Edition du 26-09-2022

Gilead : résultats intermédiaires de phase 2 sur GS-9973 pour la leucémie lymphoblastique chronique récidivante

Publié le mercredi 4 juin 2014

Gilead Sciences a annoncé les résultats intérim d’une étude de Phase 2 (Étude 102) évaluant le GS-9973, son inhibiteur oral expérimental tyrosine kinase de la rate (Syk), pour le traitement de patients atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC). Dans cette étude, le traitement à agent unique au GS-9973 a atteint un taux de réponse global de 49 %, avec un taux de survie sans progression (SSP) de 24 semaines pour 70 %.

Les résultats détaillés sont présentés dans le cadre de la 50e réunion annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago (Résumé #7007).

« La plupart des patients atteints de LLC rechutent souvent après le traitement, ce qui souligne le besoin de nouvelles thérapies ciblant les voies de survie qui peuvent permettre aux patients d’obtenir le contrôle de leur maladie sans recourir à la chimiothérapie », a déclaré le docteur Jeff Sharman, auteur principal d’étude et directeur médical de recherche d’hématologie pour l’US Oncology Network. « Les taux de réponse élevés et le profil d’innocuité acceptable observés dans cette étude suggèrent que le GS-9973 a le potentiel d’offrir des avantages thérapeutiques pour les patients atteints de LLC récidivante ».

L’analyse d’efficacité s’est centrée sur un groupe de 41 patients atteints de LLC avec une exposition moyenne de 32 semaines (intervalle 1-53) dans l’étude 102. Dans ce groupe, la méthode de Kaplan-Meier a estimé le taux de SSP à 24 semaines de 70 % (95 % CI : 51-83 %). La SSP et la durée moyenne de réponse n’ont pas été atteintes. Au moment de la capture de données, 46 % des patients (n=19) continuaient le traitement au GS-9973. Il y a eu un taux de réponse global de 49 % (n=20), dont toutes ont été des réponses partielles. 95 % des patients évaluables (n=37/39) ont expérimenté une réduction de la tumeur, y compris tous les 25 patients présentant une délétion du chromosome 17p et/ou une mutation dans le gène TP53 ou d’autres anomalies génétiques liées à un mauvais pronostic. 62 % des patients évaluables (n=24) ont atteint au moins une réduction de la tumeur de 50 %.

La sûreté du GS-9973 a également été évaluée dans une population plus large de 145 patients atteints de LLC ou du lymphome non-Hodgkinien (LNH) avec une exposition moyenne globale de 13 semaines au moment de la capture de données. Effets secondaires de niveau ≥3 non-hématologiques (6,9 %) ; dyspnée (6,2 %) ; pneumonie (4,1 %) ; nausées (3,4 %) ; fibrillation auriculaire, douleurs de poitrine, déshydratation, neutropénie fébrile et hypoxie (2,8 % de chaque) ; et maux de dos, hypotension, fièvre et septicémie (2,1 % de chaque). Des hausses réversibles des concentrations de transaminase de degré ≥ 3 (une mesure de la fonction hépatique) ont été signalées chez 14 patients.

En se basant sur ces données, Gilead prévoit de lancer de nouveaux groupes d’étude de LLC pour inclure les patients ayant rechuté après un traitement avec d’autres inhibiteurs de la voie de récepteur de lymphocytes B (BCR).

Source : Gilead








MyPharma Editions

Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Publié le 26 septembre 2022
Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Franck Fourès a été nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire de l’Anses par arrêté des ministres chargés de l’Agriculture et de la Santé du 29 juillet 2022. Il prendra ses fonctions le 1er novembre 2022.

La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Publié le 26 septembre 2022
La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Pour la troisième édition de son appel à projets sur l’innovation dans les parcours de santé, le Comité Exécutif de la Fondation du Leem a récompensé 12 lauréats avec une dotation totale de 300 000 euros.

Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l’étude de phase II du PXL065

Publié le 26 septembre 2022
Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l'étude de phase II du PXL065

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les troubles métaboliques rares, vient d’annoncer des résultats histologiques positifs de l’étude DESTINY-1 (étude d’efficacité et de sécurité de l’énantiomère R de la pioglitazone (PXL065) stabilisé par substitution au deutérium) dans la NASH.

Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Publié le 26 septembre 2022
Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-Like 3 (TLR3), annonce aujourd’hui la présentation des données les plus récentes sur le TL-532, lors du congrès de la Oligonucleotide Therapeutics Society (OTS), à Phoenix (Arizona, Etats-Unis) le 3 octobre 2022 (poster numéro 30).

Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

Publié le 26 septembre 2022
Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

SimforHealth lance officiellement sa nouvelle plateforme de simulation numérique dédiée aux maladies rares. Afin de sensibiliser les professionnels de santé aux maladies rares et plus spécifiquement à la culture du doute et à la réduction de l’errance diagnostique, l’équipe de SimforHealth a répondu à l’appel à projet « Améliorer le dépistage et le retard du diagnostic » porté par Coalition Next.

Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Publié le 26 septembre 2022
Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Merck, le groupe allemand de sciences et technologies, vient d’annoncer un investissement complémentaire de 130 millions d’euros sur le site de production Life Science de Molsheim en Alsace. Ce nouvel investissement permettra un accroissement des capacités de production du site par la création d’une troisième unité de production d’assemblages à usage unique – projet Mobius®. Il conduira au recrutement de 800 nouveaux collaborateurs d’ici à 2028.

Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Publié le 23 septembre 2022
Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Servier, groupe pharmaceutique international, et Google Cloud annoncent une collaboration stratégique qui marque une nouvelle étape dans la transformation digitale initiée par Servier. Cet accord, centré sur l’usage de la data et de l’intelligence artificielle (IA), vise notamment à accroître les capacités d’innovation thérapeutique du Groupe au bénéfice des patients et dans le respect du cadre réglementaire applicable.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents