Edition du 23-01-2019

Domain Therapeutics signe un partenariat avec 5 SATT pour accélérer le développement de médicaments

Publié le mercredi 6 septembre 2017

Domain Therapeutics signe un partenariat avec 5 SATT pour accélérer le développement de médicamentsDomain Therapeutics, la biotech française spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments contre les maladies du système nerveux central et les cancers, a annoncé la signature de partenariats avec cinq sociétés d’accélération du transfert de technologies (SATT) : Aquitaine Science Transfert, Conectus Alsace, Ouest Valorisation, SATT Sud-Est et Toulouse Tech Transfer.

Ces partenariats doivent permettre aux projets de recherche les plus prometteurs sur leurs territoires de bénéficier de l’expertise de Domain Therapeutics en matière de développement, tant sur le plan scientifique qu’économique, pour maximiser les chances d’atteindre la preuve de concept chez l’Homme.

Domain Therapeutics s’est fait une spécialité du développement de projets post-maturation jusqu’au stade de candidats précliniques. Des sociétés mono-produit sont ensuite créées pour chacun de ces projets. Une fois l’efficacité clinique prouvée sur l’Homme, ces sociétés sont cédées, avec plus-value, à de grands laboratoires pharmaceutiques.

En contrepartie de son engagement, Domain Therapeutics bénéficie d’une option de licence exclusive sur l’exploitation commerciale des brevets. « Cette stratégie s’inscrit dans notre volonté d’intensifier l’activité de Domain Therapeutics en développant notre portefeuille de candidats médicaments », déclare Pascal Neuville, Directeur Général de Domain Therapeutics. « Nous sommes convaincus que nous saurons reproduire, avec des projets de qualité tels qu’il en existe dans les SATT, les succès que nous avons rencontrés avec nos propres programmes. »

Ce modèle innovant permettra ainsi à des projets issus de la recherche publique française de passer les caps de développement d’un candidat clinique et de la preuve de l’efficacité clinique chez l’Homme. « Ces deux étapes constituent les chaînons manquants dans le développement des innovations thérapeutiques entre la phase de maturation des SATT et la reprise du projet par l’industrie pharmaceutique », déclare Nicolas Carboni, Président de Conectus Alsace.

« L’apport des compétences et du modèle de développement innovant de Domain Therapeutics peut assurément contribuer à faciliter la valorisation de nos programmes tout en apportant des retours financiers plus conséquents pour la recherche publique et les SATT », ajoute Vincent Lamande, Président de Ouest Valorisation.

Selon le modèle mis en place, les SATT intégreront, au côté de Domain Therapeutics et des investisseurs, l’actionnariat des sociétés mono-produit afin de bénéficier, au-delà des revenus classiques de licence, des produits de la cession de ces sociétés aux entreprises pharmaceutiques.

Chargées de valoriser les projets issus des laboratoires de recherche publique, les SATT sont au carrefour de l’innovation régionale. « Elles investissent dans la maturation des découvertes scientifiques les plus prometteuses commercialement afin de fiabiliser les résultats techniques et scientifiques et de sécuriser le transfert des technologies vers le monde socio-économique », explique Laurent Baly, Président de la SATT Sud-Est.

Les SATT impliquées ont, à ce jour, mobilisé 116 millions d’euros autour de 601 projets maturés, qui ont donné lieu à 87 créations de start-ups et 323 licences signées.

Le partenariat avec Domain Therapeutics doit permettre à ces projets de surmonter des freins souvent constatés : « Dans le secteur du médicament, les projets issus de la maturation sont souvent trop précoces pour être développés par les grands groupes pharmaceutiques ou pour faire l’objet de créations de start-ups », commente Pierre Dufresne, Président de Toulouse Tech Transfer.

« De plus, la difficulté de faire porter ces projets par des managers expérimentés rend aléatoire le devenir de ces jeunes sociétés et n’incite pas les capitaux-risqueurs à supporter leur croissance », conclut Maylis Chusseau, Présidente d’Aquitaine Science Transfert. Des faiblesses structurelles que ce partenariat permettra de surmonter.

Source : Domain Therapeutics








MyPharma Editions

Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Publié le 22 janvier 2019
Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Le conseil d’administration de Polepharma a élu, jeudi 17 janvier 2019, Stéphane Calmar à la vice-présidence Affaires Publiques du cluster pharmaceutique. Stéphane Calmar occupe aujourd’hui le poste de Directeur des Affaires Corporate des Laboratoires Novo Nordisk.

Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Publié le 22 janvier 2019
Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Samsung Bioepis a annoncé que l’agence américaine des médicaments (FDA) avait approuvé l’Ontruzant® (trastuzumab-dttb), un biosimilaire référençant le Herceptin® 1 (trastuzumab), pour toutes les indications éligibles, à savoir le traitement adjuvant du cancer du sein surexprimant HER2, du cancer du sein métastatique, et de l’adénocarcinome de la jonction œso-gastrique, ou du cancer gastrique métastatique, chez des patients qui n’ont pas reçu de traitement préalable pour une maladie métastatique.

GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

Publié le 22 janvier 2019
GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1, a annoncé des résultats positifs de sécurité et de tolérance, dans le cadre d’une étude de Phase 1 évaluant l’administration à hautes doses de temelimab (GNbAC1) pour le traitement de la SEP et d’autres maladies auto-immunes.

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions