Edition du 01-10-2020

Diabète: Adocia lance deux études cliniques sur sa combinaison BioChaperone® Combo

Publié le vendredi 10 juillet 2015

Adocia lance deux études cliniques sur sa combinaison BioChaperone® ComboAdocia a annoncé le lancement de deux essais cliniques de Phase Ib évaluant sa formulation innovante combinant l’insuline glargine (Lantus, Sanofi), la référence en termes d’insuline longue action, à l’insuline analogue à action rapide lispro (Humalog, Lilly). Cette combinaison unique est rendue possible grâce à sa technologie BioChaperone, qui rend l’insuline glargine compatible avec les insulines analogues à action rapide.

L’intensification du traitement de l’insuline pour les patients diabétiques de type 2 nécessite généralement l’addition d’une insuline à action rapide à une insuline à action longue lorsque les patients n’atteignent pas leur objectif glycémique avec l’insuline à longue action seule. Aujourd’hui, les patients qui ont besoin d’une insulinothérapie intensive ont deux traitements à leur disposition : soit un premix, qui est une formulation d’une seule insuline avec une action longue et rapide, ou une association de deux produits différents, une insuline longue action et une insuline à action rapide. Cette deuxième option, le régime basal/bolus, n’est pas toujours une option réaliste pour un grand nombre de patients à cause de la complexité du traitement et du grand nombre, jusqu’à 4, d’injections quotidiennes.

Les premix, tels que NovoMix (Novo Nordisk) et HumalogMix (Lilly), facilitent la vie quotidienne des patients diabétiques, qui peuvent ainsi gérer leur glycémie avec un seul produit injecté deux fois par jour. Les premix d’insuline analogue sont commercialisés depuis plus de dix ans et génère des revenus annuels estimés à plus de 2 milliards de dollars, avec une croissance significative dans les marchés émergents. Néanmoins, les premix n’offrent pas une performance médicale idéale à cause d’une action prandiale retardée, d’un profil d’action basal inférieur à 24 heures, et d’un risque élevé d’hypoglycémie.

« Nous sommes très heureux d’avoir reçu l’approbation de l’agence réglementaire allemande sur ces deux études pour poursuivre le développement clinique d’un de nos produits phares à base d’insuline » déclare Olivier Soula, Directeur R&D et Directeur Général Délégué. « Nous comptons continuer à démontrer le potentiel de BioChaperone Combo pour répondre au besoin d’un traitement à base d’insuline à la fois simple et efficace. »

La première étude a pour but de mesurer l’effet de BioChaperone Combo, injecté au moment d’un repas standard, sur le contrôle de la glycémie post-prandiale chez les patients diabétiques de type 1 et de comparer cet effet à celui d’HumalogMix, basé sur l’insuline lispro (Lilly). Dans cette étude croisée, randomisée et menée en double aveugle, 28 patients diabétiques de type 1 recevront une dose personnalisée de BioChaperone Combo et une dose personnalisée d’HumalogMix au moment de la prise d’un repas varié standard. Les insulines analogues premix commercialisées sont connues pour avoir un retard dans leur délai d’action en comparaison avec les insulines à action rapide et donc, ne contrôlent pas correctement l’augmentation de la glycémie associée au repas.

Le deuxième essai clinique est une étude de clamp euglycémique chez des patients diabétiques de type 2 dans le but de comparer le profil pharmacodynamique de BioChaperone® Combo à celui d’HumalogMix et à ceux d’une double injection de Lantus et d’Humalog. Dans cette étude croisée, randomisée et menée en double aveugle, 24 patients diabétiques de type 2 recevront une dose de BioChaperone Combo (0.8 IU/kg), une dose d’HumalogMix (0.8 IU/kg) et deux doses simultanées de Lantus (0.6 IU/kg) et d’Humalog (0.2 IU/kg) injectés en même temps. Ces deux études cliniques sont menées par Profil GmbH en Allemagne.

« L’étude de contrôle de la glycémie après la prise d’un repas vise à générer des données ayant une valeur clinique afin de démontrer le bénéfice médical potentiel de ce produit », affirme Simon Bruce, MD, Directeur Médical d’ADOCIA. « L’étude clinique chez les patients diabétiques de type 2 est aussi très intéressante pour établir la preuve du concept dans la population de patients pour laquelle le produit est destiné en priorité. »

Source : Adocia








MyPharma Editions

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents