Edition du 11-08-2020

Faux médicaments : Chirac en appelle aux douanes

Publié le jeudi 24 juin 2010

Dans le cadre de sa campagne de mobilisation internationale contre le trafic de faux médicaments, Jacques Chirac s’est adressé jeudi au Conseil de l’Organisation mondiale mondiale des douanes (OMD). Il a rappelé la place fondamentale de la douane pour sécuriser le circuit pharmaceutique et améliorer l’accès aux médicaments de qualité.

L’ancien président de la République, président de la Fondation éponyme a rappelé que : « selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 30% des médicaments mis en circulation dans les pays en développement sont falsifiés. Plus de 200.000 personnes meurent chaque année parce qu’elles ont eu le malheur de prendre, de bonne foi, un faux médicament contre le paludisme. Ce trafic représentait, il y a 20 ans, 5 % du commerce pharmaceutique international. Il est chiffré aujourd’hui à environ 10 %, soit près de 45 milliards d’euros ».
 Le président a notamment insisté que les conséquences et les espoirs de l’Appel de Cotonou lancé en 2009. « C’est un appel à la prise de conscience et à la mobilisation politique contre ce crime que représente le trafic des faux médicaments. Son but est que les Etats et les institutions internationales prennent enfin les dispositions juridiques et législatives qui permettent de coordonner l’action des acteurs concernés, qu’ils soient publics ou privés. L’éradication de ce fléau passe, bien sûr, par l’amélioration de l’accessibilité aux médicaments de qualité ». Elle passe aussi par l’application conjointe de contrôles stricts de la qualité des produits, -par l’amélioration de leur traçabilité,-et par la sécurisation du circuit pharmaceutique. Le besoin de transparence des chaînes logistiques du médicament est, en effet, primordial. Cette logique de coopération et de partage de compétences doit également guider les politiques entre les Etats : mutualisation des moyens de contrôle de la qualité des médicaments, harmonisation des codes des douanes, coopérations douanière et policière au niveau des sous-régions.
La convention MEDICRIME, préparée par le Conseil de l’Europe, et bientôt ouverte à la signature de ses 47 Etats-membres, donnera également les premiers outils législatifs permettant de criminaliser la fabrication, la fourniture, ou l’offre de produits médicaux falsifiés. « Un nombre croissant de nos concitoyens achète désormais des produits de santé sur internet, hors du circuit pharmaceutique contrôlé ».








MyPharma Editions

Pharnext : Adrian Hepner nommé Directeur Médical

Publié le 10 août 2020
Pharnext : Adrian Hepner nommé Directeur Médical

Pharnext, société biopharmaceutique qui développe des combinaisons de médicaments innovantes basées sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé la nomination du Dr Adrian Hepner au poste de Directeur Médical. Professionnel reconnu de l’industrie pharmaceutique, le Dr Hepner dirigera les activités de développement clinique de Pharnext, notamment la Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Valneva : Juan Carlos Jaramillo nommé Directeur Médical

Publié le 7 août 2020
Valneva : Juan Carlos Jaramillo nommé Directeur Médical

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé la nomination de Juan Carlos Jaramillo, MD, comme Directeur Médical et membre du directoire de Valneva à compter du 1ème Octobre 2020. Juan Carlos succèdera à Wolfgang Bender, MD, PhD, qui prendra sa retraite fin octobre 2020, après une période de transition.

Crown Bioscience : John Gu nommé au poste de Chief Operations Officer

Publié le 7 août 2020
Crown Bioscience : John Gu nommé au poste de Chief Operations Officer

Crown Bioscience, l’entreprise mondiale de services de découverte et de développement de médicaments, a annoncé la nomination de John Gu au poste de COO (Chief Operations Officer). M. Gu sera chargé de promouvoir l’excellence dans les opérations mondiales de CrownBio, en mettant à profit sa grande expertise en matière de transformation numérique pour stimuler la productivité.

Identification d’une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre la Covid-19

Publié le 7 août 2020
Identification d’une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre la Covid-19

Une étude menée par des chercheurs et médecins de Gustave Roussy, de l’AP-HP, de l’Inserm , de l’Université Paris-Saclay et d’Université de Paris, en collaboration avec plusieurs équipes étrangères (Singapour, Chine, Israël), révèle que les patients atteints d’une forme grave de Covid-19 présentent un déficit des fonctions de l’immunité innée des cellules myéloïdes (fraction des globules blancs comme les polynucléaire neutrophiles, monocytes), associé à un taux très élevé de calprotectine, une protéine pro-inflammatoire de la famille des alarmines, dans le sang.

Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Publié le 5 août 2020
Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé l’encaissement de 22,2 millions de dollars (19 millions d’euros) suite à la vente à un fonds d’investissement chinois d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals.

Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Publié le 4 août 2020
Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Le Groupe Celltrion a annoncé que l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a approuvé la demande d’autorisation d’essai clinique de la société pour un essai clinique de Phase I avec le CT-P59, un traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19, chez des patients présentant des symptômes légers d’infection au SARS-CoV-2.

Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l’UE pour fournir jusqu’à 300 millions de doses

Publié le 1 août 2020
Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l'UE pour fournir jusqu'à 300 millions de doses

Sanofi et GSK ont annoncé vendredi avoir conclu des discussions avec la Commission européenne (CE) pour la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin COVID-19. La Commission a accepté de mettre en place un cadre contractuel pour l’achat de doses de vaccin une fois que le vaccin aurait été prouvé sûr et efficace, au nom de tous les États membres de l’UE.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents