Edition du 18-10-2021

Accueil » Industrie » Stratégie

Etude: l’industrie du médicament, un moteur de la croissance industrielle en France

Publié le mercredi 26 septembre 2012

L’institut Coe-Rexecode, avec la participation de Thomas Rapp, a réalisé pour le Leem une étude sur la contribution de l’industrie du médicament à la réindustrialisation et à la croissance du territoire.

Cette démarche, fondée sur une méthodologie macro-économique originale et robuste, démontre que l’effet d’entraînement des entreprises du médicament sur le reste de l’économie est en forte progression (+ 17,9 % sur les dix dernières années) : chaque euro supplémentaire généré par les entreprises du médicament se traduit par 3 euros de valeur supplémentaire dans l’ensemble de l’économie française. Cette industrie apparaît plus que jamais comme un facteur de sortie de crise.

Dans un contexte préoccupant de désindustrialisation française, les entreprises du médicament offrent l’exemple d’une industrie fortement implantée sur le territoire, avec une production largement localisée dans les régions et un haut niveau d’exportations. Inscrite dans une mutation profonde de son modèle de recherche et développement et de son modèle économique, cette industrie se fonde de plus en plus sur une logique de développement de partenariats avec des secteurs connexes.  Cette stratégie renforce les effets d’entraînement de l’industrie du médicament sur son environnement économique, qui sont aujourd’hui les plus dynamiques de l’ensemble de l’industrie manufacturière.

Un effet d’irrigation trois fois plus dynamique que la moyenne

Dans la dernière décennie, l’industrie du médicament a intensifié ses relations avec les autres secteurs industriels, avec un coefficient multiplicateur sur les secteurs industriels connexes de l’ordre de 1 pour 3 (précisément 2,97). Cet effet d’impulsion – déjà très fort en valeur absolue – se caractérise ces dernières années par une accélération trois fois plus rapide que dans les autres secteurs industriels : de 2000 à 2010, il s’est accru de 17,9 %, contre un 6,1 % seulement pour l’ensemble de l’industrie manufacturière.

Les branches dont le niveau de production est le plus influencé par l’évolution de la production de médicaments sont principalement l’industrie chimique, les activités de services (R&D scientifique), les activités de  services administratifs et de soutien, et enfin les activités juridiques et comptables.

Du fait du développement des activités de recherche partenariale et de la tendance des entreprises du médicament à externaliser leur R&D, l’effet d’entraînement de la production de l’industrie pharmaceutique sur les activités de R&D s’est quant à lui accru de 56,5 % entre 2000 et 2010, contre 38,6 % pour l’ensemble de l’industrie manufacturière.

Un secteur de sortie de crise

Pour le Leem, qui représente l’ensemble des entreprises pharmaceutiques opérant en France, le médicament et les sciences du vivant représentent donc bien une réelle opportunité de développement et un enjeu économique majeur pour le pays. Une véritable filière se forme aujourd’hui autour de l’industrie du médicament : il est essentiel que les pouvoirs publics prennent la mesure de cette mutation, et qu’ils agissent de concert avec l’ensemble des acteurs concernés pour accompagner cette nouvelle chaîne de valeur industrielle, créatrice de croissance pour le pays.
Plus que jamais, l’industrie du médicament représente une solution de sortie de crise. Son potentiel de croissance sur le territoire conforte le caractère stratégique de ce secteur industriel pour le pays et l’importance de continuer à l’inscrire dans un dialogue soutenu avec l’Etat.

Autres enseignements de l’étude

L’industrie du médicament occupe en 2012 une place essentielle dans l’économie française :

– Un secteur fortement exportateur : Le taux d’exportation de l’industrie du médicament dépasse largement celui de l’industrie manufacturière (51,17 % contre 34 %), et les exportations de produits pharmaceutiques représentent, en 2011, 6,1 % des exportations totales françaises.

– Un poids dans le tissu industriel plus élevé en France que dans les autres pays européens : Le poids du chiffre d’affaires réalisé par l’industrie pharmaceutique dans le CA total de l’industrie manufacturière est près de deux fois plus élevé en France qu’en Allemagne.

– Un niveau de qualification moyen supérieur à la moyenne : La part des cadres, professions intellectuelles, et professions intermédiaires représente près des deux tiers de l’emploi du secteur, contre un tiers dans l’ensemble de l’industrie.

– Un secteur parmi les plus intensifs en R&D : Le montant des dépenses en R&D est en moyenne de 12,8 % de la valeur de la production de l’industrie du médicament, au deuxième rang derrière le secteur des produits informatiques électroniques et optiques.

A lire sur le site du Leem


– Etude complète LEEM COE-Rexecode 26 sept 2012

Etude LEEM COE-Rexecode 26 sept 2012








MyPharma Editions

Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Publié le 18 octobre 2021
Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Ipsen et Accent Therapeutics ont signé un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du programme METTL3 d’Accent. Cette collaboration avec Accent Therapeutics complète les partenariats annoncés dernièrement et soutient la stratégie d’expansion d’Ipsen dans les hémopathies malignes, avec un accent particulier sur la leucémie myéloïde aiguë.

Valneva : des résultats de Phase 3 positifs pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19

Publié le 18 octobre 2021
Valneva : des résultats de Phase 3 positifs pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé aujourd’hui des résultats initiaux positifs pour l’essai pivot de Phase 3 Cov-Compare de son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001.

Ophtalmologie : Intellia Therapeutics et SparingVision collaborent pour le développement de nouvelles thérapies oculaires CRISPR/Cas9

Publié le 15 octobre 2021
Ophtalmologie : Intellia Therapeutics et SparingVision collaborent pour le développement de nouvelles thérapies oculaires CRISPR/Cas9

Intellia Therapeutics, société au stade clinique leader dans l’édition génomique, spécialisée dans le développement de traitements utilisant la technologie CRISPR/Cas9 in vivo et ex vivo, et SparingVision, société spécialisée en médecine génomique des maladies oculaires, ont annoncé avoir conclu un partenariat stratégique afin de développer de nouveaux traitements génomiques en ophtalmologie utilisant la technologie CRISPR/Cas9.

Onxeo étoffe son conseil d’administration avec deux personnalités reconnues du secteur de la santé

Publié le 15 octobre 2021
Onxeo étoffe son conseil d'administration avec deux personnalités reconnues du secteur de la santé

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé la nomination du Dr Robert L. Coleman et du Dr Jacques Mallet en tant que membres indépendants du conseil d’administration.

Néovacs annonce l’acquisition de l’ancien site du laboratoire Servier à Suresnes

Publié le 14 octobre 2021
Néovacs annonce l'acquisition de l'ancien site du laboratoire Servier à Suresnes

Néovacs vient d’annoncer l’acquisition de l’ancien immeuble du laboratoire Servier situé à Suresnes (92). Comme annoncé le 6 septembre 2021, dans le cadre de son programme pluriannuel d’investissements, Néovacs a décidé d’acquérir un site immobilier afin de regrouper l’ensemble de ses équipes ainsi qu’une pépinière d’entreprises évoluant dans le domaine de la recherche médicale (BioTech ou MedTech).

Adocia : son partenaire Tonghua Dongbao reçoit l’autorisation de débuter l’essai de Phase 3 de l’insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine

Publié le 14 octobre 2021
Adocia : son partenaire Tonghua Dongbao reçoit l'autorisation de débuter l'essai de Phase 3 de l'insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine

Adocia, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines et de peptides, a annoncé que son partenaire Tonghua Dongbao a reçu l’autorisation du centre d’évaluation des médicaments (Center for Drug Evaluation – CDE) de l’administration nationale chinoise des produits médicaux (China National Medical Products Administration – NMPA) de mener l’essai de Phase 3 de BioChaperone® Lispro, une insuline ultra-rapide pour le traitement du diabète de type 1 et de type 2.

Le Leem signe une convention de partenariat avec le Pôle BFCare en région Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 14 octobre 2021
Le Leem signe une convention de partenariat avec le Pôle BFCare en région Bourgogne-Franche-Comté

L’écosystème des entreprises de santé en région Bourgogne-Franche-Comté, dont le Pôle BFCare est un acteur majeur, est très actif, et tout particulièrement la Métropole de Dijon dont le territoire regroupant 100 entreprises, 4000 emplois et 1,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires consolidé, est le premier pôle régional.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents