Edition du 18-08-2022

Accueil » A la Une » Industrie » Stratégie

GlaxoSmithKline adopte une stratégie éthique dans les pays en voie de développement

Publié le lundi 16 février 2009

GlaxoSmithKline va baisser le prix de ses médicaments dans les pays pauvresDans un entretien au Guardian, Andrew Witty le patron de GSK, a dévoilé les grands axes de sa nouvelle stratégie dans les pays en voie de développement. Un changement de cap spectaculaire : baisse des prix dans les pays pauvres, mise en commun de brevets dans la recherche sur les maladies négligées et réinvestissement d’une partie de ses bénéfices dans les systèmes de santé locaux. 

Andrew Witty, arrivé en mai dernier à la tête du numéro deux mondial de l’industrie pharmaceutique, vient d’amorcer un virage stratégique et met ses concurrents au défi de suivre son exemple. « Les grands groupes pharmaceutiques ont  l’obligation d’aider les pays pauvres » explique-t-il au Guardian. Ainsi, GSK  va réduire ses prix dans 50 pays les moins développés jusqu’à un niveau n’excédant pas 25% des tarifs pratiqués au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, voire moins si possible et rendra plus abordables les médicaments dans les pays à revenu intermédiaire comme le Brésil et l’Inde.

«  Un pot commun de brevets »
Autre annonce et peut-être la plus impactante, la mise à disposition par les industriels de certains brevets dans un « pot commun » afin qu’ils puissent être utilisés par d’autres chercheurs dans le cadre de travaux sur les maladies négligées. Par ailleurs, le groupe entend réinvestir 20% des bénéfices réalisés dans les pays les moins développés dans leurs hôpitaux, leurs cliniques et leur personnel.
Enfin, GSK invite les scientifiques du secteur privé, public ainsi que des ONG à se joindre aux recherches sur les traitements des maladies tropicales dans son institut dédié à Tres Cantos en Espagne.

« Stimuler un comportement différent »
Pour le Guardian, le volet sur la propriété intellectuelle « considérée comme la vache sacrée de l’industrie pharmaceutique » est la plus radicale des propositions du patron de GlaxoSmithKline. « De toute évidence, les gens nous perçoivent comme très défensifs sur le sujet de la propriété intellectuelle, à juste titre et nous le serons », déclare Andrew Witty au quotidien. « Mais dans le domaine des maladies négligées, nous pensons juste que  nous pouvons y occuper un espace et voir si nous pouvons ou non stimuler un comportement différent.  » ajoute-t-il.

Selon le Guardian,  les organisations militantes, qui jugent en privé la décision remarquable, restent prudentes. Elles redoutent notamment son impact sur l’industrie du générique qui propose aujourd’hui les médicaments les moins chers dans les pays pauvres.

Pour plus d’informations, consulter l’article du Guardian








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents