Edition du 15-08-2022

Accueil » Industrie » Stratégie

Fertilité : Merck Serono financera cinq projets de recherche innovants

Publié le vendredi 2 juillet 2010

Merck Serono, la division du groupe Merck KGaA, a annoncé mardi dernier les noms des bénéficiaires des premiers financements alloués dans le cadre de son programme Grant for Fertility Innovation. La société consacrera près d’un million d’euros au financement de cinq projets de recherche innovants ayant pour objectif commun d’augmenter les chances de conception des couples désirant avoir un enfant.

Le programme Grant for Fertility Innovation a été mis en place afin de soutenir les progrès de la recherche médicale dans le domaine de la fertilité. “Nous sommes fiers aujourd’hui d’accorder ces premiers financements à cinq projets originaux pouvant déboucher sur des applications susceptibles d’aider les cliniciens à améliorer les résultats des traitements chez leurs patients. Nous continuerons à encourager l’innovation dans le domaine de la fertilité en offrant de nouveaux financements l’année prochaine ”, a déclaré Fereydoun Firouz, responsable au niveau mondial de l’Unité Fertilité et Endocrinologie Métabolique de Merck Serono

Au total, 212 candidatures provenant de scientifiques de 33 pays différents ont été reçues. Les projets lauréats ont été sélectionnés par un comité scientifique composé d’experts des troubles de la fertilité. Chaque candidature a été évaluée de manière anonyme, selon cinq critères : capacité à améliorer les chances de concevoir un enfant, innovation, rationnel scientifique, faisabilité et intérêt pratique.

Les noms des lauréats ont été dévoilés lors d’une cérémonie, à l’occasion du 26ème Congrès Annuel de la European Society of Human Reproduction and Embryology (ESHRE), en présence du Professeur André Van Steirteghem, reconnu comme l’un des pionniers des traitements des troubles de la fertilité, Professeur Emérite à l’Université Libre de Bruxelles (VUB, Vrije Universiteit Brussel), Consultant honoraire du Centre de Médecine de la Reproduction de l’Université Ziekenhuis de Bruxelles et éditeur en chef de la revue à comité de lecture Human Reproduction.

Les financements ont été attribuées au :

· Dr Nathalie Ledee, Professeur spécialiste de l’Aide Médicale à la Procréation à l’Université de Paris, France : Méthodes d’évaluation non invasives de la compétence ovocytaire pour prédire les chances de grossesse
.
Dr Dominique Royere, Professeur de Médecine et Biologie de la Reproduction, Université de Tours, France : Recherche de biomarqueurs au niveau des cellules du cumulus par des puces à protéines en phase inverse
· Dr Carlos Simon, Professeur de Gynécologie & Obstétrique de l’Université de Valence, Espagne : Nouvelle méthode diagnostique non-invasive de la réceptivité de l’endomètre
· Dr Carl Spiessens, Professeur Assistant de Médecine à l’Université Catholique de Louvain et Directeur de Recherche du Laboratoire du Centre de la Fertilité de l’Université de Louvain, Belgique : Sélection des embryons ayant le meilleur potentiel d’implantation par des méthodes originales non invasives
· Dr Dagan Wells, Attaché Scientifique (BRC Scientific Leadership Fellow) en Génétique de la Reproduction dans le Département Nuffield de Gynécologie & Obstétrique de l’Université d’Oxford : Analyse rapide et peu onéreuse de la fragmentation de l’ADN dans les cellules du cumulus et les spermatozoïdes.

Le financement de chaque projet est conditionné par des franchissements d’étapes spécifiques prédéfinis. De plus amples détails sur les cinq projets de recherche récompensés ainsi que des informations sur les modalités d’inscriptions au programme Grant for Fertility Innovation 2011 sont disponibles sur le site internet www.grantforfertilityinnovation.com

Source : Merck Serono








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents