Edition du 21-02-2018

Accueil » Industrie » Stratégie

GSK présente sa stratégie « d’ouverture et d’innovation » pour les pays pauvres

Publié le jeudi 21 janvier 2010

Lors d’un discours prononcé mercredi 20 janvier au Conseil des Relations Etrangères (CFR) à New York, Andrew Witty, le président-directeur général de GlaxoSmithKline (GSK), a annoncé une série de nouvelles initiatives ciblées concernant les maladies qui affectent de façon disproportionnée les pays les plus pauvres.

La stratégie dévoilée par Andrew Witty mercredi à New-York se fonde sur les engagements du laboratoire pris en 2009 de travailler en partenariat, d’élargir l’accès aux médicaments et d’encourager la recherche sur les maladies tropicales négligées. « Les mesures que nous avons annoncées aujourd’hui se caractérisent par notre détermination à être plus souples, ouverts, et désireux d’apprendre. Nous travaillons avec des partenaires d’envergure mondiale pour trouver de nouveaux modèles d’entreprise afin d’élargir l’accès aux médicaments et fournir des solutions d’exception à toutes les communautés auprès desquelles nous travaillons. (…)», a expliqué Andrew Witty.

Création du premier « Open Lab »
Conformément à sa promesse faite l’an dernier de partager ses ressources, GSK annonce l’établissement du premier « Open Lab » du monde, qui jouera le rôle d’incubateur de l’innovation scientifique pour les maladies tropicales négligées. Basé au centre de recherche de GSK situé à Tres Cantos, en Espagne, il sera doté d’un budget de 8 millions de dollars, consacré à la recherche sur les maladies tropicales, et accueillera une soixantaine de chercheurs indépendants, qui auront accès à « l’expertise et aux connaissances » du groupe.

Autre initiative du groupe britannique, la mise à disposition du public des données sur 13 500 composés pharmaceutiques antipaludéens qui pourraient aider à développer des traitements susceptibles d’inhiber le parasite palustre P. falciparum, la forme la plus mortelle de la malaria, qui sévit principalement en Afrique subsaharienne.

Un pool commun de connaissances
Conformément à ses engagements de créer un « pool de connaissances » pour les maladies tropicales négligées, GSK a annoncé que la gouvernance de ce « pool de connaissances » sera assurée par un tiers indépendant, BIO Ventures for Global Health (BVGH). GSK et BVGH ont également signé un protocole d’entente avec l’ « Emory Institute for Drug Discovery » (EIDD) pour qu’il rejoigne le pool et ouvre davantage l’accès aux connaissances, aux bibliothèques chimiques et à d’autres ressources dans la recherche de nouveaux médicaments contre les maladies tropicales négligées. Une seconde collaboration a également été mise en place avec le laboratoire pharmaceutique sudafricain iThemba. Ces travaux contribueront à la recherche et à la découverte de nouveaux médicaments pour traiter la tuberculose.

Vaccin antipaludéen : créer une nouvelle politique de prix viable
GSK a également défini l’approche viable qu’il a établie pour la tarification du RTS,S, « le candidat vaccin antipaludéen le plus avancé du monde ». RTS,S en est actuellement aux essais de phase tardive dans sept pays africains. GSK et ses partenaires sont optimistes sur le fait que les essais mèneront au premier vaccin antipaludéen jamais enregistré. Le modèle de tarification couvrira le coût du vaccin ainsi qu’un faible bénéfice, lequel sera entièrement réinvesti dans le recherche et développement de vaccins antipaludéens de deuxième génération, ou dans des vaccins contre d’autres maladies tropicales négligées. Pour GSK, « ceci garantira un engagement viable à long terme envers un programme de recherche sur le paludisme et les maladies tropicales négligées ».

Enfin, un programme du groupe consacré à la lutte contre la malaria en Afrique sub-saharienne va attribuer quatre nouvelles bourses à des associations intervenant au Kenya, au Ghana, en Tanzanie et au Nigeria, pour un montant total de 2,5 millions de dollars.

Source : GSK








MyPharma Editions

France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

Publié le 21 février 2018
France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

France Biotech, l’association des entrepreneurs de l’innovation santé, vient d’annoncer la nomination de Christian Pierret, ancien ministre délégué à l’Industrie, en tant que conseiller spécial de Maryvonne Hiance, présidente de France Biotech.

Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Publié le 21 février 2018
Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Sophia Genetics, la société suisse spécialisée dans la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine) a été classé à la 5ème place de la prestigieuse liste des 10 compagnies les plus innovantes dans l’industrie biotech par le media américain Fast Company.

Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Publié le 21 février 2018
Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Arix Bioscience, une entreprise de santé et des sciences de la vie basée à Londres, et le groupe biopharmaceutique Ipsen ont annoncé aujourd’hui un accord stratégique pour développer et commercialiser des thérapies innovantes. Partager la publication « Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Publié le 21 février 2018
Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la nomination de Jean Stéphenne en qualité de Président du Conseil d’administration, avec effet immédiat. Il remplace Steve Swinson qui a informé le Conseil d’administration de son intention de quitter ses fonctions.

Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Publié le 20 février 2018
Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Takeda vient d’annoncer avoir accédé au prestigieux groupe de seulement treize entreprises qui vont recevoir le titre de Global Top Employer® (Meilleurs employeurs internationaux) pour 2018. Créé il y a plus de 25 ans, le prix est remis chaque année par le Top Employers Institute à des entreprises qui proposent à leurs employés des conditions optimales pour le développement professionnel et personnel.

ElsaLys Biotech et l’Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

Publié le 20 février 2018
ElsaLys Biotech et l'Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

ElsaLys Biotech, la société d’immuno-oncologie française qui développe une nouvelle génération d’anticorps thérapeutiques, poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans différents cancers.

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le 20 février 2018
Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Douze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions