Edition du 24-10-2020

Accueil » Industrie » Stratégie

GSK présente sa stratégie « d’ouverture et d’innovation » pour les pays pauvres

Publié le jeudi 21 janvier 2010

Lors d’un discours prononcé mercredi 20 janvier au Conseil des Relations Etrangères (CFR) à New York, Andrew Witty, le président-directeur général de GlaxoSmithKline (GSK), a annoncé une série de nouvelles initiatives ciblées concernant les maladies qui affectent de façon disproportionnée les pays les plus pauvres.

La stratégie dévoilée par Andrew Witty mercredi à New-York se fonde sur les engagements du laboratoire pris en 2009 de travailler en partenariat, d’élargir l’accès aux médicaments et d’encourager la recherche sur les maladies tropicales négligées. « Les mesures que nous avons annoncées aujourd’hui se caractérisent par notre détermination à être plus souples, ouverts, et désireux d’apprendre. Nous travaillons avec des partenaires d’envergure mondiale pour trouver de nouveaux modèles d’entreprise afin d’élargir l’accès aux médicaments et fournir des solutions d’exception à toutes les communautés auprès desquelles nous travaillons. (…)», a expliqué Andrew Witty.

Création du premier « Open Lab »
Conformément à sa promesse faite l’an dernier de partager ses ressources, GSK annonce l’établissement du premier « Open Lab » du monde, qui jouera le rôle d’incubateur de l’innovation scientifique pour les maladies tropicales négligées. Basé au centre de recherche de GSK situé à Tres Cantos, en Espagne, il sera doté d’un budget de 8 millions de dollars, consacré à la recherche sur les maladies tropicales, et accueillera une soixantaine de chercheurs indépendants, qui auront accès à « l’expertise et aux connaissances » du groupe.

Autre initiative du groupe britannique, la mise à disposition du public des données sur 13 500 composés pharmaceutiques antipaludéens qui pourraient aider à développer des traitements susceptibles d’inhiber le parasite palustre P. falciparum, la forme la plus mortelle de la malaria, qui sévit principalement en Afrique subsaharienne.

Un pool commun de connaissances
Conformément à ses engagements de créer un « pool de connaissances » pour les maladies tropicales négligées, GSK a annoncé que la gouvernance de ce « pool de connaissances » sera assurée par un tiers indépendant, BIO Ventures for Global Health (BVGH). GSK et BVGH ont également signé un protocole d’entente avec l’ « Emory Institute for Drug Discovery » (EIDD) pour qu’il rejoigne le pool et ouvre davantage l’accès aux connaissances, aux bibliothèques chimiques et à d’autres ressources dans la recherche de nouveaux médicaments contre les maladies tropicales négligées. Une seconde collaboration a également été mise en place avec le laboratoire pharmaceutique sudafricain iThemba. Ces travaux contribueront à la recherche et à la découverte de nouveaux médicaments pour traiter la tuberculose.

Vaccin antipaludéen : créer une nouvelle politique de prix viable
GSK a également défini l’approche viable qu’il a établie pour la tarification du RTS,S, « le candidat vaccin antipaludéen le plus avancé du monde ». RTS,S en est actuellement aux essais de phase tardive dans sept pays africains. GSK et ses partenaires sont optimistes sur le fait que les essais mèneront au premier vaccin antipaludéen jamais enregistré. Le modèle de tarification couvrira le coût du vaccin ainsi qu’un faible bénéfice, lequel sera entièrement réinvesti dans le recherche et développement de vaccins antipaludéens de deuxième génération, ou dans des vaccins contre d’autres maladies tropicales négligées. Pour GSK, « ceci garantira un engagement viable à long terme envers un programme de recherche sur le paludisme et les maladies tropicales négligées ».

Enfin, un programme du groupe consacré à la lutte contre la malaria en Afrique sub-saharienne va attribuer quatre nouvelles bourses à des associations intervenant au Kenya, au Ghana, en Tanzanie et au Nigeria, pour un montant total de 2,5 millions de dollars.

Source : GSK








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents