Edition du 26-02-2020

Dispositifs médicaux : Vygon investit plus de 7 millions d’euros pour son usine au Portugal

Publié le mercredi 30 mars 2016

Vygon investit plus de 7 millions d’euros pour ouvrir une 10e usine au niveau mondialVygon, le groupe spécialisé dans les dispositifs médicaux à usage unique, vient d’annoncer la mise en service d’une nouvelle unité de production à Paredes, au nord-est de Porto, au Portugal. D’un coût total de 7,1 millions d’euros, l’établissement est principalement destiné à produire la gamme Qimono, des connecteurs haute sécurité dédiés à la chimiothérapie.

Construite et aménagée entre janvier et novembre 2015, l’usine est en fonctionnement depuis fin 2015. Le site, d’une superficie de 25 000 m2, permettra à Vygon de produire une gamme innovante de dispositifs médicaux en oncologie, Qimono. La société prévoit de créer plus de 120 emplois sur ce site au cours des cinq prochaines années.

Le groupe Vygon dispose désormais de 10 usines : quatre en France, une en Belgique, Allemagne, Portugal, Etats-Unis, Colombie et Ile Maurice. Vygon produit en Europe 85% de ses gammes, ce qui représente 89% de la valeur des produits fabriqués.

L’usine de Paredes est une unité pilote qui va notamment permettre à Vygon de passer de la conception à l’industrialisation de Qimono, une gamme complète de dispositifs reposant sur des connecteurs haute sécurité pour toutes les étapes du processus de chimiothérapie. Le site a démarré fin 2015 son programme de validation et a conditionné les premiers lots avant début 2016. L’usine a été conçue pour pouvoir doubler sa capacité de production et augmenter ses capacités de stockage de 50%, si besoin. A terme, les lancements de nouvelles gammes devraient également passer par Vygon Portugal. En fonction du marché de ces gammes, le groupe pourra ensuite automatiser la production à grande échelle sur les sites historiques de Vygon.

« L’objectif de ce nouveau site de production, qui s’inscrit dans notre vision Vygview 2022 et dans notre maillage industriel, est d’accroître notre réactivité entre les phases de conception d’un produit et d’automatisation de sa production », déclare Stéphane Regnault, Président du Directoire de Vygon. « Cette nouvelle usine représente un maillon important pour le développement du groupe Vygon. Nous serons ainsi à même de répondre plus rapidement aux besoins de nos clients. Avec la gamme Qimono, nous attaquons un marché en plein développement, qui va porter la croissance interne du groupe sur les prochaines années. »

« Cet investissement européen de plusieurs millions d’euros permet à Vygon de disposer d’un site de production à la pointe de la technologie, proche de notre marché et de nos clients, et dans une région disposant de personnel qualifié » ajoute José Martins, Directeur de Vygon Portugal.

Source : Vygon








MyPharma Editions

Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Publié le 25 février 2020
Sanofi a l’ambition de créer un leader européen des principes actifs pharmaceutiques

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé hier son ambition de créer un leader européen dédié à la production et à la commercialisation à des tiers de principes actifs pharmaceutiques (API*), qui sont les molécules essentielles entrant dans la composition de tout médicament.

Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Publié le 24 février 2020
Yposkesi : Patrick Lansky nommé vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Patrick Lansky en tant que vice-président des ventes et du marketing aux Etats-Unis.

Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Publié le 21 février 2020
Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Les dirigeants des entreprises du G5 santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ont décidé, à l’unanimité, de nommer Didier Véron, Délégué Général de l’Association et Directeur des Affaires Corporate du LFB, Président par intérim du G5 Santé.

Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Publié le 21 février 2020
Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Patrice Carayon, Président de Chiesi France et administrateur du Leem, vient de prendre la présidence de Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé. Il succède ainsi à Michel Ginestet.

Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Publié le 21 février 2020
Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’un premier patient a reçu TG6002 par voie intra-artérielle hépatique (IAH), comme traitement locorégional des métastases hépatiques non opérables d’un cancer colorectal (CCR).

Erytech signe un partenariat stratégique d’approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Publié le 21 février 2020
Erytech signe un partenariat stratégique d'approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Erytech Pharma a annoncé la signature d’un partenariat stratégique avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande de Baden-Württemberg-Hessen (GRCBDS), afin d’utiliser les globules rouges, provenant de dons de sang collectés par l’établissement, pour la production de ses candidats-médicaments, dont eryaspase, sur les futures sites de fabrication en Europe.

Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Publié le 20 février 2020
Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Sanofi Pasteur, l’entité mondiale Vaccins de Sanofi, va mettre à profit ses recherches antérieures sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pour tenter d’accélérer le développement d’un vaccin contre le COVID-19. Pour ce faire, Sanofi collaborera avec la BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), qui relève de l’Office chargé des préparatifs et réponses aux situations d’urgence en santé publique (ASPR) du ministère américain de la Santé, étoffant ainsi le partenariat de longue date qui lie Sanofi à cette autorité.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents