Edition du 19-06-2019

GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

Publié le mardi 22 janvier 2019

GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes dosesGeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1, a annoncé des résultats positifs de sécurité et de tolérance, dans le cadre d’une étude de Phase 1 évaluant l’administration à hautes doses de temelimab (GNbAC1) pour le traitement de la SEP et d’autres maladies auto-immunes.

Lors de cette étude randomisée sur 24 volontaires sains regroupés en quatre cohortes, en double aveugle et contrôlée par placebo, les cohortes de volontaires sains ont reçu des doses croissantes de GNbAC1, pour des quantités allant de 36 mg/kg à 110 mg/kg. Les résultats de l’étude ont fait état d’une absence d’événements indésirables liés à la sécurité médicamenteuse ainsi que de la linéarité des données pharmacocinétiques, à toutes les doses testées.

L’étude vient compléter les données de l’étude CHANGE-MS de Phase 2b, qui avait démontré que seule la dose testée la plus élevée, 18 mg/kg, était effective. Ces résultats suggèrent que des traitements à des doses plus élevées, ou avec une dose initiale plus forte, pourraient être testés dans un prochain essai clinique avec temelimab dans la SEP et dans d’autres indications thérapeutiques.

De plus, GeNeuro a confirmé que l’OMS a attribué la DCI « temelimab » pour GNbAC1.

Jesús Martin-Garcia, Président-Directeur Général de GeNeuro, déclare : « Les résultats de cette étude à hautes doses soutiennent et élargissent les nombreuses données positives sur la sécurité, la tolérance et l’efficacité dont nous disposons déjà pour le temelimab. Le temelimab est le premier traitement ciblant un mécanisme causal de la sclérose en plaques à avoir démontré en clinique des effets robustes et cohérents sur les marqueurs clés de la neuroprotection. Le succès de cette étude de phase 1 à très hautes doses nous permet de tester si des doses plus élevées de temelimab apportent un bénéfice supplémentaire aux patients atteints de la sclérose en plaques, tout en élargissant les aires thérapeutiques adressables par ce candidat-médicament ».

GeNeuro avait communiqué en octobre 2018 à l’ECTRIMS Berlin que les analyses finales de l’étude clinique de Phase 2b CHANGE-MS avaient montré des résultats robustes sur les marqueurs clés liés à la progression de la maladie, et que ces effets étaient plus marqués dans la population de patients n’ayant pas eu d’activité inflammatoire pendant l’étude, qui est précisément le groupe de patients atteints de la SEP qui ne sont pas bien servis par les thérapies actuellement disponibles. Les résultats de CHANGE-MS suggèrent que le temelimab est potentiellement doté d’un mécanisme d’action totalement nouveau qui cible une cause de la progression de la SEP. Ces résultats soutiennent par ailleurs, que le temelimab pourrait être utilisé en monothérapie chez des patients atteints de SEP progressive sans inflammation active, ou en synergie avec des médicaments anti-inflammatoires existants utilisés dans la SEP.

Tel qu’annoncé précédemment, la Société continue ses discussions avec des partenaires potentiels pour définir les prochains pas du développement du temelimab dans la SEP, tout en avançant ses programmes dans le diabète de type 1 et la maladie de Charcot. La récente signature d’un contrat de financement avec GNEH, filiale de l’Institut Mérieux, lui permet de couvrir l’ensemble de ses programmes en cours ainsi que ses frais de fonctionnement opérationnels au moins jusqu’à mi-2020.

Source : GeNeuro








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Boehringer Ingelheim et Gubra, une société de biotechnologie basée au Danemark, ont annoncé un deuxième accord de collaboration et de licence pour le développement de nouveaux poly-agonistes peptidiques pour traiter l’obésité et des maladies associées.

Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Publié le 18 juin 2019
Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Imcyse, société basée en Belgique qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais. Ce financement va permettre le développement clinique de sa technologie dans le diabète de type 1, la sclérose en plaques et dans d’autres indications.

LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

Publié le 18 juin 2019
LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, vient d’annoncer que Gitte Aabo allait quitter ses fonctions de Président et CEO après 27 années passées au sein de la société, dont 11 en tant que CEO. Le Conseil d’administration a nommé Catherine Mazzacco pour prendre sa relève à compter du 1er août 2019.

Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Publié le 18 juin 2019
Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Sanofi et Google vont créer un nouveau laboratoire d’innovation avec l’ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics annoncent qu’un premier patient a été traité dans l’étude de phase 1 évaluant BI 765063, précédemment nommé OSE-172, un anticorps monoclonal first-in-class antagoniste sélectif de SIRPα, évalué dans les tumeurs solides avancées.

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents