Edition du 14-06-2021

Evaluation du plan antibiotiques 2002-2007 par des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm

Publié le mardi 2 juin 2009

Evaluation du plan antibiotiques 2002-2007 par des chercheurs de l'Institut Pasteur et de l'InsermDepuis le lancement du Plan national « Pour préserver l’efficacité des antibiotiques », marqué par la campagne « Les antibiotiques, c’est pas automatique », des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm collaborent avec la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) pour évaluer l’impact du plan sur la consommation d’antibiotiques des Français. Leurs résultats sont publiés aujourd’hui dans PLoS Medicine.

Après avoir analysé près d’un demi-milliard de données collectées sur cinq ans (2002-2007), des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm publient aujourd’hui leurs résultats dans PLoS Medicine. Il s’agit de la plus vaste étude d’analyse des retombées d’un plan national d’optimisation de la consommation d’antibiotiques jamais réalisée à ce jour. 

Dans le cadre du plan national « Pour préserver l’efficacité des antibiotiques » à l’initiative du ministère de la Santé, la campagne autour du thème « Les antibiotiques, c’est pas automatique » menée de 2002 à 2007 par l’Assurance Maladie avait pour objectif de réduire de 25% en cinq ans l’utilisation d’antibiotiques dans la population française. Elle ciblait particulièrement les infections respiratoires virales chez les jeunes enfants, chez lesquels plus de 50% de prescriptions d’antibiotiques était jugées inutiles devant les origines souvent virales de leurs infections.

Un travail basé sur les données individuelles des patients
L’impact de la campagne nationale a été analysé dans l’unité de Pharmacoépidémiologie et maladies infectieuses dirigée par Didier Guillemot à l’Institut Pasteur (Inserm U657). Un travail basé sur les données individuelles des patients, informatisées et anonymes, issues des remboursements des frais de santé de caisses d’assurance maladie (Assurance Maladie et RSI). Ces données individuelles comprennent les informations relatives au médicament (toujours délivré accompagné d’un code-barre qui permet l’identification du produit particulier, son dosage spécifique, sa formulation, son fabricant), la date de prescription, le sexe du patient, sa date de naissance et sa région de résidence. Parallèlement, les données sur les syndromes grippaux étaient fournies par le réseau Sentinelles (Inserm U707- http://sentiweb.org), et les données démographiques par l’INSEE (Institut national de statistiques et d’études économiques).

Au total, sur la période 2002-2007, plus de 450 millions de prescriptions individuelles d’antibiotiques ont fait l’objet de remboursements et chacune a été analysée par les chercheurs. Ils ont ainsi pu, semaine par semaine, région par région, et suivant les tranches d’âge, mesurer les variations de la consommation d’antibiotiques en France au cours de la campagne nationale.

« Des résultats extrêmement prometteurs »
Au final, ils ont observé entre 2002 et 2007 une baisse de 26,5% de la consommation hivernale d’antibiotiques, baisse atteignant 30,1% chez les enfants de moins de 6 ans et surtout un diminution de plus de 40% du lien entre syndromes grippaux et prescription d’antibiotiques.« Les résultats d’une telle campagne sont extrêmement prometteurs en terme de contrôle des résistances bactériennes », soulignent les auteurs. « Alors que la France a été identifiée dans le passé comme étant parmi les pays ayant des taux de résistance bactérienne aux antibiotiques les plus élevés, le bilan dressé souligne l’extrême mobilisation de la communauté scientifique française et des autorités sanitaires pour lutter contre un des phénomènes infectieux émergent majeur de ces dix dernières années », précise Didier Guillemot.

« Au niveau international, il existe peu d’évaluations des campagnes visant une réduction des prescriptions d’antibiotiques dans la population, ajoute le chercheur. Si des données comparables aux nôtres ont pu être obtenues en Belgique, en Suède ou en Australie par exemple, il faut souligner que nous avons en France une possibilité unique au monde pour la recherche épidémiologique sur l’utilisation des médicaments, grâce à notre système de sécurité sociale. »

Source :
Institut Pasteur
Significant Reduction of Antibiotic Use in the Community after a Nationwide Campaign in France, 2002–2007” : PLoS Medicine, 2 juin 2009. Elifsu Sabuncu, Julie David, Claire Bernè de-Bauduin, Sophie Pépin, Michel Leroy, Pierre-Yves Boëlle, Laurence Watier, Didier Guillemot








MyPharma Editions

Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Publié le 14 juin 2021
Yposkesi lance la construction d’un deuxième site de bioproduction

Yposkesi, CDMO (Contract Development & Manufacturing Organization) leader en Europe spécialisé en thérapies géniques et cellulaires, a annoncé le lancement du projet SKY, la construction d’un deuxième bâtiment dédié à la production de thérapies géniques et cellulaires, une nouvelle ressource au niveau mondial pour les entreprises qui développent des produits biopharmaceutiques, également appelés MTI pour Médicaments de Thérapie Innovante (ATMP – Advanced Therapy Medicinal Products).

Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 11 juin 2021
Noxxon : résultats positifs de la 2ème cohorte de son essai de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les résultats positifs de la deuxième cohorte de son étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec une radiothérapie chez des patients atteints de cancer du cerveau (Glioblastome Multiforme). Les données montrent que le NOX-A12, à la dose de 400 mg/semaine, continue d’être sûr et bien toléré, avec des signes apparents de réduction de la taille des tumeurs.

Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Publié le 11 juin 2021
Lysogene signe un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour un candidat médicament de thérapie génique

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence mondiale avec la SATT Conectus pour le développement et la commercialisation d’un candidat médicament de thérapie génique dans le traitement du syndrome de l’X Fragile.

DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

Publié le 10 juin 2021
DNA Script renforce son équipe de direction pour préparer le lancement commercial du système SYNTAX

DNA Script a annoncé la nomination de Kim Ferguson en tant que Vice‐Présidente en charge des ventes, et de Randy Dyer au poste de Vice‐Président en charge du marketing. Ces deux exécutifs rejoignent DNA Script afin de préparer le lancement commercial du
système SYNTAX, la première imprimante à ADN de laboratoire mettant en oeuvre la technologie EDS de synthèse enzymatique d’ADN développée par la société.

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

Publié le 10 juin 2021
L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »

L’Ascenseur et AstraZeneca lancent l’opération « En Stage ! »Afin de répondre à la crise qui touche de plein fouet l’insertion professionnelle des jeunes, AstraZeneca et le collectif de L’Ascenseur lancent un programme inédit de stages dès juillet 2021. L’initiative « En Stage ! » propose vingt-cinq postes pour des jeunes dans 11 associations membres de L’Ascenseur réparties sur le territoire français.

Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 10 juin 2021
Valneva finalise le recrutement l’étude de Phase 3 sur l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir finalisé le recrutement de l’étude de Phase 3 visant à évaluer l’homogénéité des lots cliniques de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553. VLA1553 est le seul candidat vaccin contre le chikungunya actuellement en Phase 3 dans le monde.

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Publié le 10 juin 2021
Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifique

Sensorion : Nora Yang, spécialiste en thérapie génique et maladies rares, nommée au poste de Directrice scientifiqueSensorion, société de biotechnologie qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé la nomination de Nora Yang, Ph.D., spécialiste en thérapie génique et maladies rares, dotée d’une grande expérience en management dans les secteurs industriel, académique et public, au poste de Directrice scientifique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents