Edition du 01-03-2021

Sanofi propose d’acquérir Kiadis pour 308 millions d’euros

Publié le lundi 2 novembre 2020

Sanofi propose d’acquérir Kiadis pour 308 millions d'eurosSanofi et Kiadis, une société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de médicaments innovants à base de cellules NK (natural killer) « prêtes à l’emploi », pour le traitement de maladies engageant le pronostic vital, ont conclu un accord définitif aux termes duquel Sanofi lancera une offre publique d’achat (sous réserve de la satisfaction de certaines conditions usuelles) en vue de l’acquisition de la totalité des actions de Kiadis à raison de euros 5,45 l’action, pour une valorisation totale de environ €308 millions.

« Nous pensons que la plateforme technologique de développement de médicaments à base de cellules K-NK « prêtes à l’emploi » de Kiadis recèle de nombreuses applications pour le traitement de tumeurs liquides et solides et permettra de dégager de multiples synergies avec le portefeuille émergent de Sanofi en immuno-oncologie, nous donnant l’opportunité de poursuivre le développement des potentielles meilleures approches thérapeutiques qui soient », a précisé le docteur John Reed, Ph.D., Responsable Monde de la Recherche et Développement de Sanofi.

« L’ambition de Kiadis est de développer des médicaments innovants à base de cellules pour les personnes atteintes de maladies potentiellement mortelles ; cette transaction contribuera à sa réalisation », a indiqué Arthur Lahr, Directeur général de Kiadis. « Après l’abandon de notre principal produit-candidat et notre réorganisation en 2019, Kiadis est repartie sur des bases entièrement nouvelles au début 2020 et se concentre désormais exclusivement sur sa plateforme exclusive et différentiée de développement de cellules NK obtenue à la suite de l’acquisition de Cytosen Therapeutics. L’offre de Sanofi témoigne du caractère unique de notre plateforme de cellules NK et de la rapidité avec laquelle Kiadis a réussi sa transformation. Le conseil d’administration de Kiadis considère à l’unanimité que Sanofi dispose des ressources et des assises financières pour accélérer le développement nos produits à base de cellules NK, pour le bénéfice des patients. Nous pensons que cette transaction présente un intérêt indéniable pour nos actionnaires et constitue un gage du potentiel de notre plateforme et de notre portefeuille de développement, eu égard au profil bénéfice-risque inhérent à toute entreprise de biotechnologie et aux capitaux nécessaires pour réaliser notre plan d’activité. Enfin, cette transaction offrira d’excellentes opportunités professionnelles à nos collaborateurs qui seront considérés par Sanofi comme ses experts internes des thérapies cellulaires. »

Une plateforme de cellules K-NK innovante

La plateforme exclusive de Kiadis repose sur des cellules NK allogéniques ou « prêtes à l’emploi » provenant de donneurs sains. Les cellules NK identifient les cellules cancéreuses et peuvent avoir de nombreuses applications et être utilisées pour le traitement de différents types de tumeur. La plateforme peut permettre de développer des produits rapidement et économiquement et de les mettre à la disposition de nombreuses populations de patients dans de multiples indications.

Les médicaments à base de cellules NK de Kiadis seront développés soit seuls, soit en association avec les plateformes existantes de Sanofi.

Une expertise scientifique complémentaire pour le développement de médicaments ayant le potentiel d’être les premiers de leur classe pharmacothérapeutique et un alignement stratégique sur les principaux domaines thérapeutiques de l’entreprise

Le savoir-faire de Sanofi en matière de recherche et développement et de commercialisation sera mis au service du développement du portefeuille de Kiadis, qui se compose de médicaments à base de cellules NK pour le traitement de patients candidats à une greffe de cellules souches hématopoïétiques, porteurs de tumeurs liquides ou solides ou atteints de maladies infectieuses.

En juillet 2020, Sanofi a pris sous licence le programme préclinique K-NK004 de Kiadis en vue d’étudier son association potentielle avec d’autres molécules pour le traitement du myélome multiple.

Le portefeuille de thérapies à base de cellules NK de Kiadis comprend :

K-NK002 fait l’objet d’une étude de phase II dans le but d’évaluer l’intérêt des cellules NK dans la prévention d’une rechute post-greffe chez des patients porteurs d’une LAM et d’un syndrome myélodysplasique. L’essai de phase II sera mené en collaboration avec les principaux centres de transplantation des États-Unis.

K-NK003 fait l’objet d’une étude de phase I dans le but d’évaluer l’intérêt des cellules NK dans la prise en charge de patients atteints d’une LAM en rechute ou réfractaire.

KNK-ID-101 est un programme ayant pour but d’évaluer les propriétés des cellules NK, de déterminer si elles peuvent permettre de lutter contre le SARS-CoV-2 — le virus responsable de la COVID-19 –, dans l’optique de développer un traitement préventif post-exposition à base de cellules K-NK pour les patients à risque élevé. Kiadis prévoit de débuter un essai clinique de phase I/IIa, financé par le gouvernement, pour évaluer l’apport des cellules K-NK dans le traitement de patients COVID 19.

Accélérer le développement clinique et étendre la portée thérapeutique du portefeuille actuel de Kiadis

Sous réserve de la conclusion de l’offre publique d’achat, Sanofi fournira les ressources et capacités nécessaires pour accélérer le développement de les programmes en cours de Kiadis dans le domaine des cancers du sang, des tumeurs solides et des maladies infectieuses, et optimiser leur potentiel pour le bénéfice des patients.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Publié le 1 mars 2021
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Ipsen a annoncé que le Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP), le comité scientifique de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a recommandé l’approbation de Cabometyx® (cabozantinib) en association avec le médicament Opdivo® (nivolumab) de Bristol Myers Squibb pour le traitement en première ligne du carcinome du rein (RCC) avancé. Partager la publication « Ipsen […]

Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 mars 2021
Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, ont annoncé l’inclusion d’un premier patient dans l’essai clinique de Phase I/IIa de BT-001, un virus oncolytique particulièrement innovant qui associe plusieurs mécanismes d’action pour lutter contre les tumeurs.

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents