Edition du 19-06-2021

Dispositifs transdermiques (patchs) : l’ANSM met en garde contre les erreurs

Publié le jeudi 27 novembre 2014

A la suite de signalements d’erreurs médicamenteuses en lien avec l’utilisation de patchs, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) lance une campagne de sensibilisation et d’information et met à disposition un dépliant d’aide au suivi du traitement.

Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), ces signalements sont principalement liés à un manque d’information ou de formation sur les modalités d’utilisation des dispositifs transdermiques et concernent aussi bien les patients et leurs proches que les professionnels de santé.

« Parmi les signalements d’erreur, les trois quart ont entraîné la survenue d’effets indésirables, parmi lesquels près de la moitié étaient des effets indésirables graves. L’analyse de ces signalements et de la littérature scientifique met en évidence que les erreurs médicamenteuses liées aux dispositifs transdermiques sont principalement dues à un manque d’information ou de formation sur les modalités d’utilisation », souligne en effet l’agence.

L’ANSM indique avoir engagé une réflexion en lien avec un groupe de travail dédié, composé en particulier de professionnels de santé de terrain afin d’améliorer la présentation et l’information relatives aux dispositifs transdermiques et d’en favoriser plus largement leur bon usage.

L’ANSM lance une campagne de sensibilisation et d’information destinée aux professionnels de santé ainsi qu’aux patients et à leurs proches. Des documents d’information sous forme de questions/réponses adaptés à ces publics ont été élaborés ainsi qu’un outil d’aide au suivi des patients traités par un dispositif transdermique afin de faciliter leur prise en charge.

L’ANSM recommande notamment :

– de ne pas découper le patch sauf quand la possibilité de découpe est précisée dans la notice ou le Résumé des Caractéristiques des Produits (RCP).

– respecter les recommandations données par les professionnels de santé ou précisées dans la notice ou le RCP, notamment en ce qui concerne : le site anatomique (des applications, par erreur, des patchs contenant des opioïdes -médicament permettant de lutter contre la douleur- au niveau du point douloureux ont été rapportées et les modalités d’application (le film protecteur du patch doit être retiré avant application, il ne faut pas écrire sur le patch.)

– Les patchs usagés contiennent encore du principe actif après leur utilisation. Il est donc nécessaire de retirer le patch usagé avant d’en appliquer un nouveau. De plus, un stockage des patchs, y compris usagés, hors de la portée et de la vue des enfants et une élimination sécurisée (à savoir, pour la ville, un retour à l’officine pour une destruction) permet de limiter l’exposition des enfants à des surdosages accidentels (ingestion par des enfants de patchs usagés).

– Lors de la recherche des traitements en cours, le port de patchs doit être précisé car un oubli peut être à l’origine d’un surdosage ou d’une interaction médicamenteuse.

– Une augmentation de la température du corps peut entraîner une modification de la vitesse et de la dose délivrée du principe actif à travers la peau et être à l’origine de surdosage. Il faut donc éviter des sources de chaleurs importantes (bouillotte sur le patch, bain chaud, sauna), de réaliser des activités sportives par fortes chaleurs, de s’exposer au soleil de façon prolongée ou sans protéger le patch par un vêtement.

– La présence de métaux dans certains patchs peut provoquer des brûlures lors de réalisation d’une IRM ; il faut donc systématiquement informer les professionnels de santé du port d’un dispositif transdermique avant la réalisation de cet examen.

Source : ANSM








MyPharma Editions

Ethypharm annonce l’acquisition d’Altan Pharma

Publié le 18 juin 2021
Ethypharm annonce l'acquisition d'Altan Pharma

Ethypharm a annoncé aujourd’hui qu’elle a conclu un accord définitif pour acquérir Altan Pharma, une société pharmaceutique de spécialités qui développe, fabrique et commercialise des médicaments injectables à usage hospitalier.

Almirall devient partenaire de BIOMAP pour améliorer la compréhension du psoriasis et de la dermatite atopique

Publié le 18 juin 2021
Almirall devient partenaire de BIOMAP pour améliorer la compréhension du psoriasis et de la dermatite atopique

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, rejoint BIOMAP (Biomarkers in Atopic Dermatitis and Psoriasis), le premier projet de dermatologie de l’Initiative européenne pour les Médicaments Innovants (IMI), afin de renforcer la compréhension des deux affections cutanées inflammatoires les plus courantes et d’améliorer ainsi la vie des patients qui en sont atteints.

AbbVie : feu vert européen pour VENCLYXTO® en association avec un agent hypométhylant dans la leucémie aiguë myéloïde (LAM)

Publié le 18 juin 2021
AbbVie : feu vert européen pour VENCLYXTO® en association avec un agent hypométhylant dans la leucémie aiguë myéloïde (LAM)

AbbVie a annoncé que la Commission Européenne (CE) a approuvé VENCLYXTO® (vénétoclax) en association avec un agent hypométhylant, l’azacitidine ou la décitabine, pour le traitement des patients adultes atteints de leucémies aiguës myéloïdes (LAM) nouvellement diagnostiquées et non éligibles à une chimiothérapie intensive. L’autorisation est valable dans les 27 États membres de l’Union Européenne, ainsi […]

Pherecydes Pharma présentera ses travaux sur la mise à disposition de bactériophages pour l’usage thérapeutique au congrès France Bioproduction

Publié le 18 juin 2021
Pherecydes Pharma présentera ses travaux sur la mise à disposition de bactériophages pour l’usage thérapeutique au congrès France Bioproduction

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé que sa Directrice Qualité, Frédérique Vieville, Docteur en pharmacie et ingénieur en biotechnologie, présentera lors du congrès France Bioproduction le 18 juin 2021 sur le thème de « La mise à disposition de bactériophages pour utilisation thérapeutique ».

Bpifrance et le CNRS renforcent leur coopération pour soutenir la création de start-up issues de la recherche publique

Publié le 17 juin 2021

Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, et Johanna Michielin, directrice générale de CNRS innovation, ont signé, au salon VivaTech, le 16 juin 2021, une convention de coopération visant à mobiliser leurs moyens et leurs compétences pour amplifier le transfert des résultats de la recherche publique, en particulier sur les créations de start-up.

Crossject : accord de licence aux États-Unis et au Canada avec Eton Pharmaceuticals pour ZENEO® Hydrocortisone

Publié le 16 juin 2021
Crossject : accord de licence aux États-Unis et au Canada avec Eton Pharmaceuticals pour ZENEO® Hydrocortisone

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la signature d’un accord commercial couvrant les Etats-Unis et le Canada.

Servier et PRISM BioLab signent un partenariat dans le domaine de l’immuno-oncologie

Publié le 16 juin 2021
Servier et PRISM BioLab signent un partenariat dans le domaine de l’immuno-oncologie

Le groupe pharmaceutique Servier et PRISM BioLab, société de biotechnologie basée au Japon et propriétaire d’une plateforme de découverte de petites molécules thérapeutiques, appelée « PepMetics™ », ont annoncé avoir conclu un accord de collaboration et d’option de licence exclusive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents