Edition du 12-04-2021

Accueil » Industrie » Stratégie

GSK présente sa stratégie « d’ouverture et d’innovation » pour les pays pauvres

Publié le jeudi 21 janvier 2010

Lors d’un discours prononcé mercredi 20 janvier au Conseil des Relations Etrangères (CFR) à New York, Andrew Witty, le président-directeur général de GlaxoSmithKline (GSK), a annoncé une série de nouvelles initiatives ciblées concernant les maladies qui affectent de façon disproportionnée les pays les plus pauvres.

La stratégie dévoilée par Andrew Witty mercredi à New-York se fonde sur les engagements du laboratoire pris en 2009 de travailler en partenariat, d’élargir l’accès aux médicaments et d’encourager la recherche sur les maladies tropicales négligées. « Les mesures que nous avons annoncées aujourd’hui se caractérisent par notre détermination à être plus souples, ouverts, et désireux d’apprendre. Nous travaillons avec des partenaires d’envergure mondiale pour trouver de nouveaux modèles d’entreprise afin d’élargir l’accès aux médicaments et fournir des solutions d’exception à toutes les communautés auprès desquelles nous travaillons. (…)», a expliqué Andrew Witty.

Création du premier « Open Lab »
Conformément à sa promesse faite l’an dernier de partager ses ressources, GSK annonce l’établissement du premier « Open Lab » du monde, qui jouera le rôle d’incubateur de l’innovation scientifique pour les maladies tropicales négligées. Basé au centre de recherche de GSK situé à Tres Cantos, en Espagne, il sera doté d’un budget de 8 millions de dollars, consacré à la recherche sur les maladies tropicales, et accueillera une soixantaine de chercheurs indépendants, qui auront accès à « l’expertise et aux connaissances » du groupe.

Autre initiative du groupe britannique, la mise à disposition du public des données sur 13 500 composés pharmaceutiques antipaludéens qui pourraient aider à développer des traitements susceptibles d’inhiber le parasite palustre P. falciparum, la forme la plus mortelle de la malaria, qui sévit principalement en Afrique subsaharienne.

Un pool commun de connaissances
Conformément à ses engagements de créer un « pool de connaissances » pour les maladies tropicales négligées, GSK a annoncé que la gouvernance de ce « pool de connaissances » sera assurée par un tiers indépendant, BIO Ventures for Global Health (BVGH). GSK et BVGH ont également signé un protocole d’entente avec l’ « Emory Institute for Drug Discovery » (EIDD) pour qu’il rejoigne le pool et ouvre davantage l’accès aux connaissances, aux bibliothèques chimiques et à d’autres ressources dans la recherche de nouveaux médicaments contre les maladies tropicales négligées. Une seconde collaboration a également été mise en place avec le laboratoire pharmaceutique sudafricain iThemba. Ces travaux contribueront à la recherche et à la découverte de nouveaux médicaments pour traiter la tuberculose.

Vaccin antipaludéen : créer une nouvelle politique de prix viable
GSK a également défini l’approche viable qu’il a établie pour la tarification du RTS,S, « le candidat vaccin antipaludéen le plus avancé du monde ». RTS,S en est actuellement aux essais de phase tardive dans sept pays africains. GSK et ses partenaires sont optimistes sur le fait que les essais mèneront au premier vaccin antipaludéen jamais enregistré. Le modèle de tarification couvrira le coût du vaccin ainsi qu’un faible bénéfice, lequel sera entièrement réinvesti dans le recherche et développement de vaccins antipaludéens de deuxième génération, ou dans des vaccins contre d’autres maladies tropicales négligées. Pour GSK, « ceci garantira un engagement viable à long terme envers un programme de recherche sur le paludisme et les maladies tropicales négligées ».

Enfin, un programme du groupe consacré à la lutte contre la malaria en Afrique sub-saharienne va attribuer quatre nouvelles bourses à des associations intervenant au Kenya, au Ghana, en Tanzanie et au Nigeria, pour un montant total de 2,5 millions de dollars.

Source : GSK








MyPharma Editions

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Biogen : AMM européenne pour TYSABRI® sous-cutanée dans la SEP récurrente-rémittente

Publié le 8 avril 2021

Biogen vient d’annoncer que la Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’administration par voie sous-cutanée (SC) de TYSABRI® (natalizumab) pour traiter les adultes présentant des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.

Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

Publié le 7 avril 2021
Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

OncoDNA, une société de théranostique et de génomique spécialisée dans la médecine de précision, et myNEO, une société d’intelligence artificielle spécialisée dans l’identification de cibles en immuno-oncologie, viennent de dévoiler une collaboration qui entend révolutionner le traitement du cancer. Les deux entreprises ont convenu de consolider leurs technologies afin de faciliter la production de vaccins personnalisés pour les patients à court de traitements.

Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Publié le 7 avril 2021
Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Paul Hudson, Directeur général de Sanofi, a présenté plusieurs projets clés que le groupe mettra en œuvre pour amplifier l’impact de sa stratégie de Responsabilité Sociétale. Intégré à la stratégie long terme de Sanofi, l’engagement de l’entreprise repose sur 4 piliers essentiels où Sanofi dispose des meilleurs atouts pour faire la différence : l’accès aux médicaments, le soutien aux communautés vulnérables, la préservation de l’environnement et l’inclusion et la diversité de ses collaborateurs.

Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Publié le 7 avril 2021
Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a coopté, le 6 avril 2021, une nouvelle administratrice : Anna Braeken, Directrice générale la division Pharma France chez Bayer, dans la famille des laboratoires européens, en remplacement de Jost Reinhard.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents