Edition du 22-10-2020

Accueil » Industrie » Stratégie

Sanofi et Denali Therapeutics partenaires dans les maladies neurologiques et inflammatoires

Publié le vendredi 2 novembre 2018

Sanofi et Denali Therapeutics partenaires dans les maladies neurologiques et inflammatoiresSanofi et Denali Therapeutics prévoient de développer en collaboration plusieurs molécules candidates pour le traitement potentiel de la sclérose en plaques (SEP), de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), de la maladie d’Alzheimer et de maladies inflammatoires systémiques. Denali recevra un paiement initial de 125 millions de dollars et de futurs paiements d’étape qui pourraient dépasser un milliard de dollars.

Les deux principales molécules visées par cette collaboration, DNL747 et DNL758, ciblent une protéine de signalisation importante connue sous le nom de « récepteur sérine/thréonine-protéine kinase 1 » (ou RIPK1) de la voie du récepteur TNF, qui régule l’inflammation et la mort cellulaire dans les tissus humains. Les deux entreprises prévoient d’étudier DNL747 dans la sclérose en plaques (SEP), la maladie d’Alzheimer et la sclérose latérale amyotrophique (SLA), et DNL758 dans le traitement de diverses maladies inflammatoires systémiques comme la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis.

En vertu des modalités de l’accord, Sanofi versera un paiement initial de 125 millions de dollars à Denali et de futurs paiements d’étape qui pourraient dépasser un milliard de dollars, en fonction l’avancement du développement et de la commercialisation des molécules concernées. Sanofi et Denali partageront à parts égales les pertes et bénéfices commerciaux correspondant à DNL747 aux États-Unis et en Chine, tandis que Denali recevra des redevances de Sanofi sur les bénéfices réalisés dans d’autres territoires et sur les ventes globales de DNL758.

Les activités de développement clinique de phases Ib et II de DNL747 seront intégralement financées par Sanofi dans la SEP, la SLA et d’autres indications neurologiques, à l’exception des opérations de développement clinique dans la maladie d’Alzheimer dont le financement sera assuré par Denali. Les essais cliniques de phase III dans toutes les indications neurologiques seront financés conjointement par Sanofi (à hauteur de 70 %) et Denali (30 %). Sanofi financera intégralement le développement clinique de DNL758 dans les maladies inflammatoires systémiques.

« Cette collaboration avec Denali constitue un nouvel exemple de la volonté de Sanofi d’intensifier le développement de traitements de premier ordre à fort pouvoir de transformation pour les patients atteints de maladies graves », a déclaré Rita Balice-Gordon, Ph.D., Responsable Global, Recherche, Maladies rares et neurologiques de Sanofi. « Nous sommes impatients de collaborer avec Denali dans le cadre du programme RIPK1 et d’explorer le potentiel de ce mécanisme d’action dans le traitement des maladies neurologiques et inflammatoires. »

« RIPK1 est une cible prometteuse qui a le potentiel de déboucher sur des traitements de fond pour les patients souffrant de maladies neurodégénératives, ainsi que de maladies inflammatoires systémiques. Nous sommes très heureux de nous associer à Sanofi et d’étendre notre programme RIPK1 à d’autres indications », a indiqué Ryan Watts, Ph.D., Directeur Général de Denali. « Avec ses infrastructures et sa vaste expérience du développement clinique et de la commercialisation, Sanofi est un partenaire idéal pour Denali. Il nous permettra d’optimiser le succès clinique et commercial de notre programme RIPK1. »

Molécules RIPK1

. DNL747, une petite molécule qui franchit la barrière hémato-encéphalique, fait actuellement l’objet d’essais cliniques précoces ou essais de phase I.  Des essais de phase Ib dans la maladie d’Alzheimer et la SLA devraient débuter très prochainement et permettront d’orienter la suite du développement clinique de cette molécule. Denali dirigera les essais cliniques de phase II dans la maladie d’Alzheimer, tandis que Sanofi pilotera les essais cliniques de phase II dans la SEP, la SLA, ainsi que les futurs essais cliniques de phase III dans toutes les indications neurologiques.

. DNL758 est une petite molécule que ne franchit pas la barrière hémato-encéphalique. Sanofi dirigera les activités de développement clinique dans toutes les maladies inflammatoires systémiques. Les essais cliniques devraient débuter en 2019.

Cette collaboration porte également sur d’autres inhibiteurs du RIPK1 au stade préclinique. L’opération devrait être finalisée dans les prochains mois, sous réserve des approbations règlementaires habituelles.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents