Edition du 14-05-2021

Accueil » Industrie » Produits

Genzyme : nouveaux résultats positifs de l’étude TOPIC consacrée à Aubagio®

Publié le jeudi 3 octobre 2013

Sanofi et sa filiale Genzyme ont annoncé jeudi de nouveaux résultats positifs de l’étude TOPIC consacrée à Aubagio® (tériflunomide). Ces nouvelles données, présentées aujourd’hui au 29e Congrès du Comité européen pour le traitement et la recherche sur la sclérose en plaques (ECTRIMS), sont les suivantes :

• Aubagio 14 mg a significativement réduit le risque d’une nouvelle rechute clinique ou de lésions visibles à l’IRM au cours des deux ans de l’étude. Ce risque a diminué de 35 % chez les patients traités par Aubagio 14 mg, comparativement à ceux traités par placebo (p=0,0003).

• Conformément aux mesures réalisées par IRM au cours des deux années de l’étude, une augmentation de 5 % du volume total des lésions a été observée chez les patients traités par Aubagio 14 mg, contre une augmentation de 28 % chez les patients traités par placebo (p=0,0374). Par ailleurs, une réduction de 59 % des lésions T1 rehaussées après injection de gadolinium a été observée chez les patients traités par Aubagio 14 mg, comparativement à ceux traités par placebo (p=0,0008).

Des résultats comparables ont été obtenus avec la dose de 7 mg, bien que les effets observés n’aient pas tous atteint un seuil de significativité statistique.

L’étude TOPIC avait pour but de déterminer si l’instauration précoce d’un traitement par Aubagio chez des patients présentant de premiers symptômes neurologiques évocateurs d’une sclérose en plaques (SEP) pouvait prévenir ou retarder la survenue d’une deuxième crise clinique, c’est-à-dire l’installation d’une sclérose en plaques cliniquement définie.
Comme indiqué précédemment, les patients traités par Aubagio 14 mg et 7 mg dans le cadre de l’étude clinique TOPIC ont été significativement moins susceptibles de développer une sclérose en plaques cliniquement définie (critère d’évaluation principal) que ceux traités par placebo. Chez les patients traités par Aubagio 14 mg, une réduction de 43 % du risque d’évolution vers une sclérose en plaques cliniquement définie a été observée, par rapport au placebo.

« Les résultats présentés aujourd’hui sont encourageants et vont dans le même sens que l’ensemble de preuves soulignant l’intérêt d’un traitement précoce de la SEP », a indiqué le Dr Aaron E. Miller, Directeur Médical du Corinne Goldsmith Dickinson Center for Multiple Sclerosis, au Centre médical du Mont Sinaï. « Ces résultats illustrent l’efficacité et la sécurité d’emploi d’Aubagio auprès d’un large éventail de patients atteints de SEP. »

La durée moyenne de l’exposition à Aubagio dans le cadre de l’étude TOPIC s’est établie à environ 16 mois. Les effets indésirables observés pendant l’étude ont été identiques à ceux répertoriés dans le cadre d’essais cliniques antérieurs consacrés à Aubagio dans le traitement de la SEP. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés dans les groupes traités par Aubagio ont été l’élévation du taux d’ALAT (alanine aminotransférase), les maux de tête, une légère alopécie, la diarrhée, la paresthésie et les infections des voies respiratoires supérieures. Aucun décès n’a été déploré dans les groupes Aubagio au cours de l’étude. Un décès par suicide a été rapporté dans le groupe placebo. Le taux d’arrêt du traitement pour cause d’effets indésirables a été comparable dans les différents groupes de traitement (9,9 % dans le groupe placebo, contre 12,1 % dans le groupe Aubagio 7 mg et 8,3 % dans le groupe Aubagio 14 mg).

« Nous sommes fiers de présenter ces résultats qui soulignent l’intérêt d’Aubagio dans le traitement des patients au stade précoce de la SEP », a indiqué le Dr David Meeker, Directeur Général de Genzyme. « Cette étude, de même que celles qui valident Aubagio dans le traitement de la sclérose en plaques rémittente-récurrente, souligne notre volonté d’améliorer les connaissances sur cette maladie complexe. »

L’étude a comparé des traitements par Aubagio 14 mg ou 7 mg une fois par jour à un placebo. Cette étude multicentrique en double aveugle a recruté 618 patients ayant présenté un premier épisode neurologique aigu ou subaigu bien défini évocateur d’une démyélinisation, ainsi que des symptômes de SEP dans les 90 jours suivant la randomisation et dont l’examen par IRM a révélé deux lésions T2 ou plus caractéristiques de la SEP.

Aubagio est approuvé aux États-Unis, dans l’Union européenne, en Australie, en Argentine, au Chili et en Corée du Sud pour le traitement des formes récurrentes de SEP. Les demandes d’autorisation sur le marché sont également examinées par d’autres autorités de santé dans le monde.

Source:  Sanofi








MyPharma Editions

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents