Edition du 08-08-2022

Génériques: la Mutualité Française appelle la Commission européenne à statuer sur « les stratégies anticoncurrentielles » des laboratoires

Publié le lundi 16 février 2009

Génériques: la Mutualité Française appelle la Commission européenne à statuer sur "les stratégies anticoncurrentielles" des laboratoires La Mutualité Française a appelé la Commission européenne à statuer sur « le caractère anticoncurrentiel des stratégies des laboratoires pharmaceutiques » qui, selon elle, entravent le développement des génériques en Europe.

La Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France,  donne ainsi sa réponse au récent rapport de la Commission européenne. Pour la fédération dirigée par Jean-Pierre Davant, « le développement du médicament générique est une source importante de financement de l’innovation thérapeutique. » C’est pourquoi, elle souhaite que les autorités de santé reconnaissent « le caractère anticoncurrentiel des stratégies de contournement » menées par les laboratoires princeps et mises en exergue par le rapport européen.

« Faire contrepoids aux laboratoires princeps »
Aussi, la Mutualité demande la mise en œuvre de stratégies de communication auprès des professionnels de santé afin de « faire contrepoids à celles des laboratoires princeps» et  de « déconnecter les prescriptions des médecins » de leur influence. Prescription en dénomination commune internationale (DCI) ou encore création d’un répertoire des équivalents thérapeutiques…  Des mesures, qui selon la mutualité, permettraient aux praticiens « d’identifier les traitements qui, à efficacité égale, engagent une dépense moindre pour la collectivité et le patient ».

« Une clarification du système actuel des brevets »
Autre sujet d’inquiétude pour la Mutualité : la récente proposition de directive européenne sur l’information des patients qui selon elle « risque de constituer un nouvel outil d’entrave au développement des génériques. » « Les laboratoires préfèreront informer sur les médicaments princeps. » estime-t-elle.
La fédération appelle aussi à une clarification du système actuel des brevets pour « lui conférer plus de transparence et de qualité ». Par ailleurs, elle demande « qu’une attention particulière soit apportée au respect des règles de la concurrence lors de la mise sur le marché des médicaments biosimilaires » et souhaite que ces derniers soient considérés comme des génériques.

Enfin, la Mutualité française souhaite que soit engagée une réflexion sur la politique européenne du médicament. « Celle-ci doit être aujourd’hui prioritairement examinée du point de vue de la santé et non du seul point de vue industriel. » précise-elle.








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents