Edition du 10-12-2022

Diabète: l’Assurance maladie généralise son service Sophia

Publié le vendredi 22 février 2013

Diabète: l'Assurance maladie généralise son service SophiaDébut 2013, Sophia franchit une étape décisive avec la généralisation du service à l’ensemble du territoire français. Ce sont désormais 1,8 millions de personnes diabétiques qui sont éligibles à ce service en santé innovant développé progressivement par l’Assurance Maladie depuis 2008. Sophia compte aujourd’hui 226 000 adhérents.

L’objectif de ce service est d’accompagner de manière efficiente et personnalisée les patients diabétiques volontaires, en fonction de leur état d e santé et en relais du médecin traitant, afin de les aider à mieux vivre avec leur maladie et d’en prévenir les complications.

Alors que l’extension à tous les départements français est en cours, on compte aujourd’hui 226 000 adhérents et 55 800 médecins traitants concernés par le service . Dans les départements historiques dans lesquels sophia était proposé avant 2012, le taux d’adhésion atteint 34%, soit 1 patient éligible sur 3.

Après une 1 ère évaluation médico-économique menée en 2010, l’Assurance Maladie a actualisé cette étude afin de mesurer de manière régulière et à plus long terme les effets du service sophia. D’autres évaluations externes sont programmées pour les prochaines années.

Sur la période 2008-2011, les adhérents au service sophia voient le suivi de leur diabète s’améliorer sur la quasi-totalité des indicateurs mesurés : surveillance de l’équilibre glycémique, de la fonction rénale, examens ophtalmologiques réguliers,…

Si une amélioration est également observée, pour ce suivi des examens recommandés, dans la population témoin et dans la population non adhérente, la progression est significativement plus importante pour les adhérents lorsque l’on compare à profils de patients identiques. Les résultats à trois ans confirment donc l’évolution positive constatée un an après le lancement du service en 2009.

Des dépenses hospitalières moindres
Parallèlement, sur la période 2009-2011, les adhérents sophia ont, à caractéristiques égales, des dépenses de soins moins élevées que la population témoin , qu’il s’agisse des dépenses de soins de ville ou d’hospitalisation .

Des dépenses hospitalières moindres

Si leurs dépenses hospitalières sont moindres, c’est notamment parce qu ’ils sont moins souvent hospitalisés pour leur diabète ou une de ses complications (complications cardio-vasculaires, rénales, plaies du pied,…). « Il s’agit là d’un résultat important, car l’objectif poursuivi par sophia, en soutenant les patients et en les aidant à mieux prendre en charge leur maladie chronique, est de contribuer à ralentir son aggravation. Les évaluations ultérieures montreront si ces résultats se confirment dans la durée », souligne la CNAMTS.

L’Assurance maladie a indiqué que l’année 2013 permettra un déploiement à grande échelle de sophia auprès des personnes diabétiques et également, d’ici la fin de l’année, d’étendre ce service aux personnes asthmatiques dans le cadre d’une expérimentation dans 18 départements français.

Source:  Assurance maladie








MyPharma Editions

Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

Publié le 9 décembre 2022
Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

La filière de bioproduction française, regroupée au sein du Campus Biotech Digital, consortium industriel de premier plan mené par bioMérieux, Sanofi et Servier, noue un partenariat avec Oteci (Organisation de la Transmission d’Expériences et de Compétences Intergénérationnelle), association d’experts seniors bénévoles. Ces derniers sont ainsi mobilisés afin de construire les modules de formation 100% digitaux de la plateforme immerscio.bio répondant aux critères de qualité et de conformité requis par l’industrie des biotechnologies.

PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l’ESMO-IO 2022

Publié le 9 décembre 2022
PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l'ESMO-IO 2022

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé les premiers résultats immunologiques de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 (NCT03970746) avec PDC*lung01, son candidat vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents