Edition du 16-05-2021

Accueil » A la Une » Industrie » Management

Formations et industries de santé : le Leem soutient les recommandations de la mission Tunon de Lara

Publié le mercredi 3 mars 2010

Le Pr Manuel Tunon de Lara vient de remettre à Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le rapport de sa mission sur « Les besoins actuels et futurs des industries de santé en termes de formation ». Le Leem soutient ainsi les conclusions des ces travaux qu’il estime « en phase avec les besoins d’évolution des formations et des métiers du secteur en profonde mutation ».
Pour le Leem, ces travaux auxquels plusieurs experts des entreprises du médicament ont participé, sont dans la droite ligne des décisions du CSIS (Conseil Stratégique des Industries de Santé) et rejoignent ses propres objectifs. Le Leem a en effet décidé de créer dès le mois de mars un groupe de travail associant les différents acteurs pour la mise en place des premières recommandations dont l’objectif est de « préparer les compétences clés de demain et à renforcer la compétitivité des industries de santé en France ».

 Biosanté : des plateformes d’excellence de recherche et de formation
Le Leem a particulièrement salué l’annonce par Valérie Pécresse de la création de plateformes de recherche et formation en sciences du vivant et de la santé (ou « pôles d’excellence ») pour répondre aux besoins de formation en compétences multiples. « Bien identifiées sur le territoire, offrant de multiples formations, orientées sur l’international et travaillant en réseau avec d’autres établissements de formation, ces plateformes sont situées à proximité des zones industrielles et des pôles de compétitivité pour faciliter les liens avec les entreprises », expliquent les entreprises du médicament dans un communiqué.

 Création dun centre de ressources virtuel des métiers
Le Leem appuie également la création prochaine d’un centre de ressources virtuel des métiers des industries de santé permettant d’établir une carte nationale des formations. Créateur dès 1994 de l’Observatoire des métiers des entreprises du médicament, le Leem va participer aux côtés des autres partenaires à la mise en ligne de cette véritable « cartographie » des formations et des métiers. L’objectif de ce nouveau portail internet, destiné en priorité aux universités et aux industriels, est de renforcer les synergies et le partage d’informations entre l’université et l’industrie, et de faire mieux connaître les formations existantes, les développer et les adapter aux métiers et aux besoins futurs des industries de santé.

 Le Leem s’associe également aux autres préconisations du rapport du Pr Tunon de Lara, reprise par la ministre, notamment sur l’importance d’innover en matière de méthodes pédagogiques, de formation tout au long de la vie et de parcours alternés entreprise/université, afin de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et la mobilité des salariés.
 

 Les 5 recommandations de la mission

 1- Développer et promouvoir l’excellence dans les sciences de la vie et de la santé. Développer l’enseignement de certaines disciplines fondamentales, comme la biologie moléculaire, la biochimie ou la pharmacologie sur lesquelles reposeront les stratégies industrielles.

2- Décloisonner les formations, exploiter les interfaces et favoriser les multicompétences. Favoriser l’émergence de formations multidisciplinaires au carrefour de la médecine, de la biologie, des sciences pharmaceutiques et de l’ingénierie, complétées par un enseignement ouvert sur le monde de l’entreprise.

3- S’appuyer sur quelques plateformes de recherche et formation en sciences du vivant et de la santé.

 4- Organiser et partager l’offre et la demande de formations au sein d’un centre de ressources virtuel des métiers des industries de santé

 5- Créer de nouveaux dispositifs de rapprochement universités – entreprises au service de la formation initiale et tout au long de la vie.

La mission propose d’impliquer plus directement les industriels, peut-être au travers de conventions spécifiques, comme celles déjà signées entre le Leem et les universités. Elle met l’accent sur la création de dispositifs pilotes de formations en alternance, notamment pour les meilleurs étudiants.

Source : Leem








MyPharma Editions

Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Publié le 14 mai 2021
Genomic Vision annonce la poursuite de son partenariat avec Sanofi

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, vient d’annoncer avoir terminé avec succès le premier volet d’un accord de recherche en trois parties pour la caractérisation génétique des banques de cellules de Sanofi.

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents