® Efficacy and Safety Study) est une étude internationale de phase III, réalisée en double aveugle contre placebo. Les patients recevront, soit un traitement par Viaskin Peanut 250 microgrammes, soit le placebo pendant 12 mois selon une répartition 2:1.  Au cours de cette étude, les patients seront évalués à l’inclusion à l’aide d’un test de provocation orale en double aveugle contre placebo (DBPCFC, double-blind, placebo-controlled food challenge). Le critère primaire pour l’étude PEPITES utiliserait une définition plus stricte du ‘répondeur au traitement’ comparé aux critères utilisés dans l’étude VIPES. La Food and Drug Administration (FDA) et l’Agence européenne des médicaments (EMA) se sont accordées sur un critère primaire combiné fondé sur une analyse des répondeurs après 12 mois de traitement au Viaskin Peanut 250 microgrammes. Chez les patients ayant une dose réactive à l’inclusion égale ou inférieure à 10 mg, un patient sera considéré comme répondeur s’il atteint une dose réactive égale ou supérieure à 300 mg de protéines d’arachide après 12 mois de traitement. Pour les sujets ayant une dose réactive à l’inclusion supérieure à 10 mg, un patient sera considéré comme répondeur s’il atteint une dose réactive égale ou supérieure à 1 000 mg de protéines d’arachide après 12 mois de traitement.

PEPITES prévoit l’inclusion d’approximativement 330 patients répartis dans environ 30 centres en Amérique du Nord (Canada et Etats-Unis), en Europe et en Australie. Suite aux interactions avec les centres cliniques et les autorités réglementaires, DBV a décidé d’augmenter le nombre total de patients afin de répondre à la demande des patients et des investigateurs qui souhaitent bénéficier de Viaskin Peanut, et de renforcer la significativité statistique de l’étude. Cette étude est conçue pour confirmer l’efficacité thérapeutique de Viaskin Peanut qui a déjà été démontrée, par la société, au cours de l’étude clinique VIPES de phase IIb et une étude de suivi en ouvert de phase IIb, OLFUS-VIPES. En parallèle, DBV prévoit de conduire des essais cliniques complémentaires chez les patients pédiatriques et les adultes, et consultera les agences réglementaires en ce sens pour finaliser l’évaluation du profil d’efficacité et d’innocuité dans une large population de patients.

«Les patients allergiques à l’arachide attendent depuis de nombreuses années un traitement efficace et sûr permettant de les protéger de réaction anaphylactique potentiellement mortelle. Si les résultats de l’étude PEPITES viennent confirmer les données de nos études précédentes, nous pensons que Viaskin Peanut pourrait devenir le premier traitement sûr pour les patients souffrant d’allergie à l’arachide », a déclaré Dr. Pierre-Henri Benhamou, Président Directeur Général de DBV Technologies. « Nous remercions les patients, les investigateurs et les investisseurs qui nous soutiennent dans cette voie de développement particulièrement innovante. Compte tenu de la demande dans nos centres cliniques, nous prévoyons de terminer le recrutement des patients d’ici la fin du troisième trimestre 2016 », a-t-il ajouté.

Source :  DBV Technologies








MyPharma Editions

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Publié le 16 avril 2021
Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Excelya, l’organisme de recherche contractuelle (ORC) européen, a annoncé la nomination de Peter Windisch au poste de directeur de la technologie (CTO). En tant que CTO, Peter Windisch s’appuiera sur les données et les capacités technologiques de la société afin d’optimiser l’offre client. Il sera membre du Comité exécutif et exercera son activité depuis l’Allemagne.

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents