Edition du 21-05-2018

Diabète: l’Assurance maladie généralise son service Sophia

Publié le vendredi 22 février 2013

Diabète: l'Assurance maladie généralise son service SophiaDébut 2013, Sophia franchit une étape décisive avec la généralisation du service à l’ensemble du territoire français. Ce sont désormais 1,8 millions de personnes diabétiques qui sont éligibles à ce service en santé innovant développé progressivement par l’Assurance Maladie depuis 2008. Sophia compte aujourd’hui 226 000 adhérents.

L’objectif de ce service est d’accompagner de manière efficiente et personnalisée les patients diabétiques volontaires, en fonction de leur état d e santé et en relais du médecin traitant, afin de les aider à mieux vivre avec leur maladie et d’en prévenir les complications.

Alors que l’extension à tous les départements français est en cours, on compte aujourd’hui 226 000 adhérents et 55 800 médecins traitants concernés par le service . Dans les départements historiques dans lesquels sophia était proposé avant 2012, le taux d’adhésion atteint 34%, soit 1 patient éligible sur 3.

Après une 1 ère évaluation médico-économique menée en 2010, l’Assurance Maladie a actualisé cette étude afin de mesurer de manière régulière et à plus long terme les effets du service sophia. D’autres évaluations externes sont programmées pour les prochaines années.

Sur la période 2008-2011, les adhérents au service sophia voient le suivi de leur diabète s’améliorer sur la quasi-totalité des indicateurs mesurés : surveillance de l’équilibre glycémique, de la fonction rénale, examens ophtalmologiques réguliers,…

Si une amélioration est également observée, pour ce suivi des examens recommandés, dans la population témoin et dans la population non adhérente, la progression est significativement plus importante pour les adhérents lorsque l’on compare à profils de patients identiques. Les résultats à trois ans confirment donc l’évolution positive constatée un an après le lancement du service en 2009.

Des dépenses hospitalières moindres
Parallèlement, sur la période 2009-2011, les adhérents sophia ont, à caractéristiques égales, des dépenses de soins moins élevées que la population témoin , qu’il s’agisse des dépenses de soins de ville ou d’hospitalisation .

Des dépenses hospitalières moindres

Si leurs dépenses hospitalières sont moindres, c’est notamment parce qu ’ils sont moins souvent hospitalisés pour leur diabète ou une de ses complications (complications cardio-vasculaires, rénales, plaies du pied,…). « Il s’agit là d’un résultat important, car l’objectif poursuivi par sophia, en soutenant les patients et en les aidant à mieux prendre en charge leur maladie chronique, est de contribuer à ralentir son aggravation. Les évaluations ultérieures montreront si ces résultats se confirment dans la durée », souligne la CNAMTS.

L’Assurance maladie a indiqué que l’année 2013 permettra un déploiement à grande échelle de sophia auprès des personnes diabétiques et également, d’ici la fin de l’année, d’étendre ce service aux personnes asthmatiques dans le cadre d’une expérimentation dans 18 départements français.

Source:  Assurance maladie








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l’EMA (avril 2018)

Publié le 18 mai 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l'EMA (avril 2018)

Dans un point d’information, l’ANSM revient sur la réunion du 24-27 avril 2018 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 4 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Publié le 18 mai 2018
Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Le groupe Pierre Fabre a annoncé l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R).

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l’eczéma chez les adolescents

Publié le 17 mai 2018
Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l'eczéma chez les adolescents

Sanofi et Regeneron ont annoncé qu’un essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’adolescents (de 12 à 17 ans) souffrant de dermatite atopique modérée à sévère a atteint son critère d’évaluation principal et plusieurs critères d’évaluation secondaires importants. Une demande d’approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au 3ème trimestre 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Publié le 17 mai 2018
Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Yannick Jégou a succédé le 17 avril dernier à Matthieu Guéry à la présidence de DASTRI*, l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets de soins perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. Yannick Jégou est Directeur de la qualité au sein du laboratoire Teva Santé, et administrateur de DASTRI depuis 2012.

Ipsen : feu vert de l’UE pour Cabometyx® en traitement de 1ère ligne du cancer du rein avancé

Publié le 17 mai 2018

Le groupe pharmaceutique Ipsen a annoncé jeudi que la Commission européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40 et 60 mg pour le traitement de première ligne des adultes atteints d’un cancer du rein avancé (aRCC) à risque intermédiaire ou élevé.

Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Publié le 17 mai 2018
Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé que de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec seront présentées à la réunion annuelle de l’ASCO (American Society for Clinical Oncology), qui se tiendra à Chicago du 1er au 5 juin 2018.

Gilead : sa société Kite annonce de nouveaux sites industriels mondiaux

Publié le 17 mai 2018

Kite, la société du groupe américain Gilead qui se consacre au développement d’immunothérapies innovantes contre le cancer, vient d’annoncer la mise à disposition d’un nouveau site aux Pays-Bas afin de produire des thérapies cellulaires en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions