Edition du 27-09-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le lundi 21 janvier 2019

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur LONSURF® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCOServier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Ces données ont été mises en exergue lors d’une présentation orale au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO le jeudi 17 janvier.

Dans TAGS, 221 (44 %) des 507 patients avec CGm randomisés avaient subi une gastrectomie (147 avec LONSURF, 74 avec le placebo), ce qui reflète la population de patients dans le « monde réel » diagnostiqués avec un CGm. Les résultats ont confirmé que l’association trifluridine/tipiracil a permis de prolonger la survie par rapport au placebo, qu’il y ait eu ou non une gastrectomie antérieure. Les résultats globaux de TAGS ont démontré que les patients traités avec une bithérapie orale à base de trifluridine/tipiracil ont bénéficié d’une amélioration statistiquement et cliniquement significative de la survie globale (SG) par rapport au placebo et d’une réduction de 31 pour cent du risque de décès (RR 0,69 unilatéral p=0,00029), ce qui s’est traduit par une durée de survie médiane prolongée de 2,1 mois (5,7 mois pour la bithérapie trifluridine/tipiracil par rapport à 3,6 mois pour le placebo).

Des données supplémentaires concernant l’étude de la bithérapie trifluridine/tipiracil chez des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique (CCRm) feront l’objet d’une présentation d’affiches le samedi 19 janvier :

. Qualité de vie liée à la santé dans l’étude d’accès compassionnel de phase IIIb portant sur la bithérapie trifluridine/tipiracil utilisée en cas de cancer colorectal métastatique (CCRm) prétraité : Résultats de l’étude PRECONNECT (résumé 638)

. Validation du rapport coût-efficacité de la bithérapie trifluridine/tipiracil par rapport à des soins de soutien optimaux plus régorafénib pour le cancer colorectal métastatique précédemment traité au Royaume-Uni en utilisant les données de l’essai clinique d’accès compassionnel PRECONNECT de phase IIIb dans un contexte réel (résumé 639)

. Données sur la qualité de vie issues de TASCO1 : qualité de vie liée à la santé pour les associations trifluridine/tipiracil-bévacizumab et capécitabine-bévacizumab comme traitements de première ligne chez des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non éligibles à une chimiothérapie intensive : résultats de l’étude TASCO1 de phase II (résumé 676)

. Association trifluridine/tipiracil et régorafénib chez des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique (CCRm) : une étude rétrospective réalisée par un seul établissement (résumé 592)

. Analyse exploratoire de l’effet de l’association trifluridine/tipiracil chez des patients traités dans RECOURSE par facteurs de pronostic (résumé 677)

La bithérapie trifluridine/tipiracil est indiquée dans l’Union européenne pour le traitement des patients adultes atteints d’un CCRm et qui ont été précédemment traités avec, ou ne sont pas considérés comme candidats pour, les thérapies disponibles, dont les chimiothérapies à base de fluoropyrimidine, d’oxaliplatine et d’irinotécan, les agents anti-VEGF et les agents anti-EGFR.1 Des demandes pour une indication additionnelle avec le CGm pour LONSURF sont actuellement examinées par les autorités de santé au Japon, aux États-Unis et dans l’Union européenne.

1 EMA. Résumé des informations produit (LONSURF). Disponible sur : https://www.ema.europa.eu/documents/product-information/lonsurf-epar-product-information_en.pdf. Dernière consultation en janvier 2019.

Source : Servier / Taiho

 








MyPharma Editions

COVID-19 : Néovacs réalise sa 1ère prise de participation dans une société dédiée au dépistage

Publié le 27 septembre 2021
COVID-19 : Néovacs réalise sa 1ère prise de participation dans une société dédiée au dépistage

Néovacs a annoncé un premier investissement stratégique de son fonds d’amorçage pour accompagner l’émergence de solutions de prévention et de lutte contre la Covid-19 et plus généralement contre les pandémies. Dans ce cadre, la société annonce un investissement de 5 M$ (4,2 M€) dans Bio Detection K9, société canadienne spécialisée dans la détection canine de bactéries et de virus et notamment du covid-19.

Diabète de type 2 : T.H.A.C annonce l’acquisition d’un brevet international couvrant son candidat médicament ALF-5755

Publié le 27 septembre 2021
Diabète de type 2 : T.H.A.C annonce l'acquisition d'un brevet international couvrant son candidat médicament ALF-5755

T.H.A.C (The Healthy Aging Company), une société biopharmaceutique qui développe une nouvelle classe de médicaments pour le traitement précoce du diabète de type 2, a annoncé l’acquisition d’un brevet déposé par l’INSERM, l’AP-HP, l’INRA et l’Université Paris-Sud. Ce brevet protège le candidat médicament de THAC et son utilisation relative aux bactéries sensibles à l’oxygène, notamment celles du microbiote intestinal.

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents