Edition du 21-02-2019

Grippe A (H1N1) : le virus continue à circuler selon l’InVS

Publié le mercredi 7 octobre 2009

Selon le dernier bulletin de l'InVS paru mercredi, le recours aux soins en médecine de ville pour grippe clinique et infections respiratoires aiguës est stable. La part du virus A (H1N1) 2009 dans ce recours aux soins reste faibleSelon le dernier bulletin de l’InVS paru mercredi, le recours aux soins en médecine de ville pour grippe clinique et infections respiratoires aiguës est stable. La part du virus A (H1N1) 2009 dans ce recours aux soins reste faible. 

Du 28 septembre au 4 octobre 2009, l’incidence des consultations pour grippe clinique estimée par le réseau Sentinelles reste stable à 217 cas pour 100 000 habitants et se situe toujours au-dessus du seuil épidémique (102 cas pour 100 000 habitants). L’excès hebdomadaire de consultations pour grippe clinique, est estimé à 126 000 consultations. La proportion d’infections respiratoires aiguës (IRA) parmi les actes médicaux en médecine de ville est aussi stable selon le réseau des Grog.

Les réseaux SOS Médecins et Oscour indiquent une baisse de l’activité grippale pour la deuxième semaine consécutive. Le nombre de cas graves liés au virus A (H1N1) 2009 survenu cette semaine reste stable par rapport à celui des semaines précédentes. Le taux de prélèvements positifs pour le virus A (H1N1) 2009 réalisés par le réseau des Grog, demeure faible et permet d’estimer le nombre de consultations pour grippe A (H1N1) 2009 à environ 40 000 pour la semaine 40.

En semaine 39, le virus A (H1N1) 2009 représente la quasi-totalité des virus grippaux circulants. Néanmoins, les CNR Influenzae constatent la circulation de virus respiratoires non grippaux, principalement celle du rhinovirus.

Au total, en métropole, l’excès de recours aux soins persiste à un niveau stable. Il s’explique d’une part par la circulation du virus A (H1N1) 2009 qui reste modérée et d’autre part par une probable augmentation du recours aux soins pour des virus respiratoires saisonniers non grippaux. Dans tous les départements français d’Amérique, l’activité grippale tend à se stabiliser. Sur l’île de la Réunion, l’activité grippale a atteint le pic épidémique en semaine 35. Depuis, la baisse se poursuit.

Au niveau international, la fin de la vague épidémique se confirme dans l’hémisphère Sud. La circulation de la grippe, ininterrompue depuis mai 2009, s’intensifie actuellement dans plusieurs pays de l’hémisphère Nord avec une reprise variable dans le temps et dans l’espace. La situation est relativement stable dans la zone intertropicale, moins touchée par l’épidémie. A ce stade, on ne dispose pas de données fiables pour qualifier la situation en Inde et en Chine continentale.

Au cours de la semaine du 28 septembre au 4 octobre en France métropolitaine
1 décès en Polynésie française.
Depuis le début de l’épidémie en France
31 décès de malades porteurs du virus A (H1N1) 2009 (dont 7 en métropole, 1 en Guyane, 1 en Martinique, 6 à la Réunion, 9 en Nouvelle-Calédonie et 7 en Polynésie Française).








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions