Edition du 19-01-2019

Erytech confirme l’orientation stratégique d’eryaspase dans les tumeurs solides

Publié le mardi 26 juin 2018

Erytech confirme l'orientation stratégique d'eryaspase dans les tumeurs solidesErytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé lundi 25 juin le recentrage de ses activités de développement avec son produit candidat eryaspase pour le traitement potentiel de certaines indications choisies de tumeurs solides. 

La société annonce également qu’elle prévoit d’interrompre son programme de développement dans la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL), y compris le retrait de la demande d’AMM qui avait été redéposée pour eryaspase dans le traitement de la LAL en rechute ou réfractaire.

En 2017, Erytech a annoncé les résultats favorables de son étude clinique de Phase 2b dans le traitement de seconde ligne du cancer du pancréas métastatique en combinaison avec la chimiothérapie, ainsi que son intention de lancer une étude clinique pivot de Phase 3 dans cette indication.  Le lancement de cette étude de Phase 3 est en cours et le recrutement de patients pour cette étude devrait commencer avant la fin du T3 2018. Erytech confirme aujourd’hui son projet de sponsoriser dès cette année une étude de preuve de concept de Phase 2 d’environ 120 patients dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas, avec le début du recrutement de patients attendu dans le premier semestre 2019.

En 2018, à la suite des résultats favorables dans le traitement de seconde ligne du cancer du pancréas métastatique, Erytech a également évalué l’opportunité de nouveaux développements potentiels dans d’autres indications de tumeurs solides et a choisi le cancer du sein triple négatif métastatique (CSTN) comme prochain domaine de développement pour eryaspase. Erytech prépare actuellement une étude de preuve de concept de Phase 2 dans cette indication et prévoit de recruter la première patiente dans cette étude au cours du dernier trimestre de 2018. Erytech évalue en outre l’opportunité de nouveaux développements dans d’autres formes ou stades de cancer du pancréas et dans d’autres indications de tumeurs solides où les besoins médicaux non satisfaits sont importants.

Afin de répondre à la demande en eryaspase pour ces nouvelles études cliniques, et pour permettre d’assurer l’approvisionnement en eryaspase pour les premières phases de commercialisation en cas d’approbation,  la Société est en train de construire un nouveau site de production à grande échelle à Princeton (New-Jersey) aux États-Unis, et d’accroître ses capacités de production sur son site de Lyon, en France. Erytech prévoit que ces deux extensions de capacité devraient être opérationnelles pour la production de lots cliniques au 1er trimestre 2019.

Malgré les résultats de sécurité et d’efficacité favorables observés dans les différentes études cliniques avec eryaspase dans la LAL, Erytech estime désormais, en se fondant sur les retours récents des instances réglementaires en Europe et aux États-Unis, que des investissements supplémentaires significatifs seraient nécessaires pour rechercher un enregistrement du produit dans cette pathologie. Etant donné un paysage en rapide mutation et un contexte de plus en plus concurrentiel avec de nouvelles options thérapeutiques récemment approuvées dans la LAL, des exigences réglementaires supplémentaires, et le constat par Erytech d’un potentiel commercial de plus en plus limité pour eryaspase dans la LAL, Erytech a décidé d’interrompre ses activités de développement clinique dans la LAL et de retirer sa demande d’AMM pour l’Europe dans cette indication. Les ressources ainsi libérées du fait de cette décision stratégique seront affectées à des pathologies au besoin médical largement insatisfait et à des opportunités de marché qu’Erytech juge considérablement plus importantes dans le traitement potentiel des tumeurs solides.

Les activités de développement préclinique d’Erytech ne seront pas affectées par ce recentrage stratégique, le prochain produit candidat, erymethionase, et la recherche sur ERYMMUNE (immunothérapie) ciblant également des indications de tumeurs solides. Erytech a l’intention de démarrer le lancement d’un essai de Phase 1 avec erymethionase d’ici la fin de cette année, et le recrutement de patients devrait débuter au cours du premier semestre de 2019.

Source et visuel: Erytech








MyPharma Editions

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

Publié le 17 janvier 2019
WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

WeHealth by Servier, la Direction e-santé du groupe Servier, a annoncé le lancement en France de Cardioskin™, un dispositif ambulatoire connecté qui permet d’enregistrer en continu l’activité cardiaque grâce à un monitorage ECG qui comporte 15 dérivations. Cette annonce intervient dans le cadre du congrès annuel des Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie qui se tient à Paris du 16 au 19 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions