Edition du 18-01-2021

GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

Publié le mardi 16 juillet 2019

GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiquesGeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1 (DT1), a annoncé une publication de Frontiers in Genetics mettant en avant l’existence de liens entre les rétrovirus endogènes humains (HERV) et plusieurs pathologies neurologiques très difficiles à traiter.

Les HERV représentent environ 8% du génome humain, auquel ils se sont parfaitement intégrés il y a des millions d’années. Habituellement silencieux, les gènes des HERV ont toutefois conservé une faculté d’activation et de régulation à la hausse.

L’étude intitulée « Neural cell responses upon exposure to human endogenous retroviruses », met en évidence le rôle que pourraient jouer des facteurs environnementaux, tels que l’infection, l’inflammation, les mutations, les médicaments ou l’infection par d’autres virus, dans le lien épidémiologique bien établi entre les HERV et certaines pathologies neurologiques. Il est intéressant de noter que la transcription des HERV et l’expression occasionnelle de protéines HERV ne remplissent pas toujours une fonction biologique. Le caractère pathogène s’observe lorsque l’expression de certaines protéines HERV interagit de façon anormale avec les récepteurs cellulaires ou avec le système immunitaire, engendrant des effets cytotoxiques et/ou une inflammation et une dérégulation immunitaire.

La publication décrit une partie des premiers développements et le début subséquent des développements cliniques du temelimab (GNbAC1) de GeNeuro, le seul candidat médicament, ciblant les HERV, en développement clinique dans la SEP. Les résultats des essais de phase IIb CHANGE-MS et ANGEL-MS chez des patients atteints de SEP récurrente-rémittente ont montré qu’un traitement par temelimab induisait des effets neuroprotecteurs constants sur les marqueurs mesurés par IRM, reconnus comme associés à la progression de l’invalidité liée à la SEP. Ces marqueurs peuvent comprendre notamment l’atrophie du cerveau, la présence de Trous Noirs T1 (une mesure des dégâts permanents) ou l’intégrité de la myéline. Temelimab est un anticorps monoclonal capable de neutraliser pHERV-W Env, une protéine pathogène étroitement liée à la SEP.

« Cette revue renforce à nouveau le corpus de preuves scientifiques mettant en évidence le rapport entre les HERV, les déclencheurs environnementaux induisant le caractère pathogène de leur progéniture protéique et l’apparition de pathologies neurologiques telles que la SEP, la sclérose latérale amyotrophique et le diabète de type 1 », explique le Professeur Patrick Küry, auteur principal de l’étude et membre du département de neurologie de la faculté de médecine de l’Université Heinrich-Heine à Düsseldorf en Allemagne. « Actuellement, ces protéines pathogènes sont particulièrement étudiées en tant que cibles pour une intervention thérapeutique, à l’instar du temelimab dans la SEP ».

« La recherche sur les HERV connaît aujourd’hui un développement exponentiel. Cette étude présente un véritable état des lieux des travaux menés actuellement dans ce domaine où notre équipe est pionnière depuis plus de 25 années », conclut Hervé Perron, Directeur Scientifique de GeNeuro. « Chez GeNeuro, nos recherches visent à approfondir sans cesse la compréhension clinique des effets neutralisants du temelimab sur pHERV-W Env, plus particulièrement vis-à-vis des résultats neuroprotecteurs obtenus dans la SEP, ainsi que du rôle de cette protéine dans le diabète de Type 1 et dans la polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique. Enfin, nous étudions également des stratégies thérapeutiques adressant d’autres membres de la famille des HERV, comme HERV-K dans la SLA ».

Source : GeNeuro








MyPharma Editions

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents