Edition du 19-10-2018

Erytech retire sa demande européenne d’AMM pour Graspa

Publié le mardi 15 novembre 2016

Erytech retire sa demande européenne d’AMM pour GraspaErytech Pharma a annoncé le retrait de sa demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) européenne pour Graspa® dans le traitement de la Leucémie Aiguê Lymphoblastique (LAL). La biotech française indique que « le délai accordé dans la procédure du CHMP n’est pas suffisant pour apporter les données supplémentaires issues de la liste des points en suspens au jour 180 ». Erytech a l’intention de soumettre de nouveau le dossier d’AMM mi-2017.

A la suite de résultats positifs en termes d’efficacité et d’innocuité dans son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de patients en rechute ou atteints de LAL réfractaire, Erytech a déposé en septembre 2015 une demande d’AMM pour Graspa. La société, qui a reçu en septembre 2016 la liste des points en suspens au Jour 180, était en discussion avec les rapporteur et co-rapporteur ainsi qu’avec le CHMP sur des données complémentaires à fournir concernant la comparabilité entre les formes ancienne et nouvelle de l’asparaginase encapsulée dans Graspa, le développement d’un test d’immunogénicité, ainsi que la pharmacodynamique d’eryaspase.

« Dans la mesure où le délai imparti dans la procédure du CHMP est trop court pour obtenir l’ensemble de ces données, Erytech a notifié le CHMP du retrait de sa demande d’AMM en cours. La Société a l’intention de soumettre de nouveau le dossier d’AMM mi-2017, dès que ces données seront disponibles », indique la société dans un communiqué.

“C’est une déception pour nous de ne pas avoir obtenu le délai nécessaire pour générer les données requises pour les réponses aux questions restantes. Notre étude pivot a montré une efficacité clinique accrue et un excellent profil d’innocuité avec eryaspase, comparé à l’asparaginase originelle. Nous restons engagés dans les démarches réglementaires pour l’homologation de Graspa et nous allons travailler de concert avec nos investigateurs et notre équipe d’experts pour générer les informations complémentaires demandées par le CHMP, afin de soumettre de nouveau un dossier d’AMM l’an prochain,” a déclaré Iman El-Hariry, Directeur Médical d’Erytech.

“La décision de retirer le dossier à ce moment-là de la procédure d’AMM a été difficile, mais ne change en aucune manière notre engagement à mettre eryaspase sur le marché,” a commenté Gil Beyen, Président-Directeur Général d’Erytech. “Nos différentes études avec eryaspase ont permis de générer de solides données cliniques et nous continuons nos programmes de développement de ce produit pour les patients atteints de formes agressives de cancers, tels que la leucémie aiguë lymphoblastique, la leucémie aiguë myéloïde et le cancer du pancréas. Aucun problème d’innocuité n’a été identifié et ce retrait n’a aucun impact sur nos autres études cliniques en cours. Nous continuons nos développements cliniques dans la LAL et dans la LAM en collaboration étroite avec notre partenaire européen Orphan Europe (groupe Recordati) ”.

Source : Erytech








MyPharma Editions

Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Publié le 19 octobre 2018
Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis positif concernant la demande d’autorisation de mise sur le marché du vaccin contre la dengue de Sanofi et a recommandé son approbation en Europe.

Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Publié le 19 octobre 2018
Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Eli Lilly a annoncé que la Commission Européenne a octroyé le 27 septembre 2018 une autorisation de mise sur le marché à Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement des femmes ayant un cancer du sein localement avancé ou métastatique avec récepteurs hormonaux positifs (RH+), et récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 négatifs (HER2-) en association avec un inhibiteur de l’aromatase (IA) ou avec le fulvestrant comme hormonothérapie de première intention, ou chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie.

L’Institut Pierre Fabre de Tabacologie (IPFT) lance la 1ère édition du Prix de l’Innovation

Publié le 18 octobre 2018
L’Institut Pierre Fabre de Tabacologie (IPFT) lance la 1ère édition du Prix de l’Innovation

A partir du mois d’octobre 2018, l’Institut Pierre Fabre de Tabacologie débute sa campagne de recrutement pour son 1er Prix de l’Innovation. Ce concours a pour ambition de mettre en lumière et d’accompagner un projet innovant permettant d’améliorer la prévention et la prise en charge du sevrage tabagique, au profit des professionnels de santé ou des patients.

Les remboursements de soins du régime général à fin septembre en hausse de 2,3%

Publié le 18 octobre 2018
Les remboursements de soins du régime général à fin septembre en hausse de 2,3%

Selon le dernier point mensuel de l’Assurance maladie, les dépenses de soins de ville ont augmenté de 3,1% sur les neuf premiers mois de l’année et de 3,2% sur les douze derniers mois. Au cours des neuf premiers mois, le remboursement des médicaments délivrés en ville progressent de 3,2% (2,8% sur douze mois).

GenSight Biologics : des résultats positifs de l’étude de Phase III REVERSE avec GS010

Publié le 18 octobre 2018
GenSight Biologics : des résultats positifs de l’étude de Phase III REVERSE avec GS010

GenSight Biologics a annoncé aujourd’hui des résultats additionnels à 72 semaines de l’étude clinique de Phase III REVERSE, qui évalue la sécurité et l’efficacité d’une seule injection intra-vitréenne de GS010 (rAAV2/2-ND4) chez 37 patients atteints de neuropathie optique héréditaire de Leber (NOHL) induite par la mutation 11778-ND4, et chez qui la perte d’acuité visuelle a débuté entre 6 et 12 mois avant le traitement.

Transgene : 1er patient traité de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 dans les tumeurs gastro-intestinales avancées

Publié le 18 octobre 2018
Transgene : 1er patient traité de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 dans les tumeurs gastro-intestinales avancées

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé le traitement du premier patient de l’essai de Phase 1/2 de TG6002 chez des patients atteints de tumeurs gastro-intestinales avancées telles que les cancers du côlon, au centre Léon Bérard (Lyon). Cet essai multicentrique est autorisé en France, en Belgique et en Espagne. Il inclura jusqu’à 59 patients.

Inventiva : deux nominations au sein de son équipe de direction

Publié le 18 octobre 2018
Inventiva : deux nominations au sein de son équipe de direction

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la nomination du Dr Marie-Paule Richard, M.D., au poste de Directrice Médicale et du Dr David Nikodem, Ph.D., au poste de Vice-Président des Opérations aux États-Unis, en prévision des prochaines étapes de développement de la société.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions